Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Partagez
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Ven 1 Fév - 20:19

    Gabriel était certain que ça allait être une mauvaise idée. Une trés mauvaise idée, même. Mais il avait du obéir aux ordres, que cela lui plaise ou non. Rabastan s'était montré intraitable sur le sujet, son fils devait sortir. Il avait du le faire immédiatement, sur le champ. C'était comme ça qu'il s'était retrouvé dans un lieu aussi improbable que le P3, un des clubs le plus branché de la ville. Il n'aimait pas la foule. Il n'aimait pas les gens. Il aimait juste l'alcool et le hard-rock. Courant musical qu'on ne connaissait bien évidemment pas dans ce club. D'ailleurs, on ne connaissait pas grand chose dans le coin, si on regardait bien. Gabriel ne parlait pas anglais. Enfin si, mais comme un enfant de cinq ans. Il parlait juste le hongrois. Les seuls trucs en anglais qu'il connaissait, c'était au fil de ses lectures, surtout les panneaux publicitaires, et ce qu'il avait entendu dans les chansons. Et c'était aussi sa copine qui lui avait appris. Eve-Mary et Jillian avaient pensé à toute son éducation, sauf à lui apprendre l'anglais. Fin bon, elles pouvaient pas savoir qu'il allait un jour migrer à San Francisco.

    Gabriel était accoudé au bar, somnolent, une cigarette entre les doigts. Il avait appuyé sa tête contre sa main droite (il était gaucher) et il regardait d'un oeil glauque son verre de Scotch à moitié vide. A combien de verres il était? Deux? Trois? Il ne savait plus trop bien. En fait, ces trois derniers mois, il ne savait plus trop où il allait, ni même comment il vivait. C'était peut être idiot de rester accroché comme ça à des défunts, mais c'était comme ça. Légèrement grisé par l'alcool, il demanda au barman un autre verre. Le barman hocha la tête négativement, estimant qu'il avait assez bu comme ça. Le jeune être de lumière se rebiffa. Il payait, non? Alors qu'il se mêle de ses affaires, celui là! Du moment qu'il empochait l'argent, rien n'importait, pas vrai? Mais le barman n'était visiblement pas du même avis.

    Il bâilla, s'étira discrètement, puis s'appuya nonchalamment contre le bar. Gabriel était vêtu d'une veste en cuir noir, d'un vieux t-shirt noir, d'un jean et il avait une paire de vieilles baskets qui allaient tomber en lambeaux tantôt. Il ralluma une cigarette. Encore une mauvaise habitude. C'était mal, mais il s'en fichait, pour le moment, de ce qui était bien, de ce qui était mal. Il voulait juste qu'on lui foute la paix. A quoi ça servait d'avoir des pouvoirs si on ne pouvait pas sauver ceux qu'on aimait? A rien du tout. Pour un peu, Gabriel aurait voulu qu'on lui coupe les ailes, qu'on le prive de ses pouvoirs, qu'on lui retire toute cette vie dont il n'a jamais voulu. Pour un peu, il aurait voulu pactiser avec le diable, parce que ça aurait été facile de ne plus s'évertuer à faire le bien. Il y avait trop à faire...Trop à faire.

    La tête lui tournait. Il tanguait dangeureusement, comme une tour de Pise dont l'effondrement était imminent. Pour un peu, il aurait voulu qu'on vienne le sauver, lui, naufragé, pris au milieu d'une mer déchaînée.


    Dernière édition par Gabriel Von Eildermann le Sam 15 Mar - 20:18, édité 1 fois


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Ven 1 Fév - 20:37

    Ce fut avec très peu d'enthousiasme que Clover entra dans le club nommé P3. Elle qui aimait si peu ce genre d'endroits, comment se faisait-il qu'elle se trouve ici, dans ce lieu bondé, rempli de gens qui dansaient en riant et des fêtards accoudés sur le comptoir du bar? Rien n'est plus simple...
    Tout cela était encore de la faute de sa grande soeur Angel qui lui avait supplié au téléphone de la rejoindre au P3, car apparemment elle voulait lui montrer quelque chose d'extraordinaire. Après beaucoup de négociation, malgré ses longues études de droits, ce fut Angel qui gagna et Clover qui dut obtempérer pour se rendre à ce lieu de fête si futile..

    Dire qu'en ce moment la jeune étudiant aurait pu étudier pour son examen de la semaine prochaine.. ou se promener tranquillement dans le parc. Il valait mieux que ce truc est vraiment extraordinaire!
    Donc, vêtue très simplement d'une jupe noire fendue à la mi-cuisse et d'un petit haut qu'elle avait reçu à son anniversaire par ses deux soeurs, la cadette Seredova se frayait un chemin à travers cette mer de gens qui ne portaient même pas attention à elle. Elle alla vers le comptoir, tentant de jeter un regard dans la salle afin de trouver une tête blonde qui aurait pu être sa soeur, mais elle ne la vit nulle part.

    Avec beaucoup d'impatience et de mauvaise humeur, Clover pianotta sur son téléphone cellulaire afin de rejoindre celle qui la tourmentait tant. Au moins, sa soeur répondit dès la première sonnerie.

    " Angel! C'est moi! Tu es où là jte vois pas! Oui... j'suis accoudée au bar du P3 là. ... Comment ça t'es à l'appartement?! ... Que...quoi! Tu m'as demandé de venir te rejoindre ici! Tu voulais me montrer quelque chose! Oui... Comment ça tu annules?!!! Pas question miss, t'amène tes fesses ici tout de suite!"

    Clover commencait de plus en plus à se fâcher. Sa très charmante grande soeur lui avait tendu un pîège avec beaucoup de beauté! Elle lui avait fait croire qu'elles devait se rejoindre, mais en fait, Angel voulait forcer sa soeur à socialiser. Quelle taupe... de plus, elle lui avait volé ses clés d'appartement, au cas où notre cadette voulait revenir plus tôt. Alala.. elles sont douces ces envies de meurtre Smile


    " Je te déteste Angel... je te jures tu vas me payer cher quand je vais revenir! Ton maquillage je vais le balancer dans le fleuve!"menaca-t-elle avant de raccrocher sèchement, se laissant tomber la tête sur le comptoir, découragée. Bon elle devait passer deux longues heures dans cet endroit... quel calvaire. Elle s'assit à côté d'un homme aux cheveux noirs qu'elle ignora, encore trop sous le choc de la nouvelle et commanda bêtement une limonade non-alcoolisée.


