Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Partagez
    avatar
    Cassandra Leroy

    Féminin Nombre de messages : 178
    Age : 28
    Age du personnage : Liés à la peur
    Date d'inscription : 12/10/2006

    Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Cassandra Leroy le Mer 4 Avr - 18:26

    Le ciel bleu survolant San Francisco était caché par des nuages gris depuis le début de la journée. L’astre solaire jouait à cache-cache avec ces nuages poussés par le vent frais, illuminant peu la ville de son éclat. Les rues étaient remplie d’homme et de femmes d’affaires, ainsi que de jeunes lycéens, ou collégiens, se dépêchant d’atteindre les restaurant avant que ceux-ci ne soient prit d’assaut. La cloche d’un église venait de sonner les douze coups de midi, annonçant la libération des fauves dans l’arène qu’était le centre ville. Cassandra était sortit de cours en vitesse, n’empruntant pas le chemin du self, mais celui de sa chambre d’internat. Elle avait finit sa journée de travail, grâce à l’absence d’un de ses professeurs, et avait organiser la fin de son après-midi. Depuis plusieurs jours, la jeune femme n’était pas au plus haut niveau de sa forme, se fatiguant très vite, et changeant d’humeur en très peu de temps. Ce qu’elle ressentait n’était pas l’œuvre d’une maladie, mais elle soupçonnait plutôt la magie d’en être à l’origine. Des sensations de bonheur l’assaillait sans raison valable, et était parfois remplacé par une peur dont elle ignorait l’origine. Ses changements d’humeurs l’avaient considérablement alarmée, et la lycéenne avait décidé de s’offrir un moment de détente.

    Habillée d’un pantalon beige, et d’un tee-shirt marron, Cassandra s’enveloppa d’une longue veste noir, descendant jusqu’à ses genoux. Après avoir posé son sac de cours sur son lit, où depuis quelques temps traînait des vêtements, et des affaires qu’elle ne prenait pas le temps de ranger, elle s’arma de sa guitare couverte d’une housse foncée, avant de quitter sa chambre. Ses pas l’amenèrent hors de l’établissement scolaire, et se dirigèrent vers une destination bien choisir. Retirant de sa poche son portable, la jeune femme prit le soin de le mettre sur le mode vibreur pour ne pas être dérangée par ses amies. Elle désirait passé cet après midi seule avec elle même, et personne ne pourrait l’en empêcher, à moins d’en subir les conséquences. Faire du mal n’était plus hors de sa portée, Cassandra prenait même plaisir à voir souffrir les personnes qu’elle détestait. Son changement était radical, une nouvelle femme avait prit sa place.
    Ses cheveux bruns jouaient avec le vent, dégageant son visage et dévoilant ses yeux noisettes soulignés d’un large trait noir. L’air frais sur sa peau apaisa ses plus vives pensées, et défronça les sourcils de la lycéenne. Une demie-heure plus tard, après avoir éviter les rues de San Francisco les plus remplie par des piétons pressés de manger et de retourner à leurs affaires, Cassandra arriva devant une forêt sombre. Les arbres serrés ne laissaient pas la lumières entrer et éclairer le sol où jonchaient des feuilles mortes. Le vent animait les feuilles d’une étrange vie, et chantait dans le silence une douce mélodie. Cette foret la jeune femme l’avait repéré lors d’une promenade avec ses amies, autour de la ville, et le mystère qui semblait y régné l’avait attiré.

    Ses talons quittèrent le béton pour se poser sur les feuilles tapissant le sol, étouffant ainsi le bruit provoqués par ceux-ci. Cassandra fut plongé dans une sorte de clair-obscur lorsqu’elle eut franchit les premiers arbres. Le silence se faisait pesant, et seul sa respiration ne parvenait à ses oreilles. Cet endroit, bien qu’étrange, plaisait à la lycéenne, son mystère, son mélange de clarté et de noirceur reflétait l’état dans lequel se trouvait son esprit. Après avoir marché pendant quelques minutes, elle s’assit sur le tronc d’un arbre mort, et posa sa guitare, dont elle ôta la housse, sur ses genoux. L’atmosphère qui régnait dans cette forêt reposa Cassandra, repoussant son stresse, ses questions et ses doutes. Ses doigts se posèrent sur les cordes tendues de l’instrument. Cela faisait plusieurs mois qu’elle n’avait pas rejoué de la guitare, et cette sensation retrouvée fit remonté de nombreux souvenirs à la surface de son esprit. Pourquoi avait-elle laissé la magie, la colère et la haine prendre la place de sa vraie passion, de sa vraie envie ? Que voulait-elle vraiment ?

    Ses paupières se fermèrent dans un mouvement de légèreté, et une douce mélodie commença à briser le lourd silence, apportant un peu de joie à cet endroit presque lugubre. A peine la jeune femme eut-elle commencé à se détendre, qu’un phénomène étrange la dérangea. Une peur l’envahit. Cependant ce n’était pas sa peur à elle, mais celle de quelqu’un d’autre, comme si elle était capable de ressentir ce sentiment effrayant d’autres personnes. Etrangement, cette sensation ne déplu pas à Cassandra, elle y prit un certains plaisir. Aussi rapidement que cette sensation arriva, elle disparue, et la sorcière ouvrit les yeux d’un geste brusque, espérant en trouver la cause. Personne ne se trouvait devant elle, ni derrière, elle était seule dans cette forêt. Alors qu’avait-elle vraiment ressentie ?


