La cruauté des hommes.

    Partagez
    avatar
    Ariane Wermer

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age : 31
    Age du personnage : 29ans
    Date d'inscription : 25/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    La cruauté des hommes.

    Message  Ariane Wermer le Sam 26 Jan - 18:34

    Voilà qu'il suffit d'une seconde à Ariane pour s'éloigner de cette fichue caserne.Après tout, sa vie ne s'y résume pas non? Elle qui est ici pour milles raisons autres que celle d'encore former les braves se doit bien de découvrir ce qui la tiraille tant dans ce bas monde pour qu'elle y soit à nouveau demandée.
    C'est assez non pour penser s'échapper un moment d'un lieu qui la rendrait presque claustrophobe? Elle prend le temps de se changer, d'apprécier le contact de vêtement de coton plus agréables que les armures trop lourdes et le cuir rude de sa contrée et enfile l'équipement de motarde nécessaire avant de monter sur son nouveau petit bijou. On n'est pas une femme si on ne s'offre pas un petit plaisir de temps à autre, et une superbe Ducati horne le garage de son petit "chez elle".
    A peine le pied dehors, et elle est encore saluée par quelques braves en formation qui lui décochent un sourire satisfait avant qu'elle ne se permette de souffler un "repos" pour mieux apprécier le contact de son engin.

    Le pied passé, elle se retrouve sur la moto, apprécie la selle et dépose ses mains tranquillement sur chaque poignée pour faire vrombir le moteur après avoir passé le contact. Le casque déposé, l'arme présente contre elle par précaution, voilà qu'elle démarre à toute allure et profite de chaque virage, des instants de vitesse inoubliables avant de se rendre dans le quartier sud de San Francisco, elle y sent quelque chose, quelque chose d'étrange et voilà qu'elle préfère suivre son instinct.
    Et voilà que le dernier tournant se négocie dans une rue sombre qui n'offre que les néons verts d'un pub de toute évidence irlandais en se référencant au son qui sort de là et des éclats de rire. Elle esquisse à nouveau un sourire en souvenir de ses origines et coupe le contact en déposant son casque, ses gants et son blouson de cuir sur la moto. Il est temps de comprendre pourquoi son instinct était tant désireux de la mener ici. Y a-t-il là un brave guerrier qu'elle ignore? Oh si seulement, qu'elle aimerait retrouver un instant le Walhalla.

    Et voilà qu'elle pousse la porte pour mieux entendre retentir les sons irlandais et les chansons parfois si connues sur les champs de bataille. Comment ne pas s'y reconnaitre? Ne pas se sentir apaisée? Du moins, un instant, un seul, avant d'éprouver un profond dégout, seulement celui qui vous envahit quand le brave devient un autre, saoul. Etait-ce donc cela qu'elle était menée à voir? Comme l'homme peut perdre le mérite qu'il a mit tant de temps à obtenir? Voir comment il se prive des routes qui lui sont destinées?

    C'est dans un soupir plus prononcé qu'elle finit par décider de partir s'assoir en observant une de ses jeunes recrues partir aussi discrétement que possible pour éviter son regard accusateurs. Et voilà qu'accoudée au bar, elle se retrouvait à commander une Guiness ne serait-ce que pour tenter d'observer ici un signe d'espoir ou de quoi faire résonner sa colère ne serait-ce que quelques secondes au moins ou a coup de force et de puissance.


    _________________________________________
    avatar
    Mélinda Halliwell

    Féminin Nombre de messages : 1318
    Age : 42
    Age du personnage : 42 ans
    Date d'inscription : 23/09/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Mélinda Halliwell le Dim 27 Jan - 21:07

    Laure, toujours à la recherche de son démon pyrokinésiste, et également en mission pour son patron, fut amenée à se rendre dans ce sordide pub irlandais. En effet, son patron lui avait dit qu'une personne qui en voulait à sa vie s'y trouvait. Qui cela pouvait-il bien être ???

    Elle était accoudée au bar depuis un certain moment quand elle vit une femme entrer. toute vêtue de cuir, il était évident qu'elle descendait d'une moto. En jetant un oeil par la fenêtre, elle vit, bien en évidence devant le pub, une superbe Ducati.

    *Et bien, y'en a qui ont les moyens !!!*

    La jeune motocycliste semblait chercher quelqu'un alle aussi. Mais qui ? Étaice cette personne que son patron voulait qu'elle élimine ??? Elle espérait bien que non !!! tout au plus, Laure aimerait bien s'en faire une alliée car cette femme semblait en pleine possession de ses moyens !!!

    Comme elle ne semblait pas trouver ce qu'elle cherchait, la jeune femme se dirigea vers le bar et commanda une Guiness. quand sa bière fut servie, elle se retourna et déposa ses deux coudes sur le bar de même que son dos. Elle avait l'air lasse. Laure se risqua donc à faire connaissance.

    "Vous avez l'air déçue de ne pas trouver ce que vous cherchiez ce soir. il faut dire que ce pub n'est pas remplie de ce qu'il y a de plus beaux spécimens !!! Au fait je me nomme Laure."