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Ven 1 Fév - 20:56

    C'était quoi ce truc? Gabriel ne comprenait pas trop ce qui se passait. C'était glauque comme endroit. Il ressentit tout à coup de la colère. Beaucoup de colère. Des envies de meurtre, même. Quelqu'un était furax dans le coin. Gabriel tourna lentement la tête. Il n'avait pas trop confiance en son pouvoir d'empathie. Peut être que ce dernier lui jouait des tours. Peut être que ce qu'il ressentait là c'était sa propre impuissance, sa propre colère. Et non celle d'un quelconque autre individu. Il discerna un mouvement à côté de lui. Aprés la colère, ce fut le découragement. Oui, c'était le mot juste. Aprés, Gabriel ressentit la gêne. Cette fois, c'était sa gêne à lui. Il était gêné parce qu'il avait assité en direct à une dispute qui apparemment était entre soeurs (il ne savait pas trop ce que c'était de se disputer avec un frère ou une soeur, vu qu'il n'en avait jamais eu) et parce qu'il s'encombrait à nouveau des pensées des autres. Il avait l'impression d'être un voyeur. Mais c'était pas de sa faute si on l'avait doté de ce fichu pouvoir d'empathie, qu'il avait encore du mal à maîtriser. Le jeune hongrois soupira longuement. Voilà ce que c'était que d'écouter ses parents. Enfin, le seul parent qu'il lui restait. Si il n'avait pas écouté son père, il serait sûrement dans le canapé, à son appartement, devant un carton de pizza vide et une bière à la main, en train de regarder un match de rugby, ou de football américain, en train de rêver.

    Mais au lieu de cela, il était à moitié ivre, dans un bar prêt à craquer, en train de parlementer avec un barman idiot qui ne voulait pas lui servir un autre verre, avec une jeune fille qui s'était engueulée avec une autre au téléphone. Si c'était pas le paradis, ça...Gabriel se balançait sur son tabouret. Encore une mauvaise habitude qu'il avait gardé de l'enfance. Combien de fois les professeurs avaient essayé de faire en sorte qu'il ne se balance plus sur les chaises...Gabriel avait toujours ignoré les reproches, il n'avait rien à leur dire. Eux devraient faire de même. De toutes façons, il n'avait jamais rien eu à dire à personne. Alors pourquoi, maintenant, ça changerait?

    Il jeta un regard en coin à sa voisine, dont il avait eu une brève vision par le biais de son pouvoir. Elle était assez mignonne. Il resta là, à la regarder, l'air absent. Il étudierait son visage plus tard. Pour l'linstant, ses idées n'étaient pas assez claires. Il avait soif. Il aurait voulu une grande ration de vodka, mais cet idiot n'allait pas accepter. C'est alors qu'il demanda d'une voix sèche.


    Pour moi de même.

    Il jeta un regard vide à la boisson pétillante. Il grimaça. Il détesait le pétillant. Il avait horreur du coca-cola et autres boissons bourrées de gaz.L'erreur était humaine. Désormais, il savait qu'il ne demanderait pas ça la prochaine fois. Sa main maigre et diaphane fouilla dans son portefeuille, et il tendit un billet de cinq dollars. Le barman lui rendit la monnaie, avec un sourire hypocrite. Gabriel pensait que c'était un vrai abruti, mais il garda sa réflexion pour lui. Il ne voulait pas faire d'esclandres. Il passa une main dans ses cheveux noirs, les ébouriffant encore plus. Rien à faire. C'était pas lui qui allait engager la conversation.


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Ven 1 Fév - 21:23

    Le menton appuyé dans sa main droite, le regard mi-colérique, mi-résigné, Clover tentait mentalement de trouver une toute petite solution qui lui permettrait de racourcir ce moment fort peu agréable. Elle pourrait peut-être aller demander un double de clé chez le serrurier.. Non c'est fermé à cette heure. Elle pourrait tenter de se casser la jambe et aller à l'hôpital! Moais.. tentant mais douloureux. Elle aurait pu aller se promener dans le parc mais il faisait si froid ce soir, elle allait mourir d'hypothermie. Qu'elle le veuille ou non, sa soeur avait bien fait son coup. Elle était coincée ici jusqu'à ce que mort s'en suive. Inconsciemment, Clover souhaiterait presque qu'un démon vienne apparaître devant elle. Cela lui changerait les idées au moins. Elle reçut sa limonade qu'elle paya avec le peu d'argent qu'elle avait emporté sur elle.

    Elle sirota lentement le liquide rosé qui lui avait été donné, entendant vaguement son voisin à sa droite commander la même chose. Elle tourna la tête lentement, de façon à ce qu'il ne la remarque pas en train de le dévisager. Il semblait un peu plus jeune qu'elle et, apparemment, tout aussi désespéré, si c'était possible. La seule différence était qu'il avait probablement ingéré plusieurs verres d'alcool à voir sa position précaire. Le barman lui servit donc la même chose que la cadette Seredova, un petit sourire narquois aux lèvres. Étrange tout de même.

    Après 5 grosses minutes de silence, qui lui avaient semblé au moins 5 heures, Clover ouvra à nouveau son portable, téléphonant cette fois à son aînée, Chelsea. Sa grande soeur, sa protectrice, ne la laisserait surement pas dans cette impasse non?

    " Chelsea? C'est moi. Je... j'ai un problème. Non, non pas à propos de démons"dit-elle en baissant un peu la voix sur le dernier mot. Simple précaution.
    " Angel elle a fait la pire méchanceté elle pouvait pas faire. Non, j'ai rien fait pour qu'elle se venge! Elle a volé mes clés de maison et je suis forcée de rester 2 heures au P3! C'est très insolent... Bref,tu veux venir me chercher? Pourquoi non? Chelseaaaaa t'es ma soeur! Tu peux pas approuver ce qu'elle a fait! Mais non j'suis pas antisociable, je sais très bien m'amuser sans être ici. Allez je t'en prie, j'vais devenir folle dans cet endroit là.."

    Pourtant, encore une fois, les talents d'avocat de Clover ne se manifestèrent pas puisque Chelsea gagna la négociation. Elle allait rester dans ce bar, qu'elle le veuille ou non. Pendant une seconde, la petite soeur pensa à appeller ses parents pour qu'ils viennent la chercher. Pathétique je vous dit. Au bord de la dépression, elle raccrocha et lanca son portable dans son sac, buvant sa limonade au comble de la frustration. Alala, je crois que rien ne pourrait être pire pour elle en ce moment.