    _________________________________________

    avatar
    Piper Halliwell*

    Féminin Nombre de messages : 436
    Age : 29
    Age du personnage : 33 ans
    Date d'inscription : 26/11/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Piper Halliwell* le Jeu 5 Avr - 11:21

    Piper etait dans la forêt et tout ce qui ce passer elle pouvait le ressentir , elle ne sût comment mais elle avait l'impression que sa présence tuer la nature et empêcher la si belle végétation de cette forêt abondante de respirer , comme ci elle représenter le mal lui même et ne donner pas l'occasion de laisser les fleurs et autres la chances de respirer la dose de dioxygène qui leur faut pour survivre . Elle regarder une très belle rose , une rose noir comme la tenue qu'elle porter , elle etait la seule à resister à la haine de Piper , comme ci cette plante aussi etait à la basse maléfiques . Après tout c'etait fort possible , sa grand-mère lui dit souvent que la rose noir représente la haine d'une personne ou l'envie de vengance , et donc on s'en sert pour détruire certains démons en refermant leur être dedans ... Et si celle ci etait destinée à Piper ? Délicatement comme un objet précieux qu'il ne faut toucher que de la pointe des doigts elle coupa la tige remontant au bulbon de la rose si noir et pénétrant . La portant vers sa poitrine celle ci ce camouflé à merveille dans l'habille noir de Piper , elle fesait partie d'elle même dans un certains sens ... Mais quand elle serais fanée , est ce que la haine parcourat l'esprit tant bon de Piper disparaitrais lui aussi comme une fleur ayant fait sa saison , certes pas . Maintenant elle marcher dans un sorte de champ de rose noir , on aurait put croire que ce n'etait pas les rose mais le sol qui etait noir du au manque de lumière dans ce coin , mais non c'etait des centaines de rose noir qui recouvrais la terre , très beau à voir , Piper entendit quelques petit craquement par si par là , seulement des animaux ce frayant un chemin dans la fôret au branche et feuillage si épais . Mis un toute autre bruit ce fit entendre , une personne qui marchait à travers la fôret , surment en talon vut le bruit qu'elle fesait , certaines personnes ne sont pas très discréte . N'ayant pas peur de ce qui peut leur foncés dessus à par rament , attirant tout le bruit ils etaient aussi détectable qu'une guêpes dans une terrier de fourmies .

    Piper ce dirigea vers des arbres très épais pour trouver quelques peut refuge et éviter d'être vut en première , elle voulais voir à qui elle avait à faire cette fois ... Un être de lumière peut être , mais une silouhette de femme ce fit perser par quelque rayons du soleil , c'etait une jeune femme , Piper connaisser son visage mais ne la connaisser pas réélement elle l'avait vut à la grande guerre d'il y a sept mois désormais au cotés de Malhorne . Elle devait être sa fameuse protéger par qu'il jugrais par son talent . Avait elle diu talent cette petite ? Piper n'en etait pas toute à fait sûr , mais comme diverse choses c'etait à voir .

    Le visage de la jeune fille etait aussi troublé que celui de Piper comme ci elle etait sûr de ne pas être seule dans cette partie de la fôret , elle devait bien ce doutée que quelqu'un etait présent également dans la fôret , après tout beaucoup de personnes fesant leur jogging viennent le matin de bonne heure ici , mais beaucoup ne resorte jamais de la fôret , sauf si ils sont un chien , la le chien revient tout seule chez lui ... mais c'est vrai quela fôret est souvent un lieu de rencontre entre des être maléfiques surtout en ce début de journée ... Piper regarda alors sa rose noir s'identifiant à elle et à la haine qu'elle renfermé , il etait tant de ce faire des alliée autre que Meggane après tout . Plus on est nombreux ... enfin vous connaisser le proverbe pas la peine de le répéter pour la joie de certains , surtout que en ce moment n'ai aps vraiment d'une grande humeur à rire . Ni à sourire , cela donne des rides ! Prouver scientifiquement . Elle descendit alors le petit tallut de terre pour ce joindre à la jeune femme sur le chemin , il y avait un cerf non loin et quand il vut Piper arriver celui ci prit la fuite ... mais pourquoi ?! Libérait elle autant d'énergie maléfique et de la haine en voit tu en voit là ? Surment les animaux sont sensible au oras des gens , c'est pour ça que ils ne ce laisse approché que par des gens cinglée ... Enfin bon . Regarda la jeune femme à la chevelure brune et au yeux ... marron aussi , elle ne la quitter pas du regard , mais elle semblait savoir que Piper n'etait pas vraiment gentil , cela avait du faire la une du journal telévisé démoniaque ....
    Puis s'approchant de queques pas elle etait désormais à à peut près un mettre de la jeune femme .


    « Et bien ... je vois que je ne suis pas la seule à aimait l'obscurité de la fôret . Tu n'ai pas la protéger de Malhorne ? »

    Piper metta le ton qu'il fallait pour la dernière phrase en lui demandant si elle ne serais aps la fameuse protéger du grand Mahorne ... Ex source du mal en parenthése , mais maintenant il ne l'ai plus ! il doit être mort depuis le temps ou alors sous la forme d'un simple esprit ne pouvant pas faire grand chose à par espionner les gens à flanquer la frouse au pauvre commun des mortels ... Pointant le doigts vers la jeune femme elle s'avait que c'etait très impolit mais en cemoment elle osez un peut tout ce qu'elle n'aurait pas fait au par avant , comme insulter son marie , l'un des passage les plus distrayant il faut dire . Le soleil montait plus haut dans le ciel , commençant à perser les feuillages épais de la forêt , eclairant l'endroit ou les deux jeune femmes ce trouver .

