Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Partagez
    avatar
    Malhorne
    Invité

    Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Malhorne le Lun 19 Mar - 3:23

    Suite de ~> Quand les songes se rejoignent

    - - - - - - - - - RUINES DE LA GROTTE DE LA SOURCE - - - - - - - - -

    La nuit était tombée depuis un bon moment déjà, il devait certainement être trois heures du matin passées même si dans les souterrains de l’enfer, il était impossible de savoir véritablement quelle heure il était à la surface, si ce n’est pas posséder un de ces engins minuscules mais pourtant technologique capable de nous renseigner sur l’heure, à la seconde près…une montre, tout simplement.
    Là où une chaleur épuisante et étouffante régnait encore depuis la nuit des temps, depuis que ces lieux avaient pris vie, un homme parvenait tout de même à trouver le sommeil, et plus précisément dans un endroit où le mal avait été jusqu'à maintenant hébergé, la grotte dans laquelle ce même homme avait dirigé ce monde maléfique, la grotte de la Source.
    Cette dernière en ruine, elle n’accueillait désormais plus grand monde, la voie y menant étant même presque bouchée, alors cela permettait à homme dont l’existence devait encore être pour le moment ignorée de tous de pouvoir trouver un endroit à l’abri des regards beaucoup trop curieux.
    Allongé dans un coin de cette grotte donc l’allure ne reflétait en rien la splendeur d’antan qu’elle pouvait arborer avant ce massacre qu’avait été la grande guère qui opposa le bien et le mal, Malhorne était parvenu à trouver le sommeil dans une position des plus banales, allongé, ou presque, sur une sorte de lit de camp amélioré qu’il avait matérialisé quelques heures plus tôt pour avoir un minimum de confort…
    Rien ne semblait pouvoir le sortir de son état de stase, pourtant…

    Un bruit ? Une arrivée soudaine ? Non…rien de tout cela…
    Subitement, et contre toute attente, Malhorne se réveilla en sursaut, son corps transpirant, sa chemise étant entièrement humide comme s’il venait de faire un cauchemar abominable…un cauchemar…même si son état pouvait le laisser penser, il n’en était pas le cas, au contraire même, mais ce rêve avait eu réaction peu attendu chez ce démon hybride.
    A peine relevé, il se posa sur le bord de son lit de fortune, passant sans relâche et rapidement les mains sur son visage pour tenter d’éponger la sueur y ruisselant mais elle était tellement abondante, c’en était presque étrange…
    Pourquoi rêver d’elle ? Pourquoi un tel rêve ? Pourquoi maintenant ?
    Si en temps normal cela pouvait passer pour une vision apaisante, étant donné qu’elle n’était plus de ce monde, le fait de voir Ace dans des conditions telles que celles de ce rêve relevait plus d’une torture qu’autre chose…
    A ce moment il ne put s’en empêcher…inconsciemment, il repassa la scène de la mort de celle qu’il avait aimé dès le premier jour, celle qui était morte dans ses bras sans qu’il puisse faire quoi que ce soit…ce bourreau…son bourreau qui lui avait ôté la vie et que Malhorne n’avait pas eu la force de châtier, trop meurtri par cette disparition si soudaine…

    Il y’a de cela plusieurs jours, il s’était juré de réparer son erreur mais encore fallait-il trouver le bon moment pour cela…prendrait-il le risque de révéler son retour aux yeux de ce sorcier et ainsi risquer de mettre en péril ce qu’il avait accompli depuis son retour ?
    La mise en place de la Triade, la renaissance de Gabriel, cette condamnation éternelle pour l’esprit de la Source…s’il agissait de la sorte, il mènerait peut-être à leur perte tous ces efforts.
    Pourtant…pourtant, l’idée de venger Ace ne cessait de lui trotter dans la tête…maintenant qu’il était de retour, il en aurait la possibilité…aisément…alors, cette nuit ne serait-elle pas la bonne ?
    A d’autre…il le fallait de toute façon et il allait s’y hâter…
    Apres un long soupir, Malhorne se décida à se relever et enfin à se tenir debout…malgré ce réveil en sursaut, sa forme n’avait rien à envier à celle du temps où il dirigeait les enfers et un des enfants du monde supérieur et de cette magie bénéfique allait en pâtir.