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Sam 2 Fév - 17:17

    Bon sang, les gens ne pouvaient pas se taire un peu? Ca leur coûterait quoi de rester silencieux cinq secondes? Surtout pour déblatérer des stupidités. Il était verni. Le sourire narquois du barman totalement idiot n'avait pas échappé au jeune être de lumière, qui avait bien envie de lui renverser sur le sommet du crâne et de lui faire un shampooing avec. Gabriel repensa avec amertume aux journaux d'offres d'emploi amoncelées sur la table basse de son petit appartement sombre qui avait les stores baissés en permanence. Gabriel recherchait un emploi. Mais comment faire quand on n'avait pas de diplôme en poche, et surtout pas de qualifications? On ne pouvait rien faire, et Gabriel savait fort bien qu'un recruteur se ficherait éperduement de son diplôme à l'école de magi. Pire, si le jeune Hongrois lui présentait, il serait rangé dans la catégorie des "boulets", voire des "cas sociaux". Pas franchement super comme perspective. Gabriel n'avait que vingt-cinq ans, et il avait l'impression d'avoir tout raté dans sa vie. Il avait accumulé les déboires en tout genre, les déboires aussi bien sentimentaux que sociaux, ou même au niveau de la réussite scolaire. Il espérait bien que la prochaine vingtaine serait moins stressante et moins éprouvante, car il pensait avoir accumulé toutes les tuiles possibles et imaginables.

    La fille à côté de lui semblait désespéré, mais certainement pas pour les mêmes raisons que lui. Bon, d'accord, elle était coincée tout comme lui dans un endroit qu'ils n'avaient pas l'habitude de fréquenter, mais ça s'arrêtait là. Gabriel avait écouté malgré lui la discussion mouvementée entre la fille et ses soeurs. Il entendit vaguement les noms de Chelsea et Angel...Une minute! Gabriel se redressa brusquement. C'étaient pas les soeurs Sere...Saraj...Truc machin chose. Une de ses nouvelles protégées? Si. Il lui semblait que c'était elle. On lui avait confié trois filles, dont la cadette d'une fraterie. Attendez, c'étaient pas une de celles là quand même? Gabriel se força à boire un peu de l'horrible liquide rose qu'il y avait dans son verre, sous l'oeil goguenard de ce crétin de barman. Quand il sera plus sain d'esprit, il lui réglerait ce compte, à ce...Flûte. Il ruminerait sa vengeance quand il serait en tête à tête avec sa conscience. Puisqu'il était coincé là pendant trois plombes, pourquoi ne pas utiliser son temps intelligemment plutôt que de squatter le bar déséspérément?

    Parce qu'il fallait l'avouer, Gabriel menait depuis peu une vie de "no-life". Il restait dans sa tanière, faisant parfois la taupe pour aller espionner ce qu'il se passait dans l'autre camp afin de préparer son plan pour une future mission de vangeance. En fait, ce qu'il voulait, là, tout de suite, c'était de casser du démon. Plus il en flinguerait, mieux ça serait. En fait, il était d'humeur à déplacer des montagnes,l'alcool aidant, il pouvait faire toutes les folies. Y compris d'inviter la fille à côté de lui à danser. Seul problème: Il ne se rappelait plus comment on disait. Et il avait du mal à réfléchir parce que les deux verres (ou plus) d'alcool lui tournaient la tête. Il décida de tenter quand même sa chance.


    Excusez moi...Vous...Voulez bien...*

    Il afficha un air embarrassé. Il doutait que la personne en face de lui comprenne le hongrois, mais bon. Il se rappelait du terme à employer. C'était déja ça.

    Danser?

    C'était une phrase trés morcelée, pratiquement inaudible dans le déluge de musique qui envahissait le bar, mais c'était l'intention qui comptait, pas vrai? Il afficha un sourire embarrassé, puis il vida cul sec son verre de limonade truc. Sitôt aprés, il fut pris d'une quinte de toux. Il faisait moins le fier, là. Il acheva de fumer sa cigarette, puis il se tourna à nouveau vers l'une des soeurs Seredova. Voilà. Seredova. Ca lui était revenu. Il devait avoir en face de lui Clover. Même si il n'avait pas compris grand chose à la conversation, il avait entendu les noms "Angel" et "Chelsea". Et il ne doutait pas que Clover soit suffisamment cinglée pour parler d'elle à la troisième personne.

    ...Clover?

    Il arqua un sourcil interrogateur. Ca le rassurerait juste qu'elle confirme, juste histoire de lui faire croire qu'il n'était pas totalement nul au point de confondre les gens entre eux.

    [HJ: En Hongrois dans le texte*]


    Dernière édition par le Sam 9 Fév - 19:34, édité 1 fois


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Sam 2 Fév - 18:37

    Clover avait la certitude qu'elle allait mourir de vieillesse avant de pouvoir enfin quitter cet endroit. Franchement, ça se faisait pas de retenir quelqu'un dans un endroit qu'elle détestait non? Elle pouvait peut-être poursuivre sa soeur en justice pour ça.

    Son verre de limonade était déjà à moitié vide et elle n'avait même pas goûté la saveur tant elle désespérait.
    En plus, croyant qu'elle n'avait qu'à rester quelques minutes, elle n'avait emmené que très peu d'argent sur elle et ne s'était pas du tout maquillée ou arrangée. De toute façon, ce n'était pas son genre.

    Elle jeta un second regard en biais au jeune homme assis
    a ses côtés. Apparemment, il semblait avoir le même problème qu'elle et semblait encore moins à sa place, si c'était humainement possible. Au moins, il y avait une personne saine d'esprit dans ce bar, c'était une belle consolation.

    Malheureusement, il la regarda au même moment où elle le fixait, perdue dans ses pensées. Humiliée, Clover détourna le regard à la vitesse de la lumière et fit semblant d'être très concentrée sur son verre de limonade. Quelle greluche elle était.

    Cependant, elle semblait avoir intrigué cet inconnu qui était en fait leur être de lumière, à ses soeurs et à elle. Du coin de l'oeil elle le vit se lever, un brin désiquilibré et faire quelques pas. Bon ça y est... elle l'avait fait fuir. Décidément, elle était destinée à être un repousse-garçon toute sa vie.

    Mais pourtant, il ne bougeait plus là... bizarre. Elle se tourna, la curiosité emportant sur la gêne et se trouva nez à nez avec Gabriel, qui lui disait un truc incompréhensible. Elle fronça les sourcils, tentant de déterminer dans quelle langue ce jeune homme lui parlait. Ce n'était pas de l'anglais ni du français puisqu'elle maîtrisait assez bien ces deux langues. Cela ne ressemblait pas non plus à de l'espagnol...