    Non loin il y avait cette petite étendut de rose noir qui avait connut une minute de soleil , maintenant c'etait les rose blanches et rouge qui allait profiter de la lumière laissant les autres à l'obscurité ... Cela montrer bien l'état entre le bien et le mal , le mal ne connait que la noirceur et la nuit , alors que le bien vie à la lumière du jour en ce prennant pour les meilleurs ... Qu'elle arrogance ces personnes , elles ne craigne pas les conséquences ces roses noir , livrant leur loies dans la nuit la lumière n'a rien à y faire . Comme quoi la définition du bien et du mal semblait plus claire pou Piper , le bien gagnera put être toujours mais n'aurons jamais de repos et c'etait assez troublant dans un sens , à ce qu'elle s'avait de la jeune femme devant elle , elle etait vouée au mal toute autat que Piper désormais . Qu'elle distraction de faire connaissance avec des personnes qui peuvent ce révéler de bon alliées , espèrons que cette femme ai compris dans quelle catégories Piper ce rangée désormais , c'etait voyant d'habitute elle etait au club P3 ou encore au Manoir à astiquer son petit quotidien pour le bien de toute la réjouissante fammille Halliwell ! Mais qu'elle famille ! Une famille de merd* , oui ça c'est sur ...


    « Alors que fait une fille comme toi dans la fôret dit moi ! »

    L'endroit etait totalelement éclairée par la lumière du jour , mais cette lumière agacer Piper qui ne supporter plus la lumière , à par celle des bougies et des lampes ...


    _________________________________________

    ¤ ... ¤

    Figer et Exploser les molécules, Transmutation, Modification de la densité des molécules et Téléportation

    ¤ ... ¤
    avatar
    Cassandra Leroy

    Féminin Nombre de messages : 178
    Age : 28
    Age du personnage : Liés à la peur
    Date d'inscription : 12/10/2006

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Cassandra Leroy le Lun 9 Avr - 21:44

    [Hj: Cassandra n'était pas à la guerre Razz]

    Le vent balaya les feuilles vertes des arbres, accrochés solidement aux branches pour tenir jusqu’à l’automne suivant. Il caressa la peau claire de Cassandra, toujours assise sur le tronc d’un arbre mort, dont la deuxième vie semblait être de servir de banc. Les rayons du soleil arrivant à échapper aux nuages gris couvrant le ciel, et traversant les rameaux rapprochés des arbres ne suffisaient pas à créé une grosse chaleur, et des frissons se dessinèrent sur les bras nus de la jeune femme. Immobile, une main posé sur les cordes fines et tendues de sa guitare, et l’autre sur le manche en bois de celle-ci, le regard noisette fixant un grand arbre, au tronc imposant situé juste devant elle, la bouche à moitié entrouverte, laissant apparaître quelques dents blanches, elle réfléchissait, analysant ce qu’elle venait de ressentir. Seuls ses cheveux étaient animés d’un mouvement, jouant avec la brise. Jamais auparavant elle n’avait réussit à percevoir une peur autre que la sienne. Cette sensation étrange, de pouvoir sentir quelque chose qui ne lui appartient pas, qui reste assez intime, ne lui était pas familier. Pendant quelques secondes, elle avait entrouvert son esprit, laissant l’occasion à cette émotion, qui était l’essence même de sa vie, l’opportunité de lui être transmit. Des images, et des bruits avaient accompagnés cette peur étrangère, sans qu’elle puisse avoir le temps de les comprendre. C’était comme sentir une âme étrangère dans son corps A qui appartenait cette pensée ? Comment arrivait-elle à la sentir ? Tant de questions qui venaient s’ajouté au doute qui hantait déjà son esprit. Elle avait accepter son pouvoir, mais accepterait-elle de pouvoir ressentir une émotion aussi intime ? La lycéenne ne voyait que les mauvais côtés de cette sensation, et elle ne pouvait se résoudre à l’accepter.

    Cassandra ne chercha pas à renouvelé l’expérience, et elle se concentra sur ses pensées, ne laissant pas son esprit divaguer. Elle tenta de se persuader qu’elle avait simplement rêvé, bien que les phénomène paranormaux comme celui-ci commencent à se révélés chaque fois véridiques. Bien que son esprit veuille d’abattre cette idée, la sorcière avait apprécier ce moment, comme si la peur était pour elle source de joie. Le chant aiguë d’un oiseau la sortit de ses songes, et la statue qu’elle était devenue s’anima. Ses yeux amandes se posèrent sur sa guitare, encore posé sur ses genoux. L’envie de jouer l’avait soudainement quitté, emporté par la magie qui la possédait. Alors qu’elle s’apprêtait à la ranger, un bruit de craquement de branche attira son attention. Son regard changea de cible, et rencontra bientôt la vue d’une jeune femme se tenant non loin d’elle. Elle était grande, ses cheveux bruns volaient tout autant que les siens, mais son visage ne lui rappelait aucune personne qu’elle ait rencontré. Avant que la lycéenne n’eut prit la parole, la voix claire de l’inconnue s’éleva dans la forêt, faisant fuir l’oiseau chanteur. Comment savait-elle qu’elle connaissait Malhorne ? Le choc de ses paroles la dérouta. Les deux seules personnes qu’elle avait rencontré dans les enfers étaient Malhorne, mort à l’heure où les deux femmes vivaient, et un vampire dont elle ne connaissait pas le nom, mais elle n’avait croisé personne d’autre dans le bas-sol.
    Ses sourcils bruns se froncèrent, et avec une voix lente, Cassandra tacha de se faire expliquer la situation.


