[Habitation] Dorian Heimdall

    Partagez
    avatar
    Sam Baldwin

    Masculin Nombre de messages : 201
    Age du personnage : 27 ans
    Date d'inscription : 16/03/2007

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Sam Baldwin le Lun 4 Juin - 5:14

    Etant donné qu'il n'y a pas foule de joueurs actifs dans cet univers, et afin d'enrichir l'univers de mon personnage, et surtout, comme une histoire ne se construit pas sans les personnages secondaires qui gravite autour du héros, je me permets d'utiliser ces derniers dans ce topic, et de les faire intervenir à tout instant comme bon me semble.

    Personnages de ce topic :
    Avatar : Li Gong
    Nom du personnage : Lao Li Ma
    Âge : 28 ans
    Statut : Sorcière shamane chinoise.
    Pouvoirs : Divination - Communication avec les esprits défunts - Malédiction - Illusions chinoise.

    Description générale de l'immeuble :
    Cet immeuble de douze étages, situé dans le centre de Chinatown appartient à Hiro Ma, un vieux sorcier respecté de la communauté magique asiatique. Le building d'apparence traditionnelle au toit courbé est assez agréable à vivre malgré le brouhaha incessant et l’agitation constante qui y règne à cause du restaurant typique qui se trouve au rez-de-chaussé. D’un décor coutumier venu d’’extrême orient, les couloirs sentent toujours bon les épices de là-bas et tous les soirs à vingt et une heure, on peut entendre madame Peï So chanter des cantiques traditionnels durant une heure.

    Pour atteindre l’appartement de Dorian, il vous faudra franchir un hall toujours bondé de monde et monter les douze étages à pied car l’ascenseur ne fonctionne plus depuis longtemps maintenant. Une fois là haut, prenez à droite et parcourez le couloir jusqu’à l’appartement « 1203 ».

    Description sommaire de l’appartement de Dorian :
    L’appartement possède deux chambres, une salle de bain, une petite cuisine, un salon et une pièce servant d’atelier de magie. Aménagez selon les lois du Fun shui, bois et métaux sont harmonieusement séparés, organisés et rangés minutieusement. Minimaliste sur les bords, cet appartement cependant est décoré dans le pur style asiatique de Pekin. Les couleurs dominantes sont le rouge et le safran.

    Partageant les lieux avec Lao Li Ma, la fille du propriétaire, Dorian Heimdall occupe la chambre du fond qui est la plus petite. Celle-ci n’est composée que d’un lit deux places au raz du sol, d’un meuble de vieux bois précieux et d’un paravent sculpté harmonieusement de multiples pictogrammes. Ok, ce n'est pas le grand luxe, mais c'est douillet. Si vous passez la nuit chez le fils du Temps, au petit matin vous pourrez entendre Lao Li s’énerver comme à son habitude sur le moulin à café, et les cris des enfants descendant les escaliers en courant, alors que derrière leurs mères leur hurle des paroles aigues que vous ne comprendrez que si vous parlez le chinois.


    _________________________________________

    Nous semons dans cette vie, ce que nous récolterons dans les prochaines. Tel est notre Karma.

    avatar
    Allan Smith

    Masculin Nombre de messages : 327
    Age : 30
    Age du personnage : Fait joujou avec des armes....
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Allan Smith le Lun 18 Juin - 8:55

    Allan tourna la tête alors que la colocataire de Dorian l’interpellé, il ne compris pas pourquoi d’ailleurs. Elle lui indiqua où était l’appartement et lui lança les clés par la fenêtre. Ce fut pour lui très étrange. Elle l’avait prévenu qu’il y avait des chasseurs de démon dans le coin, mais est-ce qu’il y avait un rapport ? Il haussa des épaules. Ne préférant pas contrarier une femme.

    Il entra donc dans l’immeuble montant les marches jusqu’au douzième étages. La il suivit un couloir et tourna à droite, se retrouvant nez à nez avec la porte de l’appartement 1203. Il est vrai que dans cet immeuble, il devait être bon d’y vivre. Alors que dans son propre immeuble qui faisait une trentaine d’étages, personne ne se connaissait. Tout était impersonnel et froid.