    Le jeune homme devait avoir remarqué son trouble puis qu'il risqua un mot dans sa langue à elle. Oh! Il voulait danser! Un brin troublée, Clover ne répondit pas tout de suite, ne réalisant pas qu'on s'adressait à elle, et rien qu'à elle. Pourtant, l'étonnement fit place à la stupeur quand il prononça son prénom. Comment se faisait-il qu'il la connaissait alors que c'était la première fois de sa vie qu'elle le voyait? Elle ouvrit la bouche d'étonnement mais aucun son ne sortit, encore indécise si c'était un allié ou un ennemi. Il ne semblait pas méchant pourtant.

    Reprenant rapidement contenance, la cadette de la famille Seredova plongea ses yeux verts dans les yeux bleus de celui qui était devant elle, tentant de déterminer si il semblait menaçant ou non. Pourtant, il gardait un regard impassible malgré un petit sourire timide.


    " Co...comment vous connaissez mon nom? Je ne vous ai jamais vu ou parlé pourtant.."répondit Clover d'une voix incertaine.


    _________________________________________
    avatar
    Nexa

    Féminin Nombre de messages : 63
    Age du personnage : 16 ans
    Date d'inscription : 15/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Nexa le Lun 4 Fév - 19:47

    Mayreen entra dans le pub. Discrètement, elle venait observer se qui s'y passait et s'y cacher. Elle se doutait qu'on ne l'attaquerait pas dans un lieu si public dans un moment où il y avait tant de monde. Elle n'aimait pas beaucoup se genre d'endroit, un homme avait un jour presque réussis à lui faire des choses qu'elle n'avait pas aimer.

    Mais c'était sécuritaire contre les gens comme elle, avec des pouvoirs, qui voulait la manipuler. Elle avait réussis à passez la sécurité malgré ses 16 ans. Les ombres et les fausse carte était pratique. En modifiant la manière dont les ombres et la lumière se reflète sur ton visage, tu pouvais avoir l'air bien plus vieux que ton âge. Du moins jusqu'à un certain point.


    _________________________________________

    Ne craint pas les ténèbres, car sans elle
    Il ne saurait y avoir, ni Lumière, ni Liberté.
    Libérer le tibet
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Mer 6 Fév - 18:15

    Gabriel avait le chic pour se fourrer dans des situations pas possibles. Et puis, qu'est ce qu'il lui avait pris d'obéir? De se retrouver dans une marée humaine, qui se trémoussait, se dandinait, qui zigzaguait, et vous donnait le mal de mer. C'était pire encore quand on avait quelques grammes d'alcool dans le sang et qu'on était shooté à cause des quatre ou cinq cigarettes qu'on avait fumées coup sur coup. Gabriel menait une vie minable. Il n'avait pas de boulot, pas de diplôme, pas d'amis. Encore moins une petite amie. Il n'était pas croyant. En fait, il ne croyait même pas en lui même. Alors comment il pouvait croire qu'il réussirait à inviter cette fille à danser? La probabilité pour qu'elle accepte était trés moindre. Mais elle existait quand même. Alors pourquoi ne pas tenter?

    Gabriel se leva. Il vacilla un moment, il cligna des yeux, la tête lui tournait légèrement, puis il faisait trop chaud dans ce satané bar. Ils connaissaient pas les ventilateurs? Gabriel, qui venait des pays de l'est, était habitué aux climats continentaux, aux hivers froids et aux étés chauds. L'été dernier, à Sofia, en Bulgarie, il faisait pas loin de 40°C à l'ombre. Mais entre l'été et l'hiver, Gabriel préférait de loin l'hiver. Certainement à cause de la neige. Certainement parce la neige signifiait Noël, et que Noël, c'était le moment de l'année où toute la famille de Gabriel était réunie. Enfin, Jillian et Eve-Mary. Rabastan toujours absent. En fait, ça ne changeait pas vraiment de d'habitude. Mais à Budapest, c'était à Budapest. Et c'était sacré. Gabriel n'avait pas d'argent pour se payer un ticket d'avion. Sinon pour sûr il serait retourné à Budapest. Là, il gagnait tout juste pour payer un loyer minable pour un appartement minable. Gabriel vivait tout seul. Et ça lui convenait, bien que des fois la solitude lui pesait.

    Il l'avait appelée Clover. Parce qu'elle s'appelait Clover et pas autrement. Donc il n'aurait pas pu l'appeler autrement que Clover. Parce que Miss Seredova était sa protégée. Et il savait qui étaient ses protégées. Mais petit problème: comment lui annoncer qu'il était être de lumière? Son être de lumière? Parce qu'il ne se voyait pas débarquer devant elle en lui disant "coucou, moi c'est Gabriel, je suis ton être de lumière, tu es ma protégée, des questions? Alors suis moi...". Non seulement elle ne risquait pas de bien le prendre, mais en plus cet abruti de barman le prendrait définitivement pour un cinglé. Alors il décida de répondre à sa question, se dépatouillant dans un anglais approximatif, dissimulé derrière un écran affligeant de neutralité et d'absence.


    Je...euh... te connais* mais...Je dois t'expliquer plus tard, je...il nous écoute.

    Il prit Clover par le bras et il l'entraîna dans la marée humaine qui lui donnait un mal de mer terrible. Puis, il ressentit quelque chose de bizarre. C'était aussi imprécis et indistinct qu'une émotion fugace, c'était un sacré mélange, un cocktail potentiellement explosif. Quelqu'un venait d'entrer dans le bar, quelqu'un qui devrait visiblement ne pas s'y trouver. Gabriel avait détecté cette nouvelle présence, cette émotion là s'était détachée des centaines d'autres, pour venir interpeller le jeune sorcier qui était empathe. Ce qui frappa le jeune Hongrois, c'était la peur qu'il ressentait. Mais ce n'était pas la sienne. C'était celle d'un autre.


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Nexa

    Féminin Nombre de messages : 63
    Age du personnage : 16 ans
    Date d'inscription : 15/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Nexa le Mer 6 Fév - 20:41

    Shar se promenait dans la foule, cherchant à trouver un coins d'ombre, un coin d'où elle pouvait tout observer. Elle était seule et l'avait toujours été d'aussi loin qu'elle se souvienne. Elle savait qu'elle avait eu une mère et sans doute un père, mais ne se souvenait ni de l'un, ni de l'autre.