    « Qui êtes–vous ? Comment me connaissez vous ? »

    Bien qu’elle soit seule face à cette femme, sans aucun doute doté de pouvoir, vu qu’elle connaissait l’ancienne Source, la lycéenne n’avait pas peur. Risquer sa vie n’était plus un obstacle, si elle était venue pour la tuer, alors c’était que son destin était de mourir cette après-midi là. D’un ton toujours amical, l’inconnue reprit la parole, discutant comme une amie à une amie. Avec un peu de méfiance, la jeune femme brisa de nouveau le silence réinstallé depuis peu de temps.

    « L’obscurité de cette forêt m’aide à me détendre. Après tout, le noir n’était-il pas précurseur de la peur ? Et je vous retourne la question.»


    Un sourire se dessina sur les lèvres rose de Cassandra. Paraître gentille était la meilleure solution pour ne pas se faire d’ennemies. Mais était-ce sa peur qu'elle avait ressentie quelques minutes plus tôt ?


    _________________________________________

    avatar
    Piper Halliwell*

    Féminin Nombre de messages : 436
    Age : 29
    Age du personnage : 33 ans
    Date d'inscription : 26/11/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Piper Halliwell* le Mar 14 Aoû - 20:23

    Piper venait de s’avançait à travers l’étendue d’herbes qui parcourait cette clairière peu éclairée par le soleil et entourait d’immenses arbres, elle était là face à face à une autre jeune femme qui comme elle avait les cheveux au vent, pourtant la jeune sorcière, tenait toujours la rose noir, celle qui pouvait représentait sa haine, sa noirceur d’âme du moment.

    Celle qu’elle pensait être la protégé de Malhorne était toujours assise sur un tronc d’arbres, tenant entre ses mains sa guitare, elle devait il y a encore peut de temps jouait de celle ci, peut être même qu’elle aimait faire parcourir dans les airs quelques notes de ci de là, et écoutait l’ensemble d’une oreille attendrie.

    Piper dans un autre moment aurait pu aimait entendre quelques notes de musique s’élevaient dans cette forêt, dans cet espace qui pouvait être assez charmeur si on n’y prend pas garde, mais elle, elle n’était plus de celle qui se laisses abusait par les petites joies du quotidien ou les beautés naturelles non, elle avait bien changer depuis les traîtrises de sa famille, depuis qu’elle avait modifiée ses priorités, ses désirs.

    Elle avait toujours cette sensation bizarre de pouvoir ressentir le mal être de cette forêt et des animaux qui y vivaient, d’ailleurs à peine avait elle ouvert la bouche qu’un oiseau qui semblait vouloir chantonnait une chanson, se mit à s’en volait loin de ce lieux, pourquoi ? Songea telle, avait il peur de se laissait lui aussi submergée par la noirceur, par les ténèbres ? Qui c’est ? Peut être que cet oiseau était sensible aux émotions de la sorcière.

    Celle ci sortie de ses nouvelles pensées quand la jeune femme parla, ses paroles lentes, mais assurée, lui prouvèrent qu’elle ne s’était pas trompée, un petit sourire fit s’esquissait ses lèvres sur son doux visage.

    « En enfer, les choses s’apprennent très vite, surtout quand on attirent les regards, et involontairement ou volontaires tu les attirent, être là souvent dans la grotte de la source, morte aujourd’hui, ne laisses pas indifférents, certaines personnes auraient pu tués pour être à ta place. »

    Dit elle simplement, pas la peine d’entrée dans plus de détails, et puis certains détails ne vaut pas vraiment le coup d’être dit, elle était au courant, c’était la seule chose à savoir, maintenant savoir si elle avait tuée un démon, ou tout autres personnes pour le savoir, ou peut être même, simplement en discutant avec les bonnes personnes, n’étaient pas une chose essentiel à connaître. Du moins pour elle.

    Piper, s’accroupis un instant, pour continuée la conversation, la jeune fille, voulait connaître son identité, peut être était elle au courant pour elle, ou peut être pas, qui sait peu être n’avait elle pas entendue les derniers potins sur sa famille.

    « Je suis Piper Halliwell, et toi, je suppose que tu as un nom ? »

    Oui, c’était même certain, elle devait bien avoir un nom, et puis Piper, ne se voyait pas toujours la désignait par la protégé de Malhorne, cela deviendrait vite lassant. Tiens, elle s’aperçu à se moment, là, qu’instinctivement, elle l’avait tutoyée, elle ne se connaissait pourtant pas, une nouvelle chose qu’elle s’autorisée à faire, et qu’elle n’aurait pas faites habituellement, elle qui était souvent la dernière à faire le premier pas, à part peut être une fois, avec Léo, quand elle avait prit les devant et l’avait embrassait la première, mais n’était ce pas, parce qu’a ce moment là, elle faisait la course avec sa cadette Phoebe ? Sans doute que cela avait eu son impact, mais aujourd’hui tout cela était si loin.

    Piper, aurait pu être nostalgique, et vouloir revenir à cette époque mais non, ou du moins, si elle le voudrait se serait juste pour être sur, de revoir sa Prue, comme avant.