    Il pris les clés et ouvrit la porte et enfin entra dans l’appartement, il referma derrière lui. Entrant dans un appartement très agréable. La décoration étaient de ton rouge et de safran. Il trouvait cela très agréable pour vivre, même si c’était petit comparé à son appartement qui était beaucoup trop vaste pour lui et son chaton Snill.

    Il posa les clés sur la table de la cuisine, et ne vit pas la colocataire de Dorian, mais elle l’avait bien prévenu de ne pas approcher de la porte de sa chambre. Il alla donc s’asseoir dans le salon, il n’osa pas fumer, ne voulant pas déranger. Il ne fumait jamais à l’intérieur, même chez lui. C’était plus agréable pour les gens qu’il recevait. Il se rappel toujours comment il avait combattu les odeurs de tabac après la réception qu’il avait avec tous les grands avocats de la ville, ainsi que quelques grands patrons d’entreprises et le maire de la ville et quelques sénateurs.

    Il retira sa veste se retrouvant torse nu, mais il avait un peu chaud, et la posa à cotes de lui, ne sachant pas vraiment ou il pouvait accrocher leurs vestes et ne voulant pas laisser d’empruntes. Enfin, il croisa les bras et les jambes, et attendit que Dorian arrive de son travail, ne fermant pas les yeux, patientant.


    _________________________________________

    avatar
    Sam Baldwin

    Masculin Nombre de messages : 201
    Age du personnage : 27 ans
    Date d'inscription : 16/03/2007

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Sam Baldwin le Lun 18 Juin - 17:30

    7h15. Ce Fut le bout du nez couvert de suie, et les bras charger par des sacs remplit d’herbe médicinale à l’intention de Lao-Li, que Dorian Heimdall incéra les clés de son appartement dans la serrure. Quelle putain de nuit il venait de passer. Non seulement, il s’était fait incendier par Monsieur Hiro après le départ de Lao-Li sur le marché, mais en plus pour le punir le vieux sorcier avait exigé qu’il nettoie le four à bois de son restaurant en bas de l’immeuble. Refuser aurait été signé son arrêt de mort car Monsieur Hiro n’était pas du genre à essuyer le moindre refus lorsqu’il était en colère.

    Ce fut pourquoi, pendant près d’une heure et demie après la fermeture du marché de nuit, Dorian avait frotté, gratté et écuré les parois sales de son vieux four à bois, sans avoir recourt à la magie. Oui c’était plus qu’éreintant, et maintenant le jeune homme était sur les rotules. Malgré le fait qu’il puait les beignets de crabe et la suie, le jeune fils du Temps ne désirait qu’une chose, rejoindre son lit au plus vite pour disparaître sous les draps afin de n’en sortir qu’une semaine plus tard.

    Alors que la porte claqua derrière lui, il déposa les sacs en papier contenant les herbes médicinales qu’on lui avait demandé d’apporter à Lao-Li sur la table de la cuisine, ne remarquant pas la présence d’Allan Smith assit sur le canapé dans le salon. Mais, lorsqu’il se retourna, son regard tomba forcément dessus, et loin de ressentir le même énervement que tout à l’heure - car trop épuisé pour se disputé - Dorian se contenta d’avancer vers lui. En se penchant doucement au-dessus du dos du canapé, il embrassa sa joue.
    « Par pitié, Allan, je n’ai pas le cœur à me battre avec toi. » Chuchota-t-il à son oreille. « Alors, si tu es venu en découdre, tu patientera. On remet ça à une autre fois. »

    Sans un mot, ni une attention de plus, Dorian s’éloigna dans le couloir en se déshabillant mollement. Sur son passage, il laissait derrière lui trainer sur le sol ses vêtements, puis enfin une fois nu, il se laissa tomber sur son lit raz-de-sol dans sa chambre où il disparu dans les méandres des couvertures. Non, il n’était plus fâché pour l’instant contre Allan, enfin, il ne voulait plus s’épuiser à réveiller sa colère contre lui. Tout ce que désirait Dorian à cet instant, c’était dormir bien blottit au fond de son lit, bercer par la mélodie des carillons soufflé par le courant d’air entrant par la porte de sa chambre qui était restée entrouverte.