    Les ombres était sa seule familles, ses seules amies. Elles étaient ses confidentes et ses protectrices. Elle ne savait pas pourquoi, mais avait apris à vivre avec et elle était les seules en qui elle avait une certaine confiance.

    Elle observait la piste de dance sans regret ni tristesse, juste le sentiment de ne pas faire partie de se monde. Elle observait tous le monde, pour repéré les menaces éventuelle.


    _________________________________________

    Ne craint pas les ténèbres, car sans elle
    Il ne saurait y avoir, ni Lumière, ni Liberté.
    Libérer le tibet
    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Sam 9 Fév - 18:10

    Décidément, Clover avait à faire à un type bien particulier. Il semblait mélanger une langue étrangère avec la langue commune parlée à San Francisco. De ce fait, la belle Seredova ne comprenait que la moitié de ce qu'il disait.
    Apparemment, il semblait bien la connaître puisqu'il l'avait appellée par son prénom. Pourtant, la sorcière du vent n'avait aucune idée où elle avait pu le voir. Elle n'était arrivée que depuis quelques mois et tout ce qu'elle faisait, c'était des aller-retour entre appartement et université. Sauf ce soir où sa truite de soeur avait décidé de la faire sociabiliser.

    Le mystère s'obscurcit encore plus lorsque son voisin de table qui se trouvait maintenant devant elle lui répondit qu'il ne pouvait pas répondre à ses questions tout de suite vu qu'ils étaient sous écoute. La cadette des trois soeurs fronca les sourcils, intriguée par tout ce mystère. Lorsqu'il lui prit le bras, la forcant à se lever du petit tabouret, elle hésita une fraction de seconde entre résister et partir ou le suivre.

    Bien entendu, sa curiosité l'emporta sur la peur et elle le suivit dans la mare de monde qui se déhanchaient sur la musique du bar. Clover reconnaissait cette chanson, c'était un vieux hit des années 80 remixée pour devenir un peu plus énergique. Elle se souvenait que ses parents adoraient ce groupe, ils avaient tous leur disques.

    Alors qu'ils se frayaient un chemin à travers cette foule sans un mot, Clover regardait autour d'elle incertaine. Où cet homme allait l'emmener? Bien entendu, elle pouvait facilement se défendre, mais on ne sait jamais.


    " Où on va?"cria Clover pour enterrer le bruit de la musique et des gens qui hurlaient en dansant. On aurait dit des primates en rut... c'était désespérant.

    Pourtant, ses surprises ne s'arrêtèrent pas là. Alors qu'ils venaient tout juste de se détacher de la foule, ce bel inconnu qui semblait la connaître s'arrêta net, comme s'il était figé par la peur.

    " Qu'est-ce qu'il y a? Qu'est-ce qui se passe?"demanda la jeune étudiante de droit en regardant autour d'elle pour chercher ce qui a stoppé sur sèchement son interlocuteur.

    C'était étrange que Clover soit si à l'aise avec cet homme qui s'amusait à la laisser planer dans le mystère. Elle ne pensait même pas à retirer son bras où il la retenait ou à repartir seule dans son coin à siroter sa limonade. Cet homme avait un drôle de magnétisme il fallait l'avouer. C'est comme si il la connaissait parfaitement.


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Jeu 14 Fév - 19:34

    Gabriel avait toujours paru bizarre aux yeux des gens. Bizarre parce qu'il disait un mot tous les dix ans, qu'il regardait les gens bien en face tous les trente six du mois. Si vous souhaitez passer une bonne soirée en compagnie d'un jeune homme, où vous pourriez bavarder indéfiniement et rire à gorge déployée aux blagues qu'il pourrait raconter, mesdemoiselles, j'ai le regret de vous annoncer que Gabriel n'est pas le jeune homme idéal pour ce genre de soirée. Parce que là où les gens parlent pendant trois plombes, Gabriel ne se contentait que d'écouter et de hocher la tête au pire des cas, répondre par monosyllabes au meilleur des cas. Là où les gens trouvaient toujours à dire, Gabriel ne disait rien. Parce qu'il n'avait rien à dire. Non parce qu'il ne voulait pas ennuyer les gens en déblatérant des futilités, mais parce que il estimait n'avoir rien à dire aux autres. Peut être que Gabriel entretenait volontairement cette image d'homme discret et mystérieux. Peut être que il avait réellement rien à dire. Peut être. Les gens ici parlaient anglais. Dommage! Gabriel ne parlait que le hongrois, et limite un peu de russe. Les gens ici ne croyaient pas à la magie? Dommage. Les seuls sujets de conversation de Gabriel se résumaient à la magie, à la fabrication de potions et aux créatures magiques. Les gens étaient athées? Gabriel était croyant. Les gens aiment les endroits animés et pleins de monde? Gabriel aimait se retirer dans les cryptes, les cimetières, ou encore visiter les églises, pour prier, ou allumer un cierge pour un proche disparu. Des fois, il aimait également flâner au jardin public, mais son teint pâle et cireux montrait clairement que sa peau n'avait pas pris le soleil depuis au moins trois carêmes et le peu d'éclairage qu'il y avait dans le lieu marquait encore plus les cernes qu'il avait sous les yeux.

    Gabriel paraissait ne rien ressentir. Là où Clover Seredova n'était que surprise et incrédulité, lui n'était qu'indifférence et lassitude. Gabriel voyait les gens passer, les jours défiler, avec la plus grande indifférence. Lui semblait attendre la Faucheuse, elle semblait vouloir le fuir à tout prix. Ca faisait des lustres que son coeur n'avait pas battu en croisant le regard d'une jeune femme, qu'il n'avait plus hurlé comme un dingue quand son équipe favorite avait gagné un match de rugby, ou encore s'était indigné en entendant la dernière frasque du gouverneur. Gabriel voyait les gens se déplacer en groupe ou être en couple avec un petit pincement au coeur. Peut être qu'au fond, tout au fond, il voulait tout ça. Mais ce n'était pas à l'ordre du jour. Le coeur de Gabriel semblait être un vide sidéral. Là on on voyait des éclairs de malice ou d'intelligence dans le regard des gens, chez Gabriel, on ne voyait que deux yeux bleus aussi froids que la glace, indifférent au monde qui l'entourait.