    « On peut dire qu’elle l’est, même si je pense que les ténèbres de la nuit, l’annonce encore plus. Mais pour ma part, après avoir visité les bas fonds de l’enfer, j’ai voulus changée de décor. »

    Dit elle alors pour répondre à la jeune fille, elle lui répondait sur un ton aimable et calme, ton qu’elle employait plus beaucoup en ce moment.


    _________________________________________

    ¤ ... ¤

    Figer et Exploser les molécules, Transmutation, Modification de la densité des molécules et Téléportation

    ¤ ... ¤
    avatar
    Cassandra Leroy

    Féminin Nombre de messages : 178
    Age : 28
    Age du personnage : Liés à la peur
    Date d'inscription : 12/10/2006

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Cassandra Leroy le Sam 1 Sep - 15:26

    La douce brise ne cessait pas un seul instant, faisant s’entrechoquer les feuilles vertes des hauts arbres, qui produisaient alors un bruit relaxant. Une branche basse vint chatouiller la joue gauche de Cassandra, qui ne se laissa pas emporté par la douceur de ce moment, repoussant d’un geste brusque et démesuré le parasite. Depuis que l’étrangère était apparue dans son champ de vision, la jeune femme avait oublié le moment de détente qu’elle était venu passé dans cet endroit paisible. Son entière attention était portée sur cette femme aux cheveux aussi bruns que les siens, et au regard noir, tout comme la fleur qu’elle tenait entre ses doigts. Quelle étrange couleur pour ce symbole de l’amour…Pourtant elle n’en fut pas surprise, les habitants du sous-sol vouent un culte à la haine, la vengeance et tout ce qui s’en rapproche, l’amour ne semble pas appartenir au vocabulaire de certains, ainsi ils aiment ce que les êtres humains détestent. Une main sur sa guitare qu’elle avait volontairement posée en longueur sur le reste du tronc d’arbre pour empêcher l’étrangère de s’y asseoir, Cassy la fixait de son regard de braise, ne laissant aucun de ses gestes au hasard. Comment la connaissait-elle alors qu’elle ne se souvenait pas de l’avoir rencontré ? Malhorne aurait-il parlé d’elle à d’autres démons ou sorciers ? La curiosité la piquait, obligeant son esprit à emmagasiner de nombreuses questions qu’elle s’empêchait de poser. C’était la seule chose qui la poussait à rester assise sur l’écorce blanche du vieil arbre.

    Le sourire qui se dessina sur les lèvres de l’étrangère la mit sur le qui-vive. Cette expression de satisfaction n’annonçaient jamais rien de bon dans le monde démoniaque, au contraire il était souvent le précurseur d’une mauvaise idée, ou l’annonce d’une envie de tuer. Tous les muscles de la sorcière s’étaient contractés, les doigts de sa mains se resserrèrent sur le manche de sa guitare, ses jambes se décroisèrent, pour lui permettre de bondir s’il le fallait, et sur son visage, ses sourcils froncés et ses yeux noisettes trahissaient sa légère inquiétude. Elle ignorait tout de son adversaire, mais elle savait que son pouvoir ne lui servirait pas à grand chose. Le contrôler lui était encore difficile, il lui fallait un maximum de concentration et du temps, ce qu’elle n’aurait pas la chance d’avoir dans un combat. La dernière fois qu’elle s’était battu, sa haine et sa colère avaient stimulées son cerveau, la poussant à faire des choses qu’elle ne se serait jamais crut capable de faire. Cette fois, aucune colère ne coulait dans ses veines, la simple émotion qui la transperçait, était ce qu’il restait de la peur d’autrui. La voix douce et calme de la jeune femme s’éleva dans la forêt par dessus le bruit des feuilles. Malgré cette douceur, Cassandra ne se décrispa pas, au contraire, elle était toujours sujette à l’inquiétude. La fin de sa phrase en était la cause. Rien ne lui disait qu’elle ne venait pas la tuer pour être à sa place. Autre chose attira finalement son attention. Comment n’avait-elle pas pu remarqué que quelqu’un l’observait lorsqu’elle se trouvait dans la grotte de la Source, aujourd’hui décédée ? Etait-elle si peu prudente, ou si bornée pour ne pas le voir ? La sorcière s’en voulut à elle même, tout en réalisant la chance qu’elle avait eut en étant la protégée de Malhorne. Malheureusement elle n’en avait guère profité. Ses parents l’avaient éloignés de San Francisco, et des sorcières avaient ôtés la vie de son maître. Une légère vague de tristesse l’envahit, bien qu’elle sache que celui-ci ait retrouvé le chemin de la vie, car il était obligé de sans cesse se cacher pour garder l’avantage dont il bénéficiait désormais.