    Même si jusqu'à maintenant il n’avait pas eu l’envie de mener à bien sa « vengeance », il s’était tout de même renseigner sur celui qui avait détruit sa vie par le biais d’une autre, ce Nicolas Andrew…cela avait même été plus simple qu’il ne le pensait.
    Un simple discussion avec Ryan avait pu lui apprendre que ce dernier le connaissait, qu’ils étaient même amis à un moment donné, qu’ils travaillaient ensemble…une aubaine pour Malhorne qui n’avait plus qu’a demander l’adresse de ce sorcier à son vieil ami, chose qu’il fit sans broncher !
    Désormais qu’il n’avait plus d’ignorance à son sujet, du moins sur ce qu’il avait besoin de savoir, Malhorne allait enfin pouvoir assouvir ce qui le rongeait depuis un temps incalculable.

    Quelques pas dans cette grotte en ruine, quelque tour de passe-passe pour reprendre une apparence normale et plus flatteuse que celle que pouvait dégager Malhorne à cet instant, celle d’un homme en sueur et dont le visage laissait clairement apparaître une certaine rancune, et son idée allait prendre forme…il était temps désormais…quand à savoir si il allait jouer de son apparence physique pour tromper le sorcier, il n’en savait encore rien…voir la terreur sur son visage lorsque ce dernier apercevrait Malhorne censé être mort en face de lui semblait déjà procurer une certaine satisfaction au démon.


    - - - - - - - - - PIED-A-TERRE DE NICOLAS - - - - - - - - -

    Il était tard, très tard et en tant qu’humain possédant des avantages certes considérables, mais ne le différenciant pas vraiment des autres mortels, le commissaire du SFPD, Nicolas Andrew, était certainement en plein sommeil, sagement recouvert de draps frais et c’était même vérifiable.
    Ce fut la vision que Malhorne eut après que l’air vint se déformer, caractéristique de la façon de faire au niveau des téléportations de certains démons, parmi eux, ce démon en soif de vengeance mais qui saurait prendre son temps.
    Lorsque son corps apparu entièrement, Malhorne constata que le sorcier était bel et bien en train de dormir…il semblait imperturbable, tout comme pouvait l’être Malhorne avant ce rêve, ce rêve qui l’avait soudainement poussé à venir accomplir cet acte.
    Caché par la noirceur du lie qu’était la chambre de Nicolas, l’hybride n’avait nullement besoin pour le moment de recourir à une apparence autre que la sienne pour le moment, peut-être ne le ferait-il même pas d’ailleurs…