    _________________________________________

    Nous semons dans cette vie, ce que nous récolterons dans les prochaines. Tel est notre Karma.

    avatar
    Allan Smith

    Masculin Nombre de messages : 327
    Age : 30
    Age du personnage : Fait joujou avec des armes....
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Allan Smith le Lun 18 Juin - 19:21

    Allan avait patienté un bon morceau de la nuit, et ensuite le matin pour enfin entendre Dorian arriver dans l’appartement. Tout d’abord Dorian ne l’avait pas vu, mais ensuite quand il le vit il lui avait embrassé la joue. Il compris le fait que Dorian était fatigué et n’avait pas le cœur à se battre. Mais Allan n’en avait pas non plus le cœur.

    Il regarda Dorian faire son streap avant de rentrer dans sa chambre. Allan se leva et ramassa chaque Vêtement de Dorian tandis que celui c’était jeté sur son lit. Il lui faisait envie, même si les deux hommes étaient fatigués, un plus que l’autre. Il posa les vêtements par terre dans la chambre de Dorian et le regarda, il était vraiment beau comme mec, il ne su même pas pourquoi à ce moment il eut cette pensée.

    Il retira son pantalon en cuir, et ensuite alla rejoindre Dorian sur son lit, il le mit sur le dos et se plaça à cheval sur lui, d’un cotes il avait quand meme quelque chose à se faire pardonné, il n’aurait jamais du lui parler de son suicide, qu’il n’avait d’ailleurs parlé que vaguement, peut-être qu’il ne le ferait jamais, c’était dans la cas ou il sentirait vraiment son cotes démoniaque reprendre le dessus.


    « Dorian, je n’ai pas non plus le cœur à me battre, mais j’ai le cœur pour autre chose… »


    Il vint avec doucement embrasser Dorian sur les lèvres tout en continuant son massage sur son torse. Tandis qu’il continuait à l’embrasser avec plus d’ardeur, espérons que Dorian ne soit pas trop fatigué et qu’il puisse supporter Allan une vingtaine de minutes entre ses cuisses.

    Allan écarta les jambes de Dorian et vint se palcer entre, retirant la dernière bande de tissu qui lui recouvrait la partie intime d’Allan, il vint l’embrasser dans le cou espérant faire naître du désir chez Dorian. Il avait un petit pourcentage de chance de se faire rejeter par Dorian. Mais ses mains continuaient à se promener sur son torse. Allan avait encore envie de Dorian.


    _________________________________________

    avatar
    Sam Baldwin

    Masculin Nombre de messages : 201
    Age du personnage : 27 ans
    Date d'inscription : 16/03/2007

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Sam Baldwin le Lun 18 Juin - 19:36

    Ce que ne savais pas Allan Smith, c’était qu’il jouait à un jeu dangereux. Fatigué Dorian Heimdall était et lorsqu’il se trouvait dans cet état là, dormir était ce qu’il voulait le plus au monde. Même s’il désirait le procureur encore une fois, son obstination à s’endormir dans les bras de Morphée le poussa à refuser les avances du grand homme.

    Hélas, celui-ci persistait à vouloir s’emparer de son corps. Inlassablement, alors qu’ils s’embrassaient, Dorian Heimdall essayait tout de même de le repousser mais inévitablement Allan, revenait à la charge.
    « Nan, j’ai sommeil Allan, je suis crevé… j’en ai marre… » Bouda-t-il comme un enfant capricieux.

    A bout, et n’ayant pas la force de pousser une vraie gueulante, Dorian stoppa le Temps. Le grand homme figé entre ses cuisses, le jeune sorcier soupira satisfait. « Désolé Allan, mais tu passeras toujours après mon divin sommeil. » Dit-il en glissant hors de l’emprise du grand homme, puis dans un mouvement d’épaules, il se retourna et s’enroula dans sa couette.

    Le barrage posé sur le Fleuve du Temps explosa, et aussitôt la réalité reprit sa course là où elle s’était arrêtée. Mais hélas pour Allan et sa fougue, Dorian Heimdall dormais désormais d’un sommeil du juste, amplement mérité.


    _________________________________________

    Nous semons dans cette vie, ce que nous récolterons dans les prochaines. Tel est notre Karma.

    avatar
    Allan Smith

    Masculin Nombre de messages : 327
    Age : 30
    Age du personnage : Fait joujou avec des armes....
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Allan Smith le Lun 18 Juin - 19:47

    Il sentait Dorian qui le repoussait, en effet sa avait été une erreur de vouloir encore le faire. Dorian avait utilisé son pouvoir, car lorsqu’il repris faits et gestes, Dorian c’était enroulé dans sa couette. Allan qui l’avait attendu toute la nuit était fatigué et n’avait pas du tout le courage de se lever pour partir.