    Mais ce fichu don d'empathie l'avait forcé à reprendre contact avec le monde extérieur. A ressentir les émotions des gens, chose dont il n'avait jamais voulu. C'était déja trop compliqué avec les siennes, alors pourquoi vouloir lui en rajouter? Et puis aussi sa tâche d'être de lumière. Encore un truc pour le forcer à aller voir ailleurs. Encore un truc débile. Gabriel n'avait jamais rien demandé. Il aurait tellement voulu être un étudiant comme les autres, avec une petite amie et des copains blagueurs. A la place de ça, il était un être de lumière qui passait ses journées dans le canapé, tenant d'une main morne la télécommande, en train de manger, toujours, sans prendre un gramme. Il n'avait aucun diplôme, aucune qualification. Il ne pouvait donc pas faire d'études. Lui qui aurait tellement voulu faire du droit. Il n'avait pas non plus de copine. La sienne était morte en affrontant des démons. Ce qui a encore plus renforcé son désir de vengeance, ce qui l'a poussé à renouveler la promesse qu'il a faite quand sa grand mère est morte, quand sa mère à son tour est morte en défendant la noble cause: éradiquer cette infâmie de la surface de la planète. Trop de familles avaient été endeuillées à cause du mal. Gabriel menaçait même de plonger du côté obscur. Seule sa foi lui garantissait de rester quelqu'un de bien.

    Gabriel ne savait pas trop comment il allait s'en sortir pour expliquer ce qu'il était à Clover. Il était sûr qu'elle avait déja révélé ses pouvoirs. Sinon il ne saurait pas qui elle était. Parce que les êtres de lumière savaient qu'ils avaient un protégé quand leurs pouvoirs se révélaient. Quand Clover avait utilisé les siens, Gabriel avait entendu une sorte de signal. Maintenant, un lien unissait l'être de lumière à sa protégée. Et ce pour toujours. Ca impliquait que quand Clover l'appellerait, il devrait rappliquer tout de suite. Et le truc, c'est qu'il l'entendrait quand même, même si lui se trouvait à Chicago et qu'elle se trouvait à New york. Gabriel se promit de se renseigner sur les liens entre être de lumière et protégés. Quand elle demanda où ils allaient, ou ce qu'il se passait, il ne répondit pas. Il fallait sortir de cet endroit dantesque et vite! Il n'avait pas lâché le bras de Clover. Maintenant il ressentait ses émotions à elle. Foutus pouvoirs >.<


    Voilà. Nous y sommes. Je vais aller droit au but. Tu es une sorcière, Clover. Et moi je suis ton être de lumière. Tu es ma proégée

    Il avait dit cela en la regardant droit dans les yeux. Avec son sérieux habituel, son ton posé et neutre. Affreusement neutre. Aucune émotion particulière ne se dégageait du jeune homme. Si un empathe se promenait dans le coin et surprenait Gabriel, il ne le trouverait pas intéressant. Il serait même effaré de se retrouvé confronté au bloc de glace qu'était Gabriel. Il avait dit franco ce qu'il était par rapport à elle. Sans prendre de gants, sans préambule. Dans ces moments là, il ne fallait pas se garnir de fioritures inutiles. Il fallait aller droit au but.

    [désolée pour la médiocrité de mon post, je n'avais pas du tout d'inspiration. Et désolée d'avoir tardé à répondre ]


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Ven 15 Fév - 6:43

    Depuis toujours, Clover avait toujours été la petite paria de la famille. La brune parmis les blondes. La petite bien enrobée parmis les mannequins élancés. L'introvertie studieuse parmis les extraverties toujours prêtes à faire la fête. Elle avait longtemps accepté cette situation, d'être si différente de ses soeurs, et même de ses parents. C'était bien le contraire pour ses soeurs, en particulier Angel, qui voulait tellement que sa petite soeur s'extravertie un peu, qu'elle sorte dans les bars et se fasse plein d'amis.

    D'ailleurs, c'est pourquoi elle était là, dans ce bar bondé nommé le P3, suivant un homme mystérieux qui l'entraînait dieu sait où. D'ailleurs, elle continuait de se demander d'où il la connaissait. Un cousin éloigné peut-être... Nan, elle l'aurait remarqué. Un collègue de droit à l'Université? C'était possible, ils étaient si nombreux elle ne pouvait pas remarquer tout le monde. Pourtant il parlait une langue étrangère, ça devait pas être commode pour comprendre le cours.
    Clover restait tranquille, toujours dans son petit monde, réfléchissant à l'endroit où elle aurait pu rencontrer ce jeune homme, se laissant traîner par le bras par celui-ci, apparemment dans un endroit plus sécuritaire.

    En plus, il ne répondait même pas à ses questions! Quel insolente personne était-ce! Non mais... habituellement, lorsqu'on amène quelqu'un avec soi si vite, on lui dit au moins la destination non? Usant du peu de caractère qu'elle avait, Clover tenta de se libérer de l'étreinte de Gabriel qui l'entraînait toujours plus loin. Après tout, s'il ne voulait rien lui dire, elle ne voyait pas pourquoi elle devait le suivre docilement. C'était peut-être un piège qui sait... elle était déjà tombé sur des démons, elle voulait pas devoir user de ses pouvoirs encore.

    Finalement, après être sortis du bar et ayant tourné vers l'arrière du bâtiment, cet homme nommé Gabriel daigna enfin ouvrir la bouche. Peut-être il allait enfin lui expliquer ce qu'il lui voulait. Après tout, c'était pas commun d'entraîner quelqu'un qu'on connait à peine, comme ça, derrière le bâtiment. Tout de go, sans aucune douceur, le mystérieux garçon au yeux de glace lui avoua qu'il connaissait son identité de sorcière et qu'il était son être de lumière.
    Oui... elle se souvenait que Jayce lui en avait parlé à l'Université. Ces sortes d'anges gardiens qui avaient pour mission de la guider dans la voie du bien.

    Quoique... il semblait un peu jeune pour être son être en lumière... un peu froid aussi. On dirait que rien ne semblait le perturber, c'était franchement désagréable. Un simple sourire ou un hochement de tête pour l'encourager ou pour compatir aurait été sympathique. Avec ce visage de marbre, sans aucune émotion, elle ne savait pas si elle devait le croire ou non.


    " Mon être en lumière... oui on m'a dit que tu allais te montrer un jour. T'es mon ange gardien c'est ça? C'est parce que tu es pas vraiment humain que tu ne montre aucune émotion? Parce que vous en avez pas la capacité?"demanda la belle brunette avec une curiosité désarmante.
    Fallait pas la juger, elle était nouvelle dans le domaine. Il n'y avait pas 2 jours, elle ne connaissait pas encore l'existence des êtres de lumière. Et puis Gabriel n'aidait pas vraiment à sa cause en restant si inexpressif. C'était à se poser des questions!