    Lentement, il se mit à contourner le lit de Nicolas tout en prenant bien soin de ne pas le réveiller sinon il se verrait obligé d’en finir beaucoup plus rapidement qu’il ne le pensait et son petit scénario serait fort contrarié…mais au moins il tiendrait sa vengeance.
    Restant debout sur le coté droit du lit, il regarda le jeune homme faire quelques mouvements typiques lors d’un sommeil profond…peut-être était-il en train de rêver lui aussi…rêver de cette femme, sa compagne qui, lui aussi, avait perdu lors de cette guerre…c’était en partie pour cette raison que Malhorne avait décidé de ne pas le tuer…il souhaitait que cet homme souffre autant que lui pouvait souffrir mais désormais les choses avaient changées…son séjour dans les lymbes avait quelque peu modifié sa vision des choses.
    Un dernier regard posé sur le sorcier, quelques autres sur les meubles environnants qu’il pouvait distinguer dans le noir et Malhorne vint se retirer lentement pour s’asseoir dans un fauteuil situé pile en face du lit.
    De ce dernier, Nicolas, s’il se réveillait, ce qui allait évidement être le cas, ne pouvait distinguer que les yeux de Malhorne éclairé par les faibles rayons lumineux que générait la lune au travers des rideaux de faible épaisseur, rien d’autre…si ce n’est la corpulence du démon.
    Tournant la tête vers la droit, Malhorne empoigna une lampe qu’il venait de repérer à l’instant même…il la détailla sans poser ne serait-ce qu’un seul jugement…pourquoi faisait-il cela alors ?? Pour passer le temps, mais cela avait déjà trop duré !
    Sans laisser croire à un tel geste, l’ancienne Source du mal envoya avec violence la lampe se fracasser contre le mur au dessus du lit.
    Les débris de porcelaine dont l’engin générant de la lumière était constitué vinrent tomber sur le matelas, à proximité de la tête de Nicolas, peut-être même que certains morceaux lui étaient tombés dessus mais cela n’avait pas d’importance…
    Malhorne restait bien sagement dans son fauteuil, son corps toujours camouflé par l’obscurité, attendant que le sorcier se réveille…il était obligé qu’il réagisse, cela ne pouvait point être autrement…
    avatar
    Nicolas Andrew
    Administrateur
    Administrateur

    Masculin Nombre de messages : 2894
    Age : 30
    Age du personnage : 33 ans
    Date d'inscription : 26/09/2005

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Nicolas Andrew le Mar 20 Mar - 18:29

    Une paisible soirée avait conquit le cœur de Nicolas, malgré quelques refoulements opportuns s'étant créés en lui ce soir là, sous l'équivoque pensée de sa défunte fiancée et plusieurs autres propos affectant, il s'était reposé... Une soirée des plus ordinaires passée aux côtés de Julian, lui qu'il prenait comme un fils sous son aile, une soirée Pizza et Dvd, une mauvaise nutrition pour l'homme qui tentait de se refaire une nouvelle vie, mais une soirée comme on la discerne dans beaucoup de foyers de San Francisco...

    Ainsi lorsque les paupières de Julian tombèrent délicatement, celles de Nicolas elles, restèrent ouvertes mais ne se refermèrent que lorsqu'il avait atteint son lit, pour retrouver ces atroces cauchemars qui le hantaient depuis quelques mois déjà... Oui, il se remémorait sans cesse les moments les plus bons comme les moins bons, ceux passés en compagnie de Samara, ceux qui lui mettaient de la joie dans son cœur, tout ces instants, tout ces rêves s'étaient envolées avec sa créatrice... Maintenant ils n'étaient plus qu'éphémères, ils provoquaient de la rancœur dans le ventre de Nicolas... Ce dernier voulait pourtant donner un enfant à celle ci, lui prouver à quel point il l'aimait... Il voulait quelle porte son nom... Oui il le voulait...

    Dès à présent tout ces désirs enfouis ne sont plus que poussière, jamais plus il ne pourront se réaliser, jamais plus... C'est alors que quelques larmes dévalèrent cette joue baignée par la lune, les perles les plus belles, les plus significatives gagnèrent ce drap blanc puis se dissipèrent. Même si aujourd'hui une autre personne partageait sa vie il aurait toujours au fond de lui ces souvenirs... Tant de fois ils l'auront fait pleurer, cette blessure ne s'effacera donc t-elle jamais ? Une si petite question qui apparaissait chaque nuit, pour une si grande histoire vécue...