    Il regarda Dorian enroulé dans sa couette. Ca l’amusait beaucoup, il avait l’air des fois d’un gamin, et surtout à ce moment là. Il vint du bout des lèvres lui embrasser les lèvres pour lui dire bonne nuit et enfin se laissa tomber allongé à cotes de lui.

    Allan ferma paresseusement les yeux, c’est vrai qu’il était dans un état de fatigue, mais il savait aussi qu’il ne dormait pas les nuits et que c’était d’une rareté abominable. Mais il ne su pourquoi pour une fois il réussit à s’endormir. Bien installer dans le lit Dorian, sans couverture, il s’endormit. Ne sachant pas quand il se réveillerait, et s’en moquait, il ne travaillait pas le lendemain.

    Ainsi Dorian et Allan dormirent dans le même lit jusqu'à une heure avancée de la journée.


    _________________________________________

    avatar
    Sam Baldwin

    Masculin Nombre de messages : 201
    Age du personnage : 27 ans
    Date d'inscription : 16/03/2007

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Sam Baldwin le Mar 19 Juin - 7:34

    17h32.

    L’air chaud de l’après-midi provenant de la fenêtre entrouverte parcouru en d’agréables caresses l’échine de Dorian Heimdall. Le vent jouait avec les rideaux, et les rayons du soleil qui caressaient de temps à autre les deux corps somnolant, s’amusaient des arabesques des draps de lit. Doucement, cette douce brise tira de son sommeil le jeune sorcier qui, un bras autour du ventre velu d’Allan Smith, reposait dans sa poigne virile, la tête sur son épaule.

    Ainsi, lentement, Dorian refaisait surface, laissant loin derrière lui sa fatigue d’antan. Etrangement, se réveiller blottit contre le corps chaud et nu d’Allan ne le dérangeait pas, au contraire, cela le fit sourire. C’était agréable de sentir son bras musclé et protecteur autour de ses épaules, et sa main caresser le bas de son dos. Tendrement, poussé par une envie soudaine, Dorian embrassa la chaire du corps d’Allan à porté de lèvres, mais il s’arrêta aussitôt lorsque derrière la porte, il reconnu le pas lourd de Lao-Li faire d’étrange va et vient dans le couloir.

    Tout en prenant soin de ne pas réveiller le procureur, Dorian glissa hors du lit. En silence, il cueillit sur un fauteuil en osier un pantalon de lin léger qu’il enfila, puis, il sortit de sa chambre, nouant tout en marchant vers la cuisine - d’où provenait du bruit - la fine cordelette.

    Alors qu’il s’avançait vers sa destination, son pied heurta un verre sur le sol qui inonda la moquette. Sur tout le chemin du couloir, des verres de toutes sortes étaient déposés, longeant les murs, et apparemment, Lao-Li – car il n’y avait qu’elle pour faire cela – avait remplit l’entièreté du reste de l’appartement de vases et de toutes sortes de récipient remplissent d’eau. Que faisait-elle encore une fois ? se demanda-t-il avec énervement. Mais lorsqu’il se pencha pour ramasser le verre qu’il avait bousculé, il vit qu’il y avait au fond de celui-ci un petit morceau de papier.

    Comprenant enfin ce qu’elle faisait, Dorian soupira.
    « Han, non Lao-Li ne me dit pas qu’il y a encore un putain de mauvais esprit dans cet appartement. » Se lamenta-t-il en la rejoignant. Lorsqu’il la trouva dans la cuisine entrain de remplir à l’eau du robinet un grand base bleuté, ses soupçons furent fondés. Oui, Lao-Li Ma entamait une cérémonie pour conjurer à sa façon une malédiction, ou du moins, elle tentait un truc en rapport avec une malédiction quelconque.

    « Qu’est-ce qu’il te voulait ? » Demanda-t-elle, dos à lui, concentrée sur le remplissage de son vase.