    " Toi tu me connais, mais moi j'ai aucun idée de qui tu es... Comment t'appelles-tu? Comment tu m'as retrouvée?"demanda Clover, sa méfiance tombant légèrement. Après tout, c'était un ange non? Le summum du bien, la lumière à l'étât pur!


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Lun 18 Fév - 20:53

    [HJ: Désolée de mettre autant de temps pour répondre, mais je fais ce que je peux avec mon imagination qui joue aux montagnes russes et mon ordinateur qui fait des caprices ]

    Silence. Il n'y avait rien à dire. Gabriel n'avait rien à dire. Ses yeux se posèrent sur le barman idiot, sur la foule en délire, sur un couple qui s'embrassait outrageusement. Sur le chanteur guimauve qui faisait hurler les filles hystériques. Silence. Tout ce petit monde l'exaspérait, il avait l'impression d'être le mort parmi les vivants, le faible parmi les forts. Il avait toujours été l'unique, si certaines étoiles fonctionnaient en systèmes doubles, Gabriel avait toujours fonctionné en solitaire. Il détestait les sports collectifs. Il détestait les endroits bondés. Il n'aimait pas les jeux de société. Il frémissait à la simple idée d'être avec les gens. Si pour les adolescents, se mettre à l'écart rendait compte d'un manque de confiance en soi, chez Gabriel, c'était la marque d'un malaise profond. Eve-Mary s'était évertuée à le faire parler. Alors qu'il ne parlait jamais pour ne rien dire. Elle s'était évertuée à lui faire fréquenter d'autres personnes de son âge. Elle n'a pas eu d'autre solution que de l'inscrire dans une école primaire pour les mortels. Ca s'est soldé par un échec cuisant. Gabriel n'était jamais allé vers les autres. Il avait toujours repoussé ceux qui lui tendaient la main. Il n'avait préféré que la compagnie de ses carnets de croquis, sur lesquels il couchait le monde qui l'entourait, à l'aide de quelques traits esquissés à la mine de graphite. C'était son seul réconfort. Le dessin. Il dessinait depuis qu'il était tout petit. Et le peu de personnes qu'il fréquentait disaient qu'il avait un sacré coup de crayon.

    Gabriel reprenait à petit peu ses esprits, les effets de l'alcool se dissipant petit à petit. Il fallait dire que le froid extérieur y était pour quelque chose. Ses yeux clairs s'habituèrent à l'obscurité, et il resta là, en train de guetter les environs, telle une sentinelle qui serait juchée en haut d'une tour, en train de surveiller la lande pour s'assurer qu'aucun ennemi n'envahisse les lieux. Mais ce fut peine perdue. Gabriel ne nota aucune présence particulière. Les gens à l'intérieur étaient trop occupés à se trémousser sur ce qui ne ressemblait même pas à la musique. Ce n'était pas de sa faute si il aimait écouter les trucs violents à fond dans son petit appartement, ce qui avait le don d'exaspérer le voisin du dessus.

    Mais les citoyens lambdas ne voyaient pas Gabriel. Du moins, ils feignaient de ne pas le voir. C'était tant mieux. Il se trouverait vraiment mal si il devenait, par on ne sait quel miracle, le centre de l'attention générale. Il se sentirait comme un vampire qui serait ébloui par le soleil du jour. D'ailleurs, il se demandait si il n'avait pas tout du vampire. Mais ça le rassurait qu'il n'atait pas un buveur de sang et qu'il supportait la lumière. Gabriel ne faisait pas de vagues. Il restait caché. En train de confectionner des potions et d'écrire des formules magiques. De peaufiner ses dessins. Des activités banales, qui le dissimulaient aux yeux du monde, et surtout de ses éventuels ennemis. Les démons connaissaient son existence. Mais ils ne s'étaient pas encore montrés chez lui. Gabriel et sa paranoïa étaient convaincus qu'aprés cette excursion au P3 ils débarqueraient par dizaines. Parce que Gabriel avait eu vent de plusieurs rumeurs comme quoi des démons s'aventuraient parmi les vivants. Il croyait en avoir vu plusieurs, ce soir, au P3. Il avait vu quelques personnes dégageant des ondes négatives, qui avaient envie de détruire tout ce qui vivait. Gabriel était trés sensible à ce genre de choses. Certainement à cause de ses pouvoirs. Surtout parce qu'il était empathe. Il se décida alors à répondre aux questions de la jeune sorcière.


    Pardon?Un ange gardien? Je ne pense pas qu'on s'appelle comme ça. On est juste des guides.

    Silence. Clover lui demanda si c'était parce qu'il n'était pas tout à fait humain qu'il ne montrait aucune émotion. Il hocha la tête négativement, regardant Clover droit dans les yeux.

    Je suis humain. Enfin, à moitié. C'est vrai que vu comme ça...On ne dirait pas. Mais...Je ressens des choses. C'est juste que je prends beaucoup sur moi pour ne rien montrer. C'est dans ma nature. Je déteste montrer ce que je ressens.

    La demoiselle serait certainement pas satisfaite de cette réponse. Mais il ne pouvait pas être plus explicite. Détailler un peu plus son état d'esprit, ce qu'il ressentait, justement, montrerait à la jeune sorcière une part de lui qu'il ne voulait pas montrer. Ce que voyaient les gens, c'était son visage, c'était son corps. Pas ce qu'il se passait dans sa tête. Pas d'émotions, pas de sentiments. Ca ne les regardait pas. Gabriel, à force, passait pour un sans-coeur, pour quelqu'un d'indifférent, qui était égoïste. Mais ce n'était pas ça du tout. C'était trop compliqué pour être expliqué.

    Et non seulement je suis capable de ressentir des choses, mais en plus je vis avec les émotions des autres. Je suis empathe.

    Autant jouer franc-jeu tout de suite. Au moins, elle ne serait pas surprise si à l'avenir il se faisait surprendre à utiliser ses pouvoirs. Bien qu'il s'arrangeait pour les utiliser le moins possible. Car moins il s'en servait, mieux il se portait. C'était peut être pour ça que, depuis qu'il était tout petit, Gabriel donnait l'impression de porter le monde sur ses épaules. La pauvre Clover devrait se contenter d'un être de lumière quelque peu...bizarre.

    Je m'appelle Gabriel. Gabriel Rabastan Andrew Von Eildermann.Je suis né à Budapest, en Hongrie.