    Le sommeil prit enfin possession du corps gisant sur le matelas, l'emmenant dans ce rêve si étrange, un cauchemar à vrai dire, qui ne s'arrêterai jamais, concrétisant cette jeune femme, imaginant cette mort qui lui avait été donnée, faisant appel à de nombreuses souffrances... C'était si vague, tant horrible pour le jeune homme, il en suffoquait... Les heures passèrent alors, la joue n'était plus emprunte au reflet de la lune, mais c'était bien là ses jambes qui recevaient cette onde blanchâtre... Nicolas effectuait quelques mouvements inconsciemment, puis il prit la décision de mettre fin à ces images quand alors dans ce rêve étrange il reçut des éclats d'on ne sait où, il ouvrit doucement les yeux... La tête tournée, la bouche entrouverte effleurant légèrement ce drap blanc, il se rendit compte que ces éclats n'étaient pas imaginaires, comme il aurait pu le penser, non ils étaient bien là, déposés sur le matelas... Mais qu'était-ce donc ?... Le commissaire répondant au nom de Nicolas se releva alors, paniquant légèrement à la vue de cette situation peu ordinaire, il regarda autour de lui, comme une victime se sentant menacée...


    * Que se passe t-il ? *

    Ce dernier fronça alors les yeux, oui il fixait ces deux point lumineux face à lui... Des yeux ?! Le temps pour lui que sa visibilité lui revienne entièrement, il dégagea le drap le recouvrant, la situation l'incommodait fortement, qui était-ce donc ?!... Son regard persistait puis il esquissa ce visage qui le regardait, le visage d'un mort ?! Nicolas se demandait s'il était toujours dans son inconscient, tout portait à croire, mais il sentait trop cette réalité qui le rattrapait, il reconnut là cet homme qui avait contre Nicolas tant de haine, oui tout se concrétisait en lui, c'était plausible... Malhorne revenait de parmis les morts pour assouvir sa vengeance... Mais rien était encore sur de ce que la réalité exposait au demi sorcier... Rien encore... L'homme qui était maintenant assit sur son lit, dégagea sa gorge et s'enclin à parler...

    " Non...Je ne veux pas y croire..Le jeune commissaire soupira...Qu'est ce que tu fais ici ?! "

    Violation d'une intimité, il ne manquait pas de respect... De toutes les manières possibles, comment un être aussi répugnant de part ses intentions premières pouvait montrer un signe de respect ?! C'était évident, il n'y avait que ces êtres qui pouvaient se montrer ainsi...

    ...Nicolas sentit cette étrange vague parcourir son ventre, sa respiration se coupa quelques secondes, il écarquillait les yeux, il ne voulait voir la réalité en face de lui, il ne voulait surtout pas voir cet homme en face de lui... Machiavélique était-il, il revenait donc... Pourquoi faire réapparition à ce moment là ?! ... Qu'avait-il encore en tête, toutes ses idées les plus réfléchies soient-elles, mais pittoresques d'une autre part, se heurteraient donc toujours dans sa foutue tête...


    Dernière édition par le Ven 27 Avr - 11:15, édité 1 fois
    avatar
    Malhorne
    Invité

    Re: Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Malhorne le Mer 21 Mar - 20:50

    Assit sur ce fauteuil faisant face au lit de Nicolas, Malhorne regarda attentivement et calmement la réaction du sorcier lorsque celui-ci sortit enfin de son état léthargique de part les quelques éclats de la lampe que l’hybride avait brisé au dessus de sa tête…
    Il regarda l’homme perdre soudainement son sang froid alors qu’il réalisait que quelque chose d’étrange pouvait se tramer dans cette pièce…une évidence même…la lampe n’était pas venue se briser au dessus de lui par pur enchantement, d’ailleurs, cette vision des choses aurait certainement été plus agréable pour Nicolas comparée à celle qu’il allait avoir sous peu de temps.
    S’affairant à tenter de trouver d’où venait cette lampe, le jeune homme stoppa son attention sur ces deux points lumineux reflétant l’éclat de la lune encore assez haute dans le ciel étoilé…ces yeux, il les avaient déjà affrontés lors de la grande guerre qui l’avait opposé aux forces du mal…leur possesseur lui laissant la vie sauve par inconscience, incapacité de mener au bout son acte parce qu’il lui avait ôté ce qu’il avait de plus cher…il n’aurait jamais dû agir de la sorte et désormais, il était présent dans le but de régler cette terrible erreur.
    Lorsque l’homme réussit enfin à mettre un nom sur ce visage que sa vue commençait à distinguer avec difficulté de part la noirceur de la nuit qui régnait dans cette pièce, Malhorne ne se réjouit point de pas pouvoir distinguer mieux que cela son visage…même s’il pensait que le bourreau d’Ace devait certainement pâlir devant la vision d’un mort venu assouvir une certaine vengeance, il s’attristait même presque de ne pas pouvoir admirer cette torpeur de visu sur le visage de Nicolas…nul doute que cette vision aurait été plus que jouissive pour l’ancienne Source du mal mais malheureusement ce ne fut pas le cas…mais ne pas s’attarder sur un point si futile, le meilleur restait à venir, c’était une évidence !

