Un matin presque comme les autres...

    Partagez
    avatar
    Tristan Troy

    Féminin Nombre de messages : 23
    Age du personnage : 26 hivers
    Date d'inscription : 16/01/2008

    Un matin presque comme les autres...

    Message  Tristan Troy le Sam 26 Jan - 20:01

    Un petit vent frais qui annonçait un matin calme comme tout les autres où la ville commençait a peine à se lever, il y avait déjà pas mal de monde au centre ville dont il y avait sûrement quelques choses de prévus mais quoi ? Qu’est ce qui pouvait bien se passer un samedi matin en ci bonne heure qui pouvait attirer tant de monde ? Mais ça ne pouvait qu’être que le plus grand marché qui avait lieux au moins une fois par mois dans cette ville, une foire qui impressionnait bien des gens. Il y avait même des personnes qui venaient d’autres pays ou bien des autres régions pour y assister avec émerveillement, pas étonnant quand on voyait toutes les nombreuses choses qui s’offraient a nous. Entre les grandes aventures pleines d’étalage de produit spécifie des régions et les stands de vêtement et d’assoire qui inondé le centre ville, bien sur qu’il y avait les plus grands commerçant qui profité de cette journée pour se faire connaître et donnait un peu de pub à leur organisation. Par chance le temps leur était bien favorable en cette matinée, en effet il faisait assez beau sans que la température ne soient trop élever, enfin un temps normal qui ouvert cette magnifique journée. Sur quoi les touristiques ou les habitants se faisaient un plaisir d’acheter tous les produits les plus rares du monde, mais qui dit acheter dit argent en poche logique ?

    Malheureusement l’enfant des ténèbres avait eut la bonne idée de venir au marché mais sans argent, cependant ça ne le déranger absolument pas vu qu’il n’avait besoin de rien mise a part de se changer les idées et de découvrir de nouveau produit de la région. Ce matin tristan avait mis un pantalon noir avec un veste en jean rien de particulier, sauf peut être le fait qu’il avait fait l’effort de se faire une queue de cheval. Comme a son habitude il avait préféré de venir de si bonne heure car il savait bien qu’en générale il y avait pas beaucoup de monde le matin,cette fois si il vit que sa ruse avait mal fonctionné vu qu’il n’était pas au courant de l’importance de la foire… temps pis, il y était et il n’allait pas s’en aller pour un coup de tête, enfin c’était ce qu’il pensait en voyant toute cette foule qui avait du avoir la même idée que lui, pas de chance.. Heureusement le jeune homme était bien trop occuper a regarder tout ce qu’il y avait pour faire attention aux autres a coter, et puis les autres devraient sûrement en faire autant non ? Il continua a marcher le long des allées en regardant tous les objets sur les étalages en se demandant quelles étaient leur origines, mais il allait regretté de ne pas avoir pris quelques sous quand il tombait sur un beau miroir du style médiévale qui penchait légèrement vers les tons gotiques… ce miroir tristan le regardait au moins pendant quelques minutes avant de repartir vers une autre endroit plus sombre au yeux de l’enfant des ténèbres, cette rue contenait tout ceux qui vendaient des animaux. Ils étaient tous dans des cages empiler les uns sur les autres en se demandant peut être quels sort leur était réserver, a coter il y avait un groupe de personnes qui se disputaient sur des prix ou quelques choses de se genre…