    « Maintenant que la Source n’ait plus de ce monde, je pense qu’ils ne souhaitent plus me tuer. J’espère ainsi moins attirer les regards. »

    Cassy faisait son possible pour garder un ton détaché et aimable, mais l’étrange ennui que lui procurait cette discussion perçait dans ses paroles. Malgré sa curiosité, elle ne souhaitait pas vraiment discuter des personnes voulant sa mort. Ses yeux noisettes suivirent le mouvement effectué par l’étrangère, lorsque celle-ci s’accroupit non loin d’elle. Elle sentait qu’il serait de plus en plus difficile de s’en débarrasser. Les présentations commencèrent alors. A peine eut-elle entendu le nom de la jeune femme, Cassandra sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Durant quelques secondes elle resta bouche-bée, incapable de parler, comme si son cerveau s’était arrêté de fonctionner. Halliwell. Ce nom lui était que trop connu. Elle avait voué une haine éternelle aux trois sœurs qu’elle n’avait pourtant jamais rencontré. Comment osait-elle parler de Malhorne alors qu’elle avait été complice de sa mort ? Pour qui se prenait-elle pour parler des enfers comme si elle y vivait, alors qu’elle avait détruit son dirigeant ? La colère ne fut pas longue à sortir de son cœur. Même si l’ancienne Source était vivante, la vengeance n’avait pas quitter l’esprit de la jeune femme, elle voulait faire payer celles qui avaient souhaités sa mort. Sans pouvoir se contrôler, elle se leva d’un geste brusque, manquant de faire tomber sa guitare sur le sol terreux. Ainsi, elle obligeait Piper à lever la tête pour la regarder. Ses yeux noirs la foudroyaient d’éclairs invisibles, la fixant d’un air hautain.

    « Enchanté de faire ta connaissance Piper. Mais tu devrais connaître mon nom si comme tu l’as si bien dit, les choses s’apprennent vite en enfer. »

    Sa voix n’avait rien de calme, elle ressemblait à celle des hommes riches parlants à des personnes bien plus pauvres et insignifiantes. L’inquiétude qu’elle avait ressentit avait été balayé par sa colère, comme trop souvent d’ailleurs. Incapable de contrôler ses pulsions, la lycéenne ne réfléchissait plus, ou du moins pas de la bonne manière. Elle avait même oublié un détails important : comment une sorcière bénéfique pouvait-elle connaître des démons pouvant la renseignés sur son existence, ou comment avait-elle pu la voir dans la grotte de la Source ? Le chant d’un oiseau s’était élevé dans la forêt, mais fut arrêté par les paroles de Piper, dont Cassy fit à peine attention. Elle avait l’impression que la sorcière la cherchant, souhaitant la pousser au combat.

    « Mais dis-moi Piper, comment arrives-tu à parler de la Source, alors que tu as sa mort sur la conscience ? Ca ne doit pas être facile de se réveiller tous les jours en pensant qu’on a ôté la vie à un être humain. Dis-moi comment t’en sors-tu ? Et comment oses-tu parler de lui devant moi ? »

    Alors que sa voix hautaine et forte prenait le dessus sur tous les bruits naturels de la forêt, elle s’était approché de Piper, jusqu’à n’être qu’à quelques centimètres d’elle. Employer le tutoiement ne faisait que renforcé son arrogance et sa haine, cette forme de parole rabaissant celui à qui elle était destiné, et manquant cruellement de respect. Elle n'agissait que plus que par instinct, incapable de réfléchir comme une adulte responsable.


    _________________________________________

    avatar
    Piper Halliwell*

    Féminin Nombre de messages : 436
    Age : 29
    Age du personnage : 33 ans
    Date d'inscription : 26/11/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Piper Halliwell* le Jeu 13 Sep - 21:36

    Les pétales si délicates et si profondes semblaient frissonnaient dans les mains de la jeune sorcière, à chaque brise qui passait, chaque coups de vent les faisaient tremblaient si bien que Piper, instinctivement mis sa main devant eux comme pour les protégés, comme si, cette fleur se devait d’être abritée d’une nouvelle carapace, une des plus solides, qui seraient confortable, un peu comme le cocon ou s’enfermait un peu plus cette dernière, ce cocon si rassurant qui l’aider à tenir le coup.

    Le vent soufflait et ne faisait que cela depuis déjà quelques minutes, chaque feuilles qui volaient, chaque branches qui claquaient dans une autre, en faisant une musique, cette douce musique inimitable et dont seule la nature est maître, la grande virtuose qui joue seule.

    Enfin, la protégée de Malhorne aurait pu l’accompagnée, mais depuis, qu’elle avait fait apparition devant elle, Piper, sentait bien que celle ci ne lui faisait guère confiance, avait elle peur d’elle ?

    Après tout qui ne craignait pas les Halliwell, ces sorcières si puissantes grâce à leurs magnifiques pouvoirs des trois, pouvoirs des trois brisaient aujourd’hui, au moins cela permettait de rééquilibré les forces, le mal pouvait enfin espérait gagner quelques combats, sans craindre de trop grandes représailles.

    La jeune femme a la guitare, se décida cependant à parlée, était elle dont ci naïve pour croire que maintenant que la source, l’ancienne source, serait plus juste de dire, n’était plus, elle n’attirerait plus les regards ? Bien sur que non, pas tout de suite en tout cas, certains démons continueraient de parler d’elle encore un moment, certains même risque de vouloir connaître ses secrets, ses pouvoirs, son talent, ce talent qui lui avait valu une protection de la plus haute personnalité des enfers.

    « Détrompes toi, tu les attireras toujours, enfin pas de tous mais des plus puissants qui veulent sans doute te connaître un maximum pour comprendre pourquoi une fille aussi jeune que toi a t’elle pu être si haut placée et si proche de cette défunte source. »

    Piper aussi aimerait bien savoir mais elle n’allait pas lui demandait comme cela, la jeune fille avait déjà pas confiance en elle, et craignait sans doute une quelconque attaque venant de sa part, que si cette dernière commençait à lui posait des questions sur ses pouvoirs, son talent magique et ses connaissances, à tout les coups elle se méfierait encore d’avantage, hors pour le moment en tout cas, Piper était la pour faire la connaissance de cette jeune femme, elle serait tomber sur une autre personne cela aurait était pareil, enfin peut être pas tout à fait si elle aurait était du bien, la il y aurait pu avoir du grabuge.