    _________________________________________

    Mi-sorcière / Mi-cupidon ** Mère de Tallula et Clark** Fille de Phoebe Halliwell et Coop **
    Prémonition / Arrêter le temps / Ubiquité

    Mon blog : http://imisa.skyrock.com/
    avatar
    Ariane Wermer

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age : 31
    Age du personnage : 29ans
    Date d'inscription : 25/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Ariane Wermer le Lun 28 Jan - 13:33

    Elle qui se pensait être une des seules femmes encore sobre des lieux avait, pour le coup, été parfaitement surprise. C'était en fait un certain plaisir de se retrouver avec une autre femme nette et tout à fait à l'écoute, et rien ne l'empêchait de lui parler, après tout pour elle, elle revenait à être son égale, comme l'une de ses soeurs, rien ne lui avait montré le contraire, strictement rien.

    En souriant à nouveau, elle posa son regard sur cette femme, blonde, une belle femme de toute évidence et certainement assez respectée pour ne pas être ennuyée par les saoulards de ce bar. Oui elle devait être quelqu'un après tout et un être avec qui elle avait cette soudaine envie de faire connaissance: et puis de la à être décue, elle devait l'être aussi pour en venir à lui dire!


    -Oh oui, je suis décue, je pensais que les hommes pouvaient rester nobles mais j'ai là une vision certainement erronée...


    En poussant un soupir, elle venait de poser un regard sur ceux qu'elle pensait être le plus guerrier pour n'observer là qu'un saoulard se posant à nouveau sur son whisky et laissant son regard lubrique se poser sur toutes formes féminines aux alentours. C'était lamentable et pour le coup, Ariane déposa ses lèvres dans sa guiness pour en boire une gorgée avant de se tourner vers Laure.

    -Enchantée Laure, je me nomme Ariane, à dire vrai je ne travaille pas très loin d'ici, sur la base de l'armée de l'air, et vous? Pour sembler si respectée par eux, vous devez être quelqu'un?


    C'était peut-être une vision erronnée mais peu importe, elle pouvait toujours espérer non qu'une femme ici soit digne d'une walkyrie? Il fallait toujours un minimum d'espoir dans la vie d'une femme, quelqu'elle soit. Et puis il allait maintenant un minimum de réconfort en se trouvant ici!


    _________________________________________
    avatar
    Mélinda Halliwell

    Féminin Nombre de messages : 1318
    Age : 42
    Age du personnage : 42 ans
    Date d'inscription : 23/09/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Mélinda Halliwell le Mar 29 Jan - 5:34

    Être quelqu'un ? Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier pour cette femme ? Parfois, les gens parlais en paraboles et Laure n'arrivait pas toujours à bien comprendre ce qu'ils voulaient dire par là, et ce malgré le fait qu'elle fesait des mots sa profession. Enfin, ce soir, elle ne voulait pas chercher de midi à quatorze heure ce que cette femme, Ariane de son prénom, cherchait à lui dire par ce commentaire. Elle passa outre le commentaire et se contenta de répondre à la question posée

    "Si par quelquun vous voulez insinuer connue, oui dans un certain sens, je suis Laure Catsman et je tiens la rubrique politique au Bay Mirror, alors par ce métier, les gens de cette ville me connaisse et habituellement cela suffit à laisser à distance des gens de la sorte"

    En disant cela, elle porta son regard sur la salle. Franchement, s'en était des plus déplaisant. N'eut été de sa mission, elle aurait bien aimé se retrouver à des miles à la ronde de ce lieu. Enfin ...

    Elle ramena son regard vers Ariane et commença à se demander ce qu'une femme comme elle pouvait bien faire dans ce lieu paumé. Franchement, plus elle y pensait, plus elle se disait qu'elle était ici pour la même raison qu'elle

    "Et vous, chère Ariane, quel bon vent vous amène ici, si on peut utiliser cette expression pour ce lieu plus ou moins sordide ? surement pas juste une bonne Guiness !!!"

    Certe, la bière était bonne, mais une Guiness se trouvait partout de nos jours ...


    _________________________________________

    Mi-sorcière / Mi-cupidon ** Mère de Tallula et Clark** Fille de Phoebe Halliwell et Coop **
    Prémonition / Arrêter le temps / Ubiquité

    Mon blog : http://imisa.skyrock.com/
    avatar
    Ariane Wermer

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age : 31
    Age du personnage : 29ans
    Date d'inscription : 25/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Ariane Wermer le Sam 9 Fév - 19:37

    [HJ: Excuses moi je n'avais pas vu la réponse :$ ]