    face a cette scène l’âme de tristan ne pouvait que pousser un long soupire. Il pensait toujours que quoi qu’on fasse les humains ne changeront donc jamais, toujours leurs caractères égocentriques écoeurant. Cette scène l’avait un peu dégoûtait du marché tellement qu’il décidait se traînait dans les environs, la ou il y avait moins de monde mais ou des vielles maisons étaient en ruine. Encore une fois l’enfant des ténèbres avait encore eut le moyen de trouver une astuce pour sombrer, bien évidemment sans le vouloir quoi qu’on savait pertinemment que ce jeune homme avait trop tendance a se torturer l’esprit pour trois fois rien. La il essaya de se vider l’esprit en regardant autour de lui mais rien a faire cette vision des animaux en cage de tout a l heure le mettait hors de lui, il ne savait pas quoi faire pour ce changer les idées peut être sauter du haut d’une falaise pour se fracasser la tête sur un rocher ? Mauvaise idée même si la au moins il aurait les esprits vidés enfin a ce moment il n’aurait plus du tout d’esprit, si peu être dans l autre monde et encore… alors qu’il se avait trouver un petit endroit bien tranquille ou il n’avait pas trop de monde, il vit une petite boutique de produits occultes comme des bougies ou bien des encens ou encore des livres de formule.. il aurait bien aimé de prendre quelques bougies pour remplacer les seines mais il n’avait toujours pas un sous, temps pis de toute façon il devrait ressortir durant la semaine pour aller voir une exposition dont il en profitera pour passer dans le coin. En allant dans une autre rue, tristan hurta une jeune personne sans le vouloir, genait et honteux de ne pas avoir fait attention on il avait mit les pieds, il s’exuca rapidement.


    « excusez moi, je ne savais pas ou j’allais… je suis desolé ‘ »


    _________________________________________
    avatar
    Kate Wayne

    Nombre de messages : 11
    Date d'inscription : 02/02/2008

    Re: Un matin presque comme les autres...

    Message  Kate Wayne le Lun 4 Fév - 0:16

    Ce matin là, Kate était pressée, elle voulait se rendre au marché qui avait lieu au centre ville mais elle s’était levée plus tard que l’heure qu’elle s’était fixée. Zut…! Quand elle avait vu l’heure, elle avait fait un bond de son lit, se maudissant d’être une lève-tard. Décidément, la journée commençait mal pour elle. Elle décida de sauter le petit déjeuner se disant qu’elle achèterait quelque chose dans une pâtisserie en chemin. Elle prit une douche rapide, mais quand vînt le moment de choisir sa tenue, elle se rendit compte que le jean qu’elle voulait mettre n’était pas repassé et au lieu d’en choisir un autre, elle préféra, comme à son habitude, user de la magie pour résoudre son problème. Une simple incantation avait suffit :

    Par les pouvoirs qui me sont conférés
    Et pour que je puisse m’habiller
    J’exige que ce pantalon soit repassé


    Des boules de lumière blanches apparurent et tournoyèrent autour du jean en question jusqu’à l’envelopper d’un fin halo blanc. Quand la lumière s’évanouie, le jean était impeccable. Elle se dépêcha de l’enfiler avec un sourire radieux sur le visage. Elle adorait vraiment être une sorcière. C’était tellement plus simple… Une fois habillée, elle passa quelques coups de brosse dans ses cheveux et se maquilla. Un trait de crayon sous les yeux, du gloss sur les lèvres et hop, le tour était joué. Elle se dirigea rapidement vers la porte d’entrée, attrapant son sac à main au passage. Elle ouvrit la porte pas un petit mouvement de la tête. En réalité, elle venait de faire usage de son don de télékinésie. Elle passa le seuil et la referma d’un simple regard. Que c’était pratique ! Surtout dans des moments comme celui-là où elle était en retard. Enfin en retard, pas vraiment, elle n’avait pas d’heure mais elle préférait se rendre sur le marché le matin, pendant qu’il faisait encore doux. Et puis, ce n’était pas la même ambiance que l’après midi.