    Appuyé contre le châssis des portes, Dorian tendit un bras pour déposer le verre vide au coin d’un meuble. « Qui ? »

    La tête de Lao-Li tourna presque au ralenti dans sa direction alors que ses yeux plantèrent Dorian sur place. « Ça avait l’air sérieux hier soir. » Dit-elle d’un ton sévère en coupant d’un geste brusque le robinet. « Il voulait absolument te voir et régler quelque chose avec toi. Qu’est-ce que le procureur de San Francisco te voulait ? Et j’exige de le savoir. »

    Décidément, Lao-Li n’était vraiment pas de bonne humeur aujourd’hui. Etait-elle encore fâchée de son retard d’hier ? Après tout, elle pouvait l’être, il n’avait même pas daigné s’excuser. Hier soir, Dorian était trop en colère contre Allan pour que sa mauvaise humeur n’empiète pas sur ses relations avec les autres.
    « Nous n’avons pas eû vraiment le temps de parler. » Avoua-t-il.

    Lao-Li parue plus qu’outrée, et ce fut d’un geste rêche qu’elle déposa dans l’eau un morceau de papier sur lequel quelques idéographiques chinois étaient inscrit. « Ne me dis pas qu’il est venu juste pour te donner un coup dans le cul. » Elle prit son vase rapidement et la mine sévère elle quitta la cuisine pour parcourir le petit salon. « Je lui ai ouvert la porte pour que vous baisiez ensemble ? C’est… »

    Dorian laissa échapper un sourire amusé. « Nous ne nous sommes pas envoyé en l’air. »

    Lourdement et avec fracas, elle déposa son vase sur la table basse. « Est-ce bien raisonnable ? »

    « Quoi ? » A son tour, Dorian fit une grimace, outré. « J’étais crevé ma vieille ! Je n’avais vraiment pas envie de baiser encore une fois avec lui, ok ? Comprends-moi, deux fois dans la soirée ça suffit. »

    Les poings de Lao-Li se serrèrent et s’il ne la connaissait pas suffisamment pour affirmer qu’elle ne lui ferait jamais aucun mal, Dorian aurait pu croire à cet instant qu’elle était bel et bien décidée à bondir vers lui pour l’étrangler. « Oh, ceci explique ton retard alors. » Elle tendit un doigt menaçant, grognant entre ses dents une phrase que Dorian reconnu être une insulte ou une menace en chinois. « Nous en reparlerons. » Assura-t-elle. « Mais, je parlais de toute cette histoire Dorian. De ta relation avec le procureur. Est-elle bien raisonnable ? »

    Lourdement, Dorian soupira. Elle n’allait pas s’y mettre aussi quand même. Est-ce que l’esprit de sa très chère et tendre Grand-Ma était venue la voir pour qu’elle intervienne en sa faveur ? Car ça s’annonçait bien trop sermons à son goût. « Tu ne vas pas me passer le couplet : Allan est un démon, j'espère. » Il regarda autour de lui. « Oh putain Lao, ne me dis pas que tout ceci, c’est pour Allan ? »

    « Ecoutes Dorian, ici c’est chez moi, et je tiens à préserver mes ondes positives et surtout à les garder intactes. » Claqua-t-elle.

    « Tu n’avais qu’à pas le laisser entrer. » Claqua-t-il à son tour et plus fort qu’elle.

    « Si je l’avais laissé poireauter devant l’immeuble, il serait mort à l’heure qu’il est et toi… » Un doigt accusateur. « Tu serais en larmes. » S’écria-t-elle énervée. « Alors ne me blâme pas d’essayer de préserver ton petit cœur de con. » Elle contourna le canapé, rejoignant une nouvelle fois la cuisine, Dorian sur les talons. « Il n’était pas supposer dormir ici et imposer ses ondes à l’harmonie de cet appartement. »

    « Et tu étais obligé de faire tout ce cinéma ? »

    Lao-Li ouvrit un placard, sortant un wok qu’elle passa aussitôt sous l’eau pour le remplir. « Cet homme dégage des ondes négatives quoique tu pourras en dire, et peu importe l’attirance que tu as pour lui. » Un regard glacial qui dissuada Dorian de l’approcher. « Je ne fais qu’assurer la stabilité de l’harmonie de cette demeure… et aussi, en option, endormir le démon qui sommeil en lui. »

    Le doigt de Dorian Heimdall se tendit aussitôt vers elle pour l’arrêter. « Non ! Stop ! » Grogna-t-il.