    Rien qu’a entendre la voix de son interlocuteur, Malhorne comprit rapidement qu’il semblait avoir du mal à croire à sa résurrection…après tout, il l’avait vu mourir à son tour comme nombre de ses compagnons, lui de la mains des trois sœurs Halliwell elles-mêmes donc, une déchéance certaine…Malhorne lui-même pensait avoir tout perdu lors de cette guerre mais lorsqu’il s’était retrouvé dans les lymbes, en aussi mauvais état qu’il ne l’était à ce moment et après quelques temps d’indifférence sur son sort, il avait prit à pleine main cette opportunité qui lui était donnée, cette nouvelle chance…peut-être une chance de faire ce qu’il n’avait pas pu accomplir au bout moment…entre autre, se venger de l’acte de ce commissaire connu sous le nom de Nicolas Andrew.


    « Ne pas y croire n’arrangera rien…je suis ici dans un but précis, que tu peux aisément deviner… »

    Malhorne ne broncha pas, aucun geste, rien, il restait stoïque sur son fauteuil, face à Nicolas qui s’était quelque peu redressé sur le matelas de son lit.
    Pourquoi ne pas faire cela rapidement ? Net, sans bavure, pas de perte de temps inutile ? Cela semblait une bonne solution en apparence mais les intentions de Malhorne était plus poussées que cela…il n’avait nullement l’intention de laisser la moindre occasion à son adversaire de ne pas souffrir, il voulait lui faire endurer ce que sa victime avait elle-même endurée et les nombreux pouvoirs que le démon avait réussit à récupérer dans les lymbes allait l’y aider fortement.
    Maintenant, il allait pouvoir constater de l’étendue de sa puissance actuelle…toute cette énergie, il allait enfin s’en servir.


    « Tu m’as ôté quelque chose auquel je tenais plus que tout…si je t’ai laissé vivre il y’a de cela presque un an, ce n’était que par une sorte de tolérance de ma part…je voulais que tu endures ce que moi je pouvais endurer lorsque tu as tué Ace… ,Malhorne s’interrompît alors, comme si ce souvenir lui faisait encore douloureusement mal, ce qui était bien évidement le cas, cette image resterait certainement à jamais gravée dans sa mémoire, …mais aujourd’hui, les choses sont bien différentes…je suis venu achever ce que je n’ai pas pu faire… »
    avatar
    Nicolas Andrew
    Administrateur
    Administrateur

    Masculin Nombre de messages : 2894
    Age : 30
    Age du personnage : 33 ans
    Date d'inscription : 26/09/2005

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Nicolas Andrew le Ven 27 Avr - 11:14