    Connue, elle l'était donc, contrairement à elle après tout, mais ce n'était pas ce qu'elle avait entendu par là, qu'importe, était-ce réellement d'une importance capitale? Il y avait de quoi en douter, ce qui lui importait sur le moment c'était bien si il y avait là réellement quelque chose qui obligeait à tant de respect. La politique, c'était bien le jeu des grands qui refusaient de croire aux dieux mais qui se laissaient aller à se prendre pour eux, ce qu'elle n'aimait pas ce milieu, mais si une femme pouvait en parler, cela signifiait peut-être que les choses avaient changées depuis la royauté et les clans qu'elle avait connue à son époque, oui certainement, fort heureusement. Enfin à dire vrai, Ariane ignorait simplement que tout avait empiré, la politique... Elle se le répétait pour finir par ne pas ignorer que cette chose était malsaine, mais il fallait bien espérer que son adversaire soit juste comme elle, une femme digne, il fallait espérer, un brin d'espoir, le genre de choses qui l'avait toujours rebuté au maximum, comme toujours et pour une fois, elle devait l'utiliser, le monde humain était donc si lamentable qu'il faille user à tout bout de champs du mot espoir?

    -Oh, je vois, la politique, je comprends donc mieux pourquoi les gens conservent leurs distances.

    Elle esquissa un sourire mais bien entendu son ton resta neutre, comme à son habitude, il ne fallait rien laisser passer, jamais, mis à part un soupçon de dégout face à tout ce qui l'entourait, mais décidemment, non, elle n'avait strictement rien à faire ici! C'était impensable d'avoir été guidée ici! Il n'y avait que de la viande saoule et... Laure... Non, certainement pas, elle n'allait pas avoir déjà à porter des soupçons sur la moindre personne lui adressant la parole! La vie est mal faite, comme le Wallhala est bien plus tendre avec ceux qui l'habite, et comme il serait bon de déjà repartir et d'oublier sa mission. Encore une gorgée de Guiness, encore une, histoire de...

    Jusqu'à ce que la question vienne, il fallait donc trouver une excuse et l'un de ses "gars" venait de lui trouver l'excuse du siècle! Il n'avait pas vu Ariane et ne fuyait donc pas comme les trois quarts du bar à son arrivée, au moins la viande saoule pouvait servir à quelque chose, encore une gorgée de Guiness pour s'éclaircir la voix et elle finit par prendre le parti de répondre à Laure en esquissant un léger sourire. Au moins, être militaire pouvait parfois servir à quelque chose!

    -Vous voyez le jeune homme tout à fait saoul? Il fait partit de ma garnison comme la majorité de ceux qui sont partis tout à l'heure, je suis leur commandant, je viens donc surveiller mes troupes et prendre le temps de leur trouver une punition adéquate. Et vous? Un homme politique perdu dans ce bar?

    L'excuse était parfaitement valable, et Ariane en était d'ailleurs plutôt fière, restait à voir ce que sa nouvelle interlocutrice allait bien pouvoir trouver pour lui répondre. Ce n'était pas complexe mais pourtant, c'était une façon de connaitre l'autre.


    _________________________________________
    avatar
    Mélinda Halliwell

    Féminin Nombre de messages : 1318
    Age : 42
    Age du personnage : 42 ans
    Date d'inscription : 23/09/2006

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Mélinda Halliwell le Sam 9 Fév - 23:57

    Laure ne savait pas si la question d'Ariane se voulait humoristique, mais elle ne pu s'empêcher de rire. Non pas quelle voulait ridiculiser la jeune femme, mais c'était plus fort qu'elle !!

    "Veuillez m'excusez Ariane, mais votre question m'a parue si comique, je n'ai pu m'en empêcher !! Elle repris son souffle et continua "Non, pas d'homme politique en perdition ici, ils se tiennent plus dans le quartier huppé de la ville si vous savez ce que je veux dire. Non, en fait, en plus de mon travail au journal, j'ai ce que l'on appelle un 2e emploi et mon patron m'a envoyé ici me disant qu'une personne le connaissant m'aborderait, mais à part vous, personne ne s'est présenté."

    Laure commençait à se demander de plus en plus si la jeune femme était cette fameuse personne qu'elle devait rencontrer. Son patron ne lui avait pas mentionné qu'elle devait éliminé cette personne, seulement la rencontrée, et elle ne savait même pas pourquoi !!! Voilà une autre des raisons qui fesait en sorte qu'elle en avait assez de ce contrat. À la minute ou elle pourrait s'en sortir, elle le ferait, c'en était de plus en plsu certain.

    "Je ne crois pas que vous soyez cette personne. Vous n'êtes ... comment dire ... vous n'êtes pas le type de personne que cotoie mon patron admettons, sans vous vexer bien sur, il fréquente des gens disons moins ... respectable et vous m'avez l'air ma foi, tout à fait respectable, à moins que je ne me trompe ??"

    Elle ne voulait surtout pas se mettre la jeune femme à dos, mais elle cherchait tout de même à obtenir des informations sur elle pour ainsi en obtenir sur ce qu'elle cherchait.


    _________________________________________

    Mi-sorcière / Mi-cupidon ** Mère de Tallula et Clark** Fille de Phoebe Halliwell et Coop **
    Prémonition / Arrêter le temps / Ubiquité

    Mon blog : http://imisa.skyrock.com/

    Contenu sponsorisé

    Re: La cruauté des hommes.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Juil - 20:35