    Non, le fils du Temps n’était pas d’humeur à l’entendre lui dire qu’Allan était un démon, qu’il pouvait à tout instant ressurgir, et pourquoi pas – c’était ce qu’elle insinuait – le corrompre ou, lui faire du mal. Dorian Heimdall essayait justement d’oublier cela, il essayait et il trouvait qu’il y arrivait plutôt bien, de ne garder en mémoire que l’attirance qu’il éprouvait pour Allan, et cette tendresse toute naissance qu’ils se portaient.

    Le jeune homme ne voulait plus penser à elle, à cette noirceur que l’homme chez qui il aimait s’abandonner, recelait au fond de son âme. Comment quelqu’un comme lui qui savait si bien lui faire l’amour et le dompter au point de le rendre docile et aimant, pouvait être mauvais ? Dorian était tellement bien en sa compagnie que son bien-être annihilait la crainte de son démon.


    « Ce n’est pas mon intention. » Continua d’un air entendu Lao-Li. « Je ne vais pas te sermonner… mais fait quand même attention. » Elle coupa l’eau, laissant son wok poser en équilibre sur les bords de l’évier. « Quoiqu’il puisse en dire, son âme est noire. Peu importe la rédemption qu’il cherche à atteindre, ça restera toujours celle d’un démon et ça, cela ne changera jamais. » Lao-Li prit une de ses mains qu’elle sera. « Je n’arrive pas à te comprendre, Dorian. Tu prône haut et fort que tu tiens à garder ta neutralité, mais tu sors avec un démon… et Phoebe Halliwell. »

    « D’abord, c’est un ex-démon… » Dit-il un brin énervé de devoir se justifier. « Et ensuite, laisse Phoebe en dehors de ça. »

    La jeune asiatique retourna vers l’évier, et déposa le wok remplit d’eau à moitié au centre du plan de travail. « Je ne m’en mêlerais pas Dorian, mais fais simplement attention à toi car d’où je suis, il est évident que tu perds de plus en plus cette neutralité qui t’était cher à une époque. » Elle griffonna quelques pictogrammes sur un morceau de papier avant de le déposer à la surface de l’eau. « En les fréquentant, il pourra bien arriver un moment où tu devra faire un choix… si le choix n’a pas déjà été fait. » Sans un mot de plus, elle sortit à nouveau de la cuisine. « Maintenant, je dois rejoindre mon père en bas au restaurant. Tâches de réfléchir à ce que je t’ai dis. »

    Silencieux, appuyé les bras croisés contre les châssis des portes, Dorian ne lui répondit rien. Il était tirailler entre l’énervement et cet étrange sentiment de honte qui l’avait prit aux trippes lorsqu’elle avait parlé de sa neutralité. En quelque sorte, Lao-Li avait raison, mais il ne se sentait pas le cœur, ni l’envie de les fuir. Même si Phoebe et Allan représentaient tout ce qu’on lui avait toujours apprit à fuir, ils étaient précieux aux yeux du jeune homme qui avait besoin d'eux pour son équilibre.

    Sans un mot, Lao-Li Ma quitta l’appartement, laissant un Dorian Heimdall silencieusement morose, les bras croisés sur son bas ventre nu, et l’arrière de la tête appuyée contre le vieux bois du châssis.


    _________________________________________

    Nous semons dans cette vie, ce que nous récolterons dans les prochaines. Tel est notre Karma.

    avatar
    Allan Smith

    Masculin Nombre de messages : 327
    Age : 30
    Age du personnage : Fait joujou avec des armes....
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Allan Smith le Mar 19 Juin - 8:29

    Avec lenteur Allan Smith émergea de son sommeil, c’était la première fois qu’il dormait aussi bien et aussi longtemps. Ouvrant les yeux il se rendit compte qu’il était dans le lit de Dorian et entendit des éclats de voix pas loin. Il regarda sa montre sur son poignet et il était déjà une heure avancée de l’après-midi. Il enfila son caleçon qui était non loin et se leva.

    Il s’approcha de la port entendit une conversation entre Dorian et sa colocataire c’est quand il entendit le mot procureur que cette conversation l’intéressa un peu plus. Il fut surpris, ainsi Dorian c’était un peu attaché à lui. Mais aussi cette mort, ainsi, hier soir, elle l’a fait monté juste parce qu’elle avait cru qu’il allait mourir, ou elle l’avait vu quelque part.