    La vengeance, cet acte motivé d'une action antérieure, c'était dont ce seul mot qu'avait cet hybride aux yeux de Nicolas ?! Donner terme à cette frustration ressentit un certain temps avant cette nuit même, était donc le programme de la nuit si chamboulée... Le demi sorcier pourrait tenter de juguler cette revanche non achevée, mais à quel prix ?! Il n'en savait encore rien, les bras pendants, les mains légèrement humides, les yeux rivés sur l'homme aux mœurs dérangeants, seuls étaient les ressentis physique du Commissaire du Sfpd, il se doutait de quelque chose, avait en lui ce mauvais pressentiment... Il s'agissait tout de même de l'ancienne Source, mais maintenant qu'en était-il de sa force ?! Comment avait-il évolué durant tout ce temps ?!... Peut être trop de réponses pourraient subvenir bien rapidement pour Nicolas...
    Dans tout les cas, si Malhorne tentait quelque chose, l'homme au mauvais réveil n'avait pas à se faire de mouron, il réagirait comme il se doit, faire son possible et peut être payer, ainsi, il enleva en lui toute incertitude, gagna le fait que dans la Magie, tout était possible, que la résurrection en faisait partie. A demi assit sur ce lit blanc, il racla sa gorge pleine et expira lentement, cette hésitation reconnue quelques secondes plutôt disparut, pour faire place à ce visage soulagé, Nicolas préféra réagir de cette manière. Regardant toujours cet être sordide, de ses intentions, il entrouvrit sa bouche pour laisser place au son...


    " Vengeance quand tu nous tiens ! Tu la portais dans ton cœur hein ?! Mais à tu déjà réfléchit sur le fait que c'était réellement réciproque ?! La vie nous apporte bien souvent des surprises, des doutes, des injustices, t'es tu remit en question avant de pourfendre le sol de ma maison ?! "

    La déstabilisation pour le moment était sa seule chance, il voulait montrer qu'il pouvait faire place à la croyance, à la sérénité et oublier l'hésitation, le doute et la peur... Laissant paraître un sourire étrange, Nicolas s'agita, il approcha du bord de son lit, touchant délicatement le sol chaud de sa chambre avec ses pieds nus, il posa de nouveau son regard sur celui qui ne bougeait encore pas...

    " Accordes moi quelques secondes, je ne voudrai pas me sentir ridicule.."

    Sous ces mots quelque peu déplacés dans ce genre de situation, l'homme aux cheveux de blé, enfila là son pantalon, un jean, tout simplement, ne faisant plus très attention à Malhorne, il savait que ce genre de personne préférait mettre les choses au point avant de s'exécuter, un politicien ?! Il aurait pu s'il n'avait pas choisit d'être ainsi... Bref, Nico' se leva doucement de l'étreinte de son sommeil, quelques pas, puis il s'arrêta devant le fenêtre de sa chambre, il tenta un regard subjectif entre les meurtrières des volets, sans doute histoire de regarder une dernière fois peut être la vie dehors... Et déposa enfin ses yeux sur l'autre homme, il paraissait si humble, si posé mentalement, mais ce n'était là qu'une image, l'homme qui était débout s'avança alors puis s'exprima une nouvelle fois, toujours avec cette sérénité profonde...

    " Tu as donc commandité mon exécution ?! Enfin, réponds plutôt à mes premières questions au lieu de faire le sage... "

    Croisant les bras, à quelques centimètre de son futur bourreau, qui sait ?! Nicolas se sentait à l'aise, il s'assit alors au bout de son lit, dévisageant son interlocuteur...
    avatar
    Malhorne
    Invité

    Re: Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Malhorne le Mer 13 Juin - 18:01

      H.J : Et voilà, fallait bien que ça arrive =)


    Comment osait-il parler de la sorte de celle a qui il avait ôté toutes parcelles de vie ?? Mettait-il en doute en doute l’amour qu’elle pouvait porter à son compagnon, malheureusement, toujours vivant lui…
    Peut-être aurait-il préféré ne jamais revenir du monde des âmes errantes plutôt que t’entendre une telle idiotie…
    Sur quoi pouvait-il s’appuyer pour délibérer de la sorte d’une vie qu’il ne connaissait nullement, ne connaît pas et ne connaîtra évidement, jamais !
    Tentait-il une manœuvre désespéré…souhaitait-il que Malhorne commence à douter de sa défunte compagne ? Souhaitait-il qu’il doute sur le but de son retour … oublier le pourquoi du comment … non … en fait … oui, c’en était presque lâche de sa part !
    Tout ce qu’il souhaitait c’était sauver sa misérable petite vie, à débiter des phrases philosophique sans queue ni tête n’ayant pour but que de s’affirmer un peu plus … chose qu’il avait pas véritablement réussi à exécuter ce coup-ci.