    Encore une lubie d'être de lumière bizarre. Se présenter avec son nom complet. Et de dire d'où il venait. Ben...ouais. Il fallait bien qu'elle sache pourquoi son anglais n'était pas parfait non? Comment il l'avait retrouvée? Il la regardait depuis tout à l'heutre droit dans les yeux, inexpressif. Mais, quand elle posa cette question, son visage s'anima un tant soit peu. Une étincelle d'intelligence s'alluma dans son regard. Et il consentit à esquisser l'ombre d'un sourire.

    Comment je t'ai retrouvée? Mais c'est toi qui m'a appelé.


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Kristall Lufkin

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age du personnage : 19 ans
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Kristall Lufkin le Mar 19 Fév - 3:35

    °oO.Oo°
    Après avoir réussi à se frayer un chemin dans la foule d’attente, avoir passé sans encombre devant le videur, payer son entrée un peu trop chère a son goût mais tan pis, Kristall commençait enfin à réaliser que c’était peu être pas une aussi bonne idée que de venir ici. C’est vrai après tout il était tard, elle venait de passer une journée à ses yeux bien pénible et la musique n’était pas terrible. En faite, elle comptait sur cette soirée au P3 pour oublier son futur destin et surtout son passé. Après avoir rendu visite à son amie dans le coma, trouver un appart’ et un job au Bay Mirror, tous ses souvenirs à San Francisco se mirent à remonter à la surface. Elle sait pertinemment que si elle va tranquillement a son appart’ pour y dormir, elle passerait une nuit blanche a se remémorer le passé, ce qu’elle veut a tout prix éviter !

    Malheureusement le P3 n’était pas le meilleur plan. Le problème ? Il est simple, il y a dans les environs trop de jolies filles au mètre carré, pour être plus clair son chère Loki allait se réveiller. Généralement quand Loki est éveillé dans ce genre d’endroit ou tout simplement a le plaisir de contempler une jolie jeune fille, Kristall découvre et redécouvre a chaque fois le côté pervers à souhait de son esprit gardien. Bien qu’elle en est maintenant rôdée depuis longtemps, ce soir ce n’était pas le bon moment pour ce genre de stupidités.

    Il fallait qu’elle se dépêche de ce concentrée pour le maintenir endormi, ce qui n’était pas une tâche très facile pour elle et encore moins ici avec tout ce brouhaha.
    Voyant qu’elle ne pourrait pas y arriver dans ces conditions, elle pris une direction au hasard du moment qu’elle y trouverait du calme, elle aurait bien aimée se réfugier dans les toilettes mais vue le nombre de filles qui les avaient envahis, elle dû se retenir sinon Loki se serait réveiller en un quart de seconde.

    Au final, elle était dehors, plus précisément derrière le P3, mais là encore c’était une mauvaise idée. Sur le moment quand elle vue le couple, elle du retenir de toute ses forces le réveille de Loki a cause de la jeune femme devant elle qui était par malchance pour Kristall, très jolie et pour en rajouté pile poil aux goût de son saloprie d’esprit gardien. Mais elle ne pouvait pas rester planté là, à les regarder droit dans les yeux. Il fallait qu’elle trouve une autre solution et vite. En faite, elle eu l’idée pas très original mais simple, de prendre son portable pour faire semblant de téléphoner.

    Finalement elle n’a pas eu besoin de faire réellement semblant de téléphoner puisque Loki, au grand désespoir de Kristall se réveilla.

    « Loki : - Ma très chère Kristall préféré d’amouuuuuuur…. »
    - … Non ! non ! non, ne compte pas sur moi pour te laisser batifoler ce soir, j’ai autre choses a faire que de te surveiller, comme par exemple m’amuser, car au cas où tu ne l’aurais pas remarqué j’aimerais qu’on me foute la pais toi y compris ! dit-elle le plus bas possible.
    « - Je serais sage … »
    - … Une prochaine fois !
    « - Comme si j’allais te croire, à chaque fois c’est le même cinéma, MISS Kristall refuse et refusera toujours de me donner un peu de liberté ! »
    - Je te le dis tout de suite Loki, je n’ai pas l’intention de débattre des heures là-dessus, et pour ton information si MONSIEUR Loki était capable de se tenir correctement 5 minutes une fois libre il le serait plus souvent.
    « - Oh mais tais-toi 5 minutes !»
    - Très bien prend le comme ça mais matte en silence !
    « - Je ne matte pas, je suis un êtres des ténèbres aux cas où tu l’aurais oublié et pour ton information le gars en face est un être de lumière et je te laisse deviner ce qu’est la magnifique créature qui l’accompagne ! »
    - Géniale >< ! C’était exactement ce qu’il manquait a cette soirée -_-‘.
    °oO.Oo°


    Dernière édition par Kristall Lufkin le Mar 18 Mar - 20:49, édité 1 fois


    _________________________________________
    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Jeu 21 Fév - 21:21

    Loin de cette musique trop forte, cette foule hystérique se dandinant partout et cette atmosphère étouffante, la communication devint plus facile pour Clover et Gabriel qui pouvaient enfin se comprendre sans crier. C'était à l'arrière du bâtiment qu'ils étaient maintenant, premier endroit tranquille qu'ils ont trouvé afin de régler certains trucs. D'ailleurs, Clover avait beaucoup de questions concernant cet homme qui se disait son être de lumière. Sa nature curieuse et sa soif de savoir n'aidant pas, la discussion s'annoncait longue.

    Au moins, sur ce coup, Gabriel sembla compréhensif puisqu'il répondit à ses premières questions, bien entendu encore une fois sans expression moindre sur son visage, mais c'était mieux que rien. D'ailleurs, il confirmait qu'il n'était pas entièrement humain, mais qu'il ressentait des choses. C'était dommage pourtant qu'il ne démontrait pas ce qu'il ressentait, cela donnait pas une très belle première impression.
    Ah! Et en plus il était empathe. Wow... il devait avoir une capacité hors du commun pour toujours rester de marbre même avec ses propres émotions en plus de celles des autres. Dire que Clover pleurait à tout coup en regardant des Walt Disney... ils était que trop différents sur ce coup.

    Donc voilà, elle avait finalement un être de lumière. Gabriel Rabastan... machin truc. Le nom était trop long, elle n'avait retenu que les deux premiers noms. Et son origine expliquait bien son accent pas réellement américain.


    " Moi c'est Clover Seredova... mais bon tu le savais déjà. Je veux dire... j'imagine que si tu es mon ange gardien tu dois me suivre partout depuis longtemps.. Enfin ce que je veux dire c'est que tu as dû m'observer sur ton nuage. Ce que j'essaie de dire c