    Mais à peine avait telle finie de se présentait, qu’elle comprit bien vite que la protégé de Malhorne, ex dirigeant des bas fonds, savait qu’elle et ses idiotes de sœurs avaient anéantie le reste de vie que possédait encore se démon leur de la grande guerre, cependant la jeune femme ne se rappelait pas avoir vue Cassandra, dont elle ignorait toujours l‘identité, après tout même si les choses se savent assez vite, certaines choses ne sont jamais dévoiler, mais avec toute la cohue qu’il y avait se jour là, elle sait très bien qu’elle n’as pas pu voir tout le monde. Et elle ne pourrait pas non plus reconnaître toute les personnes qui y étaient, si quelques unes, quelques noms resteraient in scruter en elle, comme Sark, d’autres lui passeraient bien au dessus de la tête.

    La jeune fille se releva brusquement, Piper, la regarda un instant droit dans les yeux tout en se relevant avec calme, son sourire n’avait pas diminuée, même si la jeune femme était assez puissante pour côtoyer la source, elle était sur de pouvoir en venir a bout, comme elle l’avait fait avec Malhorne, bon pour lui ces deux sœurs l’avaient aider, mais ce dernier n’aurait sans doute pas côtoyer une personne aussi puissante que lui qui aurait pu le renversée, grâce a ce qu’il lui aurait appris.

    « Oui, les choses s’apprenne vite mais pas toute, la preuve, je sais que tu côtoyée régulièrement Malhorne, mais je ne connais pas ton identité ! »

    Dit elle simplement, pas la peine d’épiloguée d’avantage, cela serait une perte de temps, est le temps est une chose précieuse qu’il faut savourait avec délice.

    Mais cette simple phrase, ne semblait pas avoir calmée la jeune adolescente, qui répliqua, lui prouvant ainsi, qu’elle avait vue juste une nouvelle fois, Cassy, savait bel et bien se qui s’était passée lors de cette malheureuse guerre, mais ne semblait pas savoir se qui s’était passée depuis dans la vie des célèbres Halliwell, pourtant tout l’enfer en parlait, c’était presque devenu un événement majeur, l’événement le plus important, depuis la grande guerre, comme quoi les guerres avaient parfois du bon, enfin c’est ce que pouvait penser certains démons.

    « Je suis bien de celle qui lui on ôtée la vie, mais aujourd’hui, sache que je le regrette, et oui, j’aurais sans doute pu avoir une conversation avec ce démon de pouvoir, m’enfin, le mal est fait comme on dit ! Oh, suis bête, tu n’es peut être pas au courant, lors de cette guerre, ma sœur aînée Prue est morte, mes deux autres sœurs et mon cher mari, non rien fait pour la ramenée je m’en suis chargée, mais ce n’es pas vraiment elle que j’ai ramenée avec Cole, ou Balthazar, qu’importe ! Aujourd’hui, je me suis alliée à Meggane Silver, une certaine vampire, peut être la connais tu ? »

    Piper, regarda, cette petite adolescente dévergondée, s’approcha d’elle, essayer telle de lui prouver qu’elle n’avait pas peur ? Qu’elle ne la craignait pas ? Et surtout qu’elle ne la croyait pas ou peut être se méfier telle toujours, enfin, seule le temps pourrait lui dire, se qu’il en est vraiment, une chose était sur, Piper, se doutait que cette dernière risquait d’être surprise par ses paroles, apprendre, qu’une Halliwell à rejoint les forces du mal, n’était pas un fait habituel, mais apprendre que deux l’avait fait, l’était encore moins, deux contre deux, deux du bien, deux du mal, que cela pouvait être bizarre à croire, qui l’aurait cru d’ailleurs ? Piper, si on le lui avait dit, aurait cru à une blague de mauvais goût, ou aurait penser que la personne avait perdue la raison .


    _________________________________________

    ¤ ... ¤

    Figer et Exploser les molécules, Transmutation, Modification de la densité des molécules et Téléportation

    ¤ ... ¤
    avatar
    Cassandra Leroy

    Féminin Nombre de messages : 178
    Age : 28
    Age du personnage : Liés à la peur
    Date d'inscription : 12/10/2006

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Cassandra Leroy le Mar 30 Oct - 16:24

    Les bruits rassurants de la forêt s’étaient interrompus. Le vent avait cesser d’agiter les douces feuilles couleur pomme, les animaux s’étaient arrêtés dans leur action, les oreilles levés, aux aguets, cherchant le bruit qui les pousseraient à fuir. Les arbres eux même semblaient écouter les paroles des deux jeunes femmes, rapprochant leurs branches de cette petite clairière perdu au milieu de nul part. La rencontre entre l’insouciante et la puissante ne passait guère inaperçu au milieu, et la forêt semblait l’avoir toujours attendue. Les rôles semblaient inversés, l’une debout, surpassant de sa hauteur celle qui avait fait l’erreur de s’accroupir. Mais Cassandra savait au fond d’elle même qu’aucune chance ne serait de son côté si le combat venait à commencé. Comment, insignifiante créature qu’elle était, petite fille autrefois fragile et maintenant incapable de contrôler son pouvoir, pourrait-elle survivre une seconde face à celle dont les pouvoirs avaient détruis la plus puissante créature des bas-fonds ? Oser y croire n’était pas une preuve de courage mais bien d’insouciance. Suicide… Oui c’était un suicide que de provoquer Piper Halliwell. Dans ces lieux éloignés du reste du monde, personne n’entendrait ses appels, si elle avait la lâcheté d’appeler au secours, et personne ne trouverais son cadavre si elle venait à mourir.
    Pourtant la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher d’éprouver cette haine envers la sorcière. Ce serpent coulant dans ses veines dévorait son cœur et son âme. Le crime qu’elle avait commit n’était plus d’avoir tué Malhorne, car celui-ci était bel et bien vivant, mais d’avoir oser y penser, et la lycéenne se savait incapable de lui pardonner.