    Au fond, en aparté, on ne pouvait pas lui en vouloir…il ne souhaitait pas mourir, c’était tout naturel mais ce que pouvait lui reprocher Malhorne était peut-être de souhaiter parvenir à se défiler et, ainsi, ne pas prendre de face ce qu’il a pu engendrer par le passé, il y’a de cela plus de neuf mois maintenant.

    Planté dans le décors, callé dans cet imposant fauteuil appartenant au mobilier du jeune commissaire promu de part la disparition de son ancien ami et désormais ennemi, Ryan Anderson, Malhorne perdu toutes pensées relatives a ce que Nicolas tentait de faire lorsque ce dernier pria de ne pas vouloir se sentir ridicule…qu’il fasse…après tout, même un cadavre a le droit d’avoir un minimum d’élégance.
    Ne voyant pas Malhorne bouger, le jeune homme compris peut-être qu’il lui été donné la possibilité de revêtir un pantalon, ou du moins quelque chose susceptible de camoufler sa pudeur.
    Une fois avoir revêtit un simple jean, Nicolas s’avança vers la fenêtre, lançant un regard vers l’extérieur avant de se rediriger vers Malhorne, lui toujours assit.
    Un air détendu ancré sur le visage, il se décida à faire entendre de nouveau le son de sa voix…ce qui put se faire ouïr vint faire sourire l’ancienne Source du mal.
    Si par le passé ce genre d’agression morale pouvait le faire flancher, il n’en était rien dorénavant…un passage dans le monde des morts reforme un homme, quelque soit l’état dans lequel il arrive, il n’en revient que plus aguerri…

    Laissant Nicolas se poser sur le rebord de son lit, il entreprit alors de répondre.


    « J’ai eu devant moi un temps incommensurable pour me remettre en question…si tu penses que je fais ça pour Ace, tu te trompes complètement. Cela n’a d’autre but que de m’apaiser…je ne le fais que pour moi. » Le démon s’arrêta un instant, regardant autour de lui, touchant du regard certains objets présents, passant rapidement sur les éclats de matières dont la lampe était faite qui se trouvaient à terre… « Pour ce qui est de ta mort…honnêtement, je pensais pouvoir continuer à vivre en ne pensant plus a tout ça, ce qui avait pu se passer … mais je m’étais trompé … c’est pour cela que je suis là. Je ne suis pas certain que cela va changer la face de mon monde…oh non…mais du moins, j’aurai tenté quelque chose et crois moi… »

    Subitement, Malhorne stoppa tout discours, continuant cet acte par un geste rapide de la main.
    Faisant un léger arc de cercle de la main, il démolécularisa la totalité du lit sur lequel Nicolas était assit jusqu'à maintenant, cela ayant pour but de le faire tomber à la renverse, acte inhabituel qu’il exécuterait certainement sans le vouloir à cause de l’étonnement…celui d’être en soudain déséquilibre.
    Lorsque le sorcier toucherait le sol, son corps étendu de tout son long, il ne se ferait pas prier pour matérialiser de solides liens a ses poignés et chevilles, tous ancrés dans le sol dans une matière qui empêcherait le sorcier de se libérer sans que le démon ne soit envahi d’un soudain sentiment de culpabilité vis-à-vis de son acte…

    Et il en viendrait à terminer son discours de ces simples mots
    « …je n’aurai aucun remords ! »

    Contenu sponsorisé

    Re: Pied-à-terre de Nicolas Andrew

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 4:11