    Elle marchait dans la rue, dans la direction du centre ville mais elle se permit un détour, rallongeant de peu son chemin. Elle se rendit à la boulangerie la plus proche et acheta un pain au chocolat. Il était tout chaud, quel délice ! Elle se dit qu’elle ferait comme ça plus souvent désormais. Elle mangea donc son pain au chocolat en chemin, en guise de petit déjeuner. Elle arriva enfin sur le marché. Il y avait déjà beaucoup de monde. Elle regardait les différents stands avec attention, allait-elle craquer pour un objet ? Peut-être, en tout cas, ça n’avait pas encore été le cas jusqu’à qu’elle tombe sur son reflet. Son reflet qu’elle vit dans un miroir qu’elle trouvait joli. Un miroir qui paraissait plutôt ancien au premier coup d’œil. De style médiéval peut-être, elle n’aurait su le dire. Après tout elle n’était pas experte en la matière. Elle regarda le prix et elle constata ravie qu’il était dans ses moyens. Elle décida de l’acheter. Malgré qu’elle ait fait son achat, elle continua à parcourir les allées si des fois, elle ne faisait pas une seconde trouvaille. Mais au lieu de ça, elle tomba sur des dizaines de cages où se trouvait enfermés de nombreux animaux. Et en face, des gens voulant les acheter au meilleur prix ou bien des enfants, les terrorisant parfois. Ce spectacle révolta Kate et en même temps, cela la peina. Si bien que, comme d’habitude, elle se servit de son statut de sorcière. Elle prit la précaution de s’éloigner et ensuite, en se concentrant sur les cages, elle déclencha son pouvoir. En même temps, toutes les cages s’ouvrirent et les animaux s’échappèrent à la volée. Des chats, des chiens, des oiseaux et bien d’autres. Encore une fois, elle n’avait pas réfléchit aux conséquences.

    Dans la cohue générale, elle se dirigea à grands pas vers une rue adjacente, où c’était un peu plus calme. Elle tourna au coin de la rue et rentra dans un homme. Ou plutôt, c’était lui qui lui avait rentré dedans. Elle vacilla et lâcha ce qu’elle avait dans les mains, le miroir récemment acquis. Elle était déçue, vraiment. L’homme blond, s’excusa, lui dit qu’il était désolé mais à quoi bon. Elle lui dit sur un ton un peu énervé :

    « Oh, vous êtes peut-être désolé, mais qui va me rembourser les dégâts maintenant ?! Vous pourriez faire un peu attention quand même. Ce n’est pourtant pas compliqué de regarder où on met les pieds. »

    Elle soupira en regardant les morceaux brisés du miroir. Elle voyait le reflet éclaté de l’homme qui l’avait bousculé.


    _________________________________________
    avatar
    Tristan Troy

    Féminin Nombre de messages : 23
    Age du personnage : 26 hivers
    Date d'inscription : 16/01/2008

    Re: Un matin presque comme les autres...

    Message  Tristan Troy le Mer 6 Fév - 20:14

    Une douce et étrange pensé traversa l’esprit de l’enfant des ténèbre, une pensée qui était accompagner un chant magnifique venant de sa plus grande enfance. La magnifique mélodie ressemblait a des chants de noël avec un air de fête, ces deux airs mélangés ne pouvaient que lui faire pensait au bonheur et l’amour d’une famille réunit. Mais pourquoi pensait il soudain a des souvenirs a la fois douloureuses mais tendre du passé, et puis a quoi pouvait il pensait ? Dans le plus profonds de ses pensées il se revoyait dans sa dormeur avec ses parents et sa sœur, ils étaient tous revenus des courses, jusque la vous me direz que rien n’était extraordinaire. Cependant il se souvenait qu’il s ’était acheté une sorte de vase pour l’offrir a un anniversaire d’une de ses tantes, le vase était bleu foncé avec des bandes dorée et décoré avec des fleures blanches. Malheureusement le beau vase qu’il avait payé avec tous son argent de poche avait été brisé par une maladresse de la part de sa petite sœur de 5 ans, bien sur que le jeune Tristan n’aurait jamais engeulé sa sœur comme d autres frères. L’enfant des ténèbres n’aimait bien trop sa sœur pour faire ce genre de chose, de plus qu’il avait même protéger contre une pu non il préférait de loin jouer les protecteurs et le grand frère parfait avec elle.