    Mais elle le considérait toujours comme un démon, et cela contrariait Allan. Ensuite elle parla de la neutralité, il fut surpris, mais c’est vrai que la fois, ou Allan et Dorian se sont rencontrés, il prônait vraiment cette neutralité qu’il avait en lui. Il entendit enfin la jeune fille partir.

    Allan sortit de la chambre de Dorian, et buta contre un verre, répendant le produit qu’il avait à l’intérieur qui n’était que de l’eau sur le sol. Il sentit ses pieds mouillés et marcha en direction de la cuisine où il trouva Dorian. Il le regarda, n’osant rien faire, le regard amplis de sous-entendu, il n’allait pas faire comme si il n’avait pas entendu la conversation qui venait de se produire.

    Il croisa les bras, toujours en regardant Dorian, d’un petit regard inquisiteur. C’est sur qu’il n’allait pas faire comme si de rien était et dire « Alors tu as bien dormi ? » non sûrement pas. Enfin Allan décida à parler.


    « Ainsi, ta colocataire pense que je suis toujours resté un démon ? Elle n’a pas tort dans ce qu’elle dit, il reste un cotes démon en moi. Mais hier soir en détruisant une partie de la bande de Drius, le cercueil de ce cotes démon fut bien scellé, et Dorian, jamais plus je ne deviendrait cet être noir que je serais avant. »

    Il savait qu’a tout jamais il ne laisserait sa noirceur l’envahir de nouveau. Le démon en lui fut tuer il y a un deux ans maintenant, et jamais il ne referait surface. Il se battrait toujours, même si il était seul pour sa.


    « Maintenant, je ne t’imposerais jamais de choix sur la question de la neutralité, c’est à toi de voire ce genre de chose, par contre et je vais te le dire clairement, si tu penses que le fait de rester avec moi, pose un problème avec sa, alors je disparaîtrais, je ne veux pas que tu m’accuses un jour de t’avoir fait choisir un camp alors que ce n’est pas le cas. »


    Maintenant Allan ne pourrait venir qu’au but de sa visite, il n’était pas rester une nuit à attendre Dorian et ensuite dormir dans son lit juste pour rien. Allan n’était pas vraiment ainsi. Il avait eut un but et espérait bien connaître la raison de la colère de Dorian la veille.

    « Maintenant tu vas m’expliquer pourquoi tu es sortit en colère de ma voiture la veille ? Car je n’ai pas vraiment compris, et j’aimerais comprendre. »

    Il n’avait pas haussé une fois le ton, mais ce ton était tranchant direct et franc. Restant tout à fait grave. Il restait toujours sérieux dans ce genre de situation. Et de ce faire à l’idée que Dorian l’ait quitté en colère alors qu’ils avaient passé un bon moment, était insupportable.


    _________________________________________

    avatar
    Sam Baldwin

    Masculin Nombre de messages : 201
    Age du personnage : 27 ans
    Date d'inscription : 16/03/2007

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Sam Baldwin le Mar 19 Juin - 15:16

    Honteux d’avoir été entendu dans sa conversation avec Lao-Li Ma, Dorian Heimdall préféra garder le silence que de s’étendre en explications qui ne serviraient à rien. Qu’est-ce qu’il pouvait bien rajouter d’autre, d’ailleurs ? Des excuses ? Lao-Li n’avait fait que dire la vérité, une vérité que venait d’acquiescer Allan Smith.

    Au moins, le procureur avait conscience qu’il était malgré tout un démon, même s’il s’efforçait d’expier ses fautes. Et c’était ce que Dorian avait apprit à admirer chez lui. Allan était animé d’une telle volonté qu’il était presque arrivé à lui faire croire cela. Oui, maintenant c’était clair et évident pour Dorian ; le procureur arriverait un jour ou l’autre à mettre un point d’honneur à ne jamais plus sombrer dans cette sombre partie de son âme, et ça, s’en était vraiment troublant.