    Ses yeux de braises fixaient ceux de Piper. Si ils avaient pu lancer des éclairs ils l’auraient sans doute brûler. Quelques mèches de sa chevelure brune tombaient sur son visage immobile, crispés et figé dans une expression de dégoût. Les paroles troublantes de l’étrangère n’eut aucun effet sur celui-ci, bien que son âme fut à nouveau assaillit de questions. Cassy n’avait jamais cessé de se demander pourquoi Malhorne s’était ainsi intéressé à elle, elle qui n’avait pas encore réussit à maîtriser ses pouvoirs malgré l’année qui venait de s’écouler depuis leur découverte. Elle qui ne possédait pas un pouvoir très puissant, mais seulement bon à faire fuir les plus peureux. Elle qui n’avait jamais eut rien d’une démone avant son apparition. La gardien du trône des enfers avait à sa disposition bon nombre de démons bien plus forts mentalement et physiquement, il aurait pu choisir l’un d’entre eux plutôt qu’elle.
    Pourquoi elle ? Cette question reprenait toute son intensité. La lycéenne regretta alors de ne pas l’avoir posée à son maître la dernière fois qu’elle l’avait revu. Ses yeux se fermèrent un cours instant, juste celui d’un battement de cil. Il fallait qu’elle reprenne ses esprits. Piper ne faisait que la déstabiliser pour mieux la tuer, comme les vautours guettant leur proies.


    « J’espère que vous n’attendez pas cette réponse de moi. Car même si je l’avais, je ne vous en ferais pas part. »

    Sa voix forte se voulait ironique et pleine de sarcasme, mais on pouvait y déceler une certaine appréhension quand à la réaction du destinataire. Ses lèvres remontaient légèrement en pointe, dessinant une petite fossette sur ses joues roses. Ce sourire ne fit que s’agrandir lorsque Piper reprit la parole, lui annonçant, comme elle l’avait prédit, qu’elle ne connaissait pas son nom. Ce sentiment de satisfaction n’aurait pas dû en être un, mais Cassy ne pouvait s’empêcher s’apprécier ce moment, malgré les battements de son cœur accélérés par une certains crainte. Faire tourner une personne en rond était devenue quelque chose d’excitant pour elle, peut être sera-t-il un nouveau passe temps… Le silence reprit place dans la forêt, lourd, pensant, il était à la fois reposant et précurseur de la tempête. La statue nommée Cassandra se borna à ne pas répondre aux dernières paroles de son « ennemie ». Elle souhaitait voir apparaître dans ses yeux ce sentiment d’attente, de colère puis de haine, la même qui brûlait depuis 6 mois ses veines. La Halliwell ne se prit cependant pas au jeu. Sa voix douce résonna entre les arbres, se répandant à une vitesse phénoménale dans la forêt dense. La lycéenne eut une attention toute particulière à chacun de ses mots, les stockant dans un coin de sa tête pour les refouler chaque soir avant de s’endormir. Les mots prirent du temps à former des phrases dans sa tête car leur sens semblait impossible. Comment une sorcière de bien pouvait-elle se tourner ainsi vers le mal après en avoir tué la source ? Le regrettait-elle vraiment ou mentait-elle pour mieux l’amadouer ? De plus, dans ce monde les morts mourraient-ils vraiment ? Car jusque là chaque sorcier ou démon qui était mort avait reprit vie. Son visage avait légèrement changé d’expression, la haine avait laissé place à l’incompréhension et au doute. Cassy n’avait aucune confiance en cette Halliwell, le mot ennemi était toujours écrit sur son front, quoi qu’elle dise.
    La seule information qui pourrait lui permettre de savoir si la vérité émanait de ces paroles, était l’alliance avec une certains Silver, Meggane Silver. Mais qui était elle ? Une vampire d’après Piper mais de quel côté ? Après tout il pourrait très bien avoir des vampires du côté du bien non ?


    « Je ne connais pas cette Meggane, mais peut être pourrais-tu me la présenter, car je ne crois pas un mot de ton histoire. Je sais que je suis jeune mais pas dupe à ce point. En échange je te donnerais peut être mon nom. »

    Cassandra avait fait deux pas en arrière, se rapprochant lentement du tronc blanc neige sur lequel reposait encore sa guitare. Ses yeux ne la quittèrent pas du regard et ses sens étaient aux aguets, mais peut être pour paraître moins hostile, ou parce qu’elle connaissait la tristesse liée à la perte d’un être cher, elle avait préféré se retirer et ainsi ne plus surpasser de sa petite taille la Halliwell accroupie.


    _________________________________________


    Contenu sponsorisé

    Re: Une rencontre sous un ciel noir (PV)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 12 Déc - 4:42