    C’était la seule personne avec qui il se montrait plus ouvert et moins sauvage, il aurait tout fait pour lui décrocher un sourire et lui donner la plus belle vie qu’il ne puisse y avoir et on dit qu‘il aurait même donner sa vie pour elle. Malgré tout cela ce soir la il était quand même un peu en rogne a près sa petite protéger, de plus que l’anniversaire de sa tante était le lendemain et qu’il n’avait rien d’ouvert a onze heure du soir. D’après ses souvenirs il avait quand même trouver un veux vase tout autant jolie que celui d’origine, enfin il avait gardé son calme devant shane malgré cette envie de lui mettre une baffe. Par ce souvenir d’enfant il comprenait parfaitement la jeune femme qui avait bousculer par mégarde en ayant cassait un miroir qu’elle avait sans doute acheter dans ce fameux marcher. Curieusement ce miroir était quasi le même que celui que Tristan avait trouvé hyper beau et qu’il aurait bien voulu le prendre, sur le sol il y avait encore les morceaux de verres ou on pouvait voir le reflet de Tristan et de la jeune fille. Comme souvent celle-ci était bien plus petite que lui, elle avait une belle silhouette bien fine qui allait a merveille avec ses longues cheveux bruns. Le jeune homme remarquait qu’elle avait quelques mèches de couleur par ci par la, comme toutes les jeunes femmes qui étaient dans cette grande ville, sûrement une nouvelle mode. Ensuite en la regardant du bas et haut elle était vêtu d’un pantalon avec un halo blanc, bien sur que oui elle avait mis un peu de maquillage comme du rouge a lèvres avec un peu de crayon noir.

    A coté de Tristan cette jeune personne ne pouvait qu’etre mieux ’’civiliser’’ , mais Tristan était presque sur que c’était du a son coté féminin rien de grave enfin presque. Bien que l’enfant des ténèbres était pas du genre insociable, cette fois ci il devait bien faire un effort de politesse envers elle. Malheureusement il ne savait comment il allait bien pouvoir réparer les dégâts sans le moindre sous en poche, ce qui était bien sur le désir de la jeune femme. Décidément si il devait être un draguer il aurait tout faux, le pauvre Tristan lui qui n’était pas du genre a s’attirer des ennuies, là il avait bien gagner. Son manque d’éducation a se niveau lui risquer de se prendre quelques pairs de baffes si il lui répondit de travers, donc il préférait encore attendre avant de lui répondre. Le temps peut être de trouver quelques choses qui tiendrait la route, cette situation ne lui était jamais arrivé et il s’avouait vaincu quoi qu’il faisait. Soudain il reprenait qu’il avait un pouvoir de télékinésie mais rien a voir avec réparer les miroirs, a quoi bon avoir des pouvoirs si c’était seulement pour amuser la galerie ? Non, îl ne trouvait rien pour le sauver de cette situation a par fuir comme une poule mouillé, et comme un enfant en vers sa mere il hochait honteusement la tête et commença a faire apparaître deux petites pommettes rouges. Tiens Tristan rougir ! C’était pas souvent qu’on avait droit a ce spétacle mais il était si mignon qu’il nous ferait presque pitié, en esperant que la jeune femme se laisse ‘’ séduir’’. finalement c’ était avec un petit ton hésitant que l’enfant des ténèbres lui répondit en regardant les yeux au sol.


    «  je suis désolé… euh… que puis je pour vous? »


    _________________________________________
    avatar
    Kate Wayne

    Nombre de messages : 11
    Date d'inscription : 02/02/2008

    Re: Un matin presque comme les autres...