    « Que Lao-Li pense ce qu’elle veut de toi… »
    Lâcha Dorian en le regardant de ses grands yeux bleus. « Pour ma part, je sais ce qu’il en est. » D’un pas lent, il rejoignit le canapé sur lequel il tomba. « Ecoutes, pour hier, ce n’est rien. J’étais énervé, mais bon, je n’ai juste pas apprécié t’entendre dire que tu t’éliminerais un jour… » Il détourna les yeux de lui. « Oui, je sais, j’ai toujours prétendu que tu n’étais que le Mal incarné, et que tu ne devais pas exister, mais bon, tu m’as aider à revoir ma position depuis, et maintenant, t’entendre dire que tu oserais t’éliminer pour éviter au démon qui sommeil en toi de ressurgir, ça ma foutu les boules. »

    Un léger soupire. « En gros, tu m’as rappelé qu’il existait… j’avais oublié pendant un moment, pendant qu’on faisait… tu sais quoi… qu’il était là, tapis au fond de toi. » Dorian releva un regard semi-triste mais étrangement tendre également. « Sur le coup, je me sentais complètement idiot de me complaire dans les bras d’un homme qui peut à tout moment incarner le Mal que je suis sencer fuir. Et pourtant, je me surprends à apprécier être avec toi. »

    Voilà, c’était dit à demi-mot. Mais juste à demi-mots car Dorian Heimdall ne se sentait pas encore capable d’avouer clairement qu’il tenait en quelque sorte à cet homme qui avait réussi à l’envouter profondément. Ainsi donc, silencieusement, Dorian n’osa pas relever la tête, de peur sans doute de croiser le regard du grand homme.


    _________________________________________

    Nous semons dans cette vie, ce que nous récolterons dans les prochaines. Tel est notre Karma.

    avatar
    Allan Smith

    Masculin Nombre de messages : 327
    Age : 30
    Age du personnage : Fait joujou avec des armes....
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Allan Smith le Mar 19 Juin - 18:33

    Il ne c’était donc pas trompé, Dorian c’était bien énervé sur ce qu’il avait dis de son suicide. Il ne savait quoi dire sur le moment, ainsi Dorian venait de pratiquement avouer qu’il tenait au procureur et Allan en fut particulièrement touché. Et sa façon de détourner les yeux et de la façon dont il l’avait regardé avec ses yeux mi-tendre. Et aussi le fait qu’il détournait les yeux quelque fois.

    Il était partagé entre deux sentiments, soit de partir en courant et de ne plus jamais parler à Dorian, ou sinon de rester et de s’asseoir sur ce canapé. Et finalement c’est la seconde idée qui fut prise. Il alla s’asseoir à cotes de Dorian, le prenant contre lui.


    « Tu sais hier soir, j’ai parlé de me supprimer, si des fois un jour je sentais mon cotes démon reprendre le dessus, car je ne pourrais supporter de me voir tel que je l’ai été autrefois, et si je n’y arrive pas moi-même j’espère que quelqu’un le fera pour moi. »

    Il n’aimait pas beaucoup ce genre de passage révélation, ou ils avouaient tous deux ce qu’il ressentait l’un pour l’autre, cela était étrange. Surtout, avec Dorian, il se rendait compte de beaucoup de chose.

    « Mais je ne pense pas que je vais y avoir recours, j’ai fait un énorme travail sur moi-même, et je me suis battu pour faire disparaître ce cotes sombre de mon caractère, alors ça ne sera pas aussi facile pour lui de refaire surface. Même si les gens n’y croient pas comme ta colocataire, tant que moi j’y crois, c’est amplement suffisant. »


    Il n’avait plus qu’une chose à dire. Tandis qu’il serrait contre lui ce jeune homme, qu’il appréciait beaucoup, même plus qu’il ne le pensait au départ.

    « Et pour finir, tu es le seul à avoir chercher qui j’étais réellement, même si parfois tu m’appelais Pride, tu m’as compris, et c’est important pour moi. Car moi aussi j’aime bien être avec toi au final, même si parfois il y a des étincelles, c’est ce qui fait son charme. »

    Pour clôturer sa dernière parole Allan vint avec douceur embrasser Dorian, et aussi avec passion. Il n’avait pas envie de partir au final, préférant rester avec lui. Au moins le procureur avait fait part de sa sincérité et de sa franchise.


    _________________________________________


    Contenu sponsorisé

    Re: [Habitation] Dorian Heimdall

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 7:46