    Message  Kate Wayne le Mer 6 Fév - 21:17

    Kate attendait un remboursement. Elle était très énervée. La journée ne risquait pas de s’améliorer. Déjà elle s’était levée en retard, après elle avait lâché une horde d’animaux de toutes sortes dans la ville et maintenant ça ! Quoi d’autre encore ? Elle attendait que le garçon, grand aux cheveux longs et blonds, lui rembourse le miroir. Ca risquait de ne pas être le cas. Quand Kate parla d’argent, les joues de l’homme se teintèrent de rouge, ce qui contrastait beaucoup avec la pâleur de sa peau. Elle se doutait un peu de ce qu’il allait dire : qu’il n’avait pas d’argent, une excuse du genre… Quoique après avoir vu la façon dont il était habillé, très négligemment, elle le croirait peut-être. Mais ce n’était pas une raison, sous le prétexte qu’on ne peut pas rembourser, on devrait se permettre de tout casser sur son passage ? Certainement pas ! Et quand il ouvrit la bouche, ce fût la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Complètement excédée par cette remarque, elle ne put s’empêcher de hausser encore un peu plus le ton :

    « Ce que vous pouvez faire pour moi ? dit-elle en pointant son index sur elle-même. Ca saute pourtant aux yeux, non ? Je vous demande de me rembourser les dégâts que vous avez causés suite à votre inattention ! On ne marche pas comme ça dans la rue sans regarder où on met les pieds ! »

    Elle illustra ses propos en même temps en se déhanchant ridiculement et faisant semblant de marcher en regardant en l’air. Elle marcha sur un morceaux du miroir éclata encore en plus petits morceaux quand son talon aiguille vînt se poser dessus. Surprise tout à coup, elle fit une petite grimace mais n’ayant aucunement l’envie que l’inconnu puisse prendre l’avantage, elle se dépêcha d’enchaîner en montrant les bouts cassés :

    « Et voilà ce qui arrive ! Vous voyez ?! C’est vraiment n’importe quoi ! »

    Ca en devenait vraiment ridicule. Elle jeta un petit coup de tête autour d’elle et se rendit compte que la rue quasiment déserte à peine une minute auparavant commençait à accueillir de plus en plus de monde, sûrement des gens cherchant à fuir les animaux. Mais ce n’est pas ça en soit qui la fit taire. Ce fut que ces gens, dont elle venait soudainement de prendre conscience de leur présence, la regardaient en rigolant tout simplement ou en s’indignant qu’elle se mette à crier dans la rue. Elle fit un sourire forcé à une femme qui la regardait. Celle-ci tourna rapidement la tête. Puis en se retournant vers le blond, le sourire de Kate se transforma en grimace. En le désignant du doigt d’un petit geste brusque, elle lui chuchota presque :

    « Ouh toi, tu ne payes rien pour attendre ! »

    Elle était consciente qu’elle venait de s’humilier en public, mais heureusement pour elle se fichait du regard des autres. Enfin pas suffisamment pour continuer cette petite discussion. En réalité, ce n’en était pas vraiment une, puisque Kate se contentait de crier sur l’homme qui se tenait en face d’elle.


    _________________________________________
    avatar
    Tristan Troy

    Féminin Nombre de messages : 23
    Age du personnage : 26 hivers
    Date d'inscription : 16/01/2008

    Re: Un matin presque comme les autres...

    Message  Tristan Troy le Ven 8 Fév - 0:20

    L’enfant des ténèbres se sentait un peu honteux de rougir comme un fou, c’était l’une des rares fois qu’il rougissait ainsi. Pour une fois qu’il montrait sa timidité au grand jours qui pouvait lui en vouloir ? Normalement et du a son caractère qui lui donnait un charme, c’était les jeunes filles qui rougissaient devant lui en essayant de le draguer par toutes les tactiques possibles. Cette fois ci même si Tristan ne cherchait pas a la draguer, on pouvait quand même dire que les rôles s’inversaient, et la Tristan ressentait la pénible sensation de honte envers elle. De plus qu’il avait du mal a calmer ses ardeurs et ne savait comment se tirer de ce pétrin, dans son font pour se détendre il pensait a un miracle mais bon il n’y croyait pas non plus. Décidément le fait d’oublier qu’une fois son argent de poche lui provoqua l’apocalypse, vu qu’avec les sous il aurait sans doute acheté le minoir et rien de tous cela ne serait arriver. Il remarqua avec regret que maintenant tout tourner autour de ses petites pièce de ferraille, les gens étaient tous fou de cet petit objet qui pour l’enfant des ténèbres avait pas temps d’importance que cela. A cause de cette pensée et des tournures que prenaient la situation, l’amusement et la bonne humeur du jeune homme partit en ruine pour laisser place a son coté sombre et lugubre. Plus le temps passait et plus il en avait marre de rester dans ces lieux ennuyeux par un conflit aussi bête soit il, enfin selon le souvenir qu’il avait eut Tristan était dans le même état que la jeune femme. Mais il n’avait pas fait tout un plat de cette histoire même si c’était sa sœur qui avait fait cette connerie, mais il n’aurait jamais fait un cinéma comme elle le faisait.

    De plus qu’elle se donnait en spétacle devant tout le monde sans se rendre compte, Tristan qui n’était pas a cheval sur le jugement des autres, la il était un peu humilier et gêner par une femme prétentieuse et enfant gaté. Malheureusement rien a faire elle ne voulait pas cessé son vacarme de temps plus qu’elle continua son cirque en faisant expert de marcher sur un verre, cette histoire tourné vraiment en importe quoi. L’enfant des ténèbres ne savant que faire face a se drame pensa pendant un long moment d’utiliser son pouvoir de manipulation physique sur elle, enfin elle y verrait perdre sa mémoire enfin cette scène qui avait tout provoqué. Cependant ce qui le retenait c’était le fait qu’il ne savait pas très bien faire et de plus il n’aurait jamais voulu qu’on lui fasse, pour la bonne raison que ce geste était considéré comme un peu de lâcheté de sa part. De plus s’il se loupait la jeune femme aurait sans doute aucun mal de voir qu’il était pas de la race des humains, en conclusion sa ne pouvait qu’aggraver la situation. Cependant les autres solutions qu’il trouvait ne pouvaient rien faire contre la rage de cette femme qui ne voulait rien d’autre que de l’argent, c’était bien gentille mais rien a faire Tristan n’allait pas lui demandait de bien l’attendre qu’il revienne chez lui pour en rechercher même si c’était pas si loin que cela. Non rien a faire pour la calmait a par la solution externe mais il ne voulait pas la faire pour le moment, il était affolé et agacé de voir que tout le monde venait voir. Il avait beau être patient mais la il ne pouvait plus tenir, son coté sauvage revenait a grand galop dont l’envie de partir sans prévenir lui montait a la tête. Il ne pouvait supporté le monde autour de lui tellement que les bruits ne cessaient, qu’il commençait avoir un puissant mal de crâne que seul la solitude pouvait calmer. Tellement qu’il était agacé, ses yeux étaient plongés dans des ténèbres donc il ne vit aucune once de lumière, de se fait il perdit le contrôle de ses pouvoirs en commencent a faire voler les bous de verres autours de lui…

    tout le monde le regarda d’un air étonné mais l’enfant des ténèbres ne savait comment cessé cette folie dont il n’avait plus le contrôle et il savait qu’il était un danger pour les autres, c’était l’une des raisons principal pour lequel Tristan n’aimait peu se retrouver dans une foule dont les gens ne comprendraient pas grand-chose face a se genre de crise. Heureusement ce fut quelques minutes plus tard qu’il se calma mais il était au sol recroquevillé sur lui-même en se demandant se qu’il faussait la au beau milieu du monde qui le regarda. Heureusement une petite fillette haute comme trois pommes avec une petite jupette et deux couettes sur chaques coté de la tete, style d'une petite écolière, elle venait vers lui en lui prennant la main en lui souriant , pour lui gazouillé.


    « tu vas bien ? Tu t’es pas fait beau beau?  »

    Encore sonné tristan ne lui repondait pas tout de suite et le temps que l’enfant des ténèbres de se remettre de sa follie il oublie l’autre femme et cette histoire du miroire… il ne se rendait pas compte du monde qui le regardait et bien heureusement d ahieur, maintenant il n' avait plus a attendre la réaction de kate


    _________________________________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Un matin presque comme les autres...

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 12 Déc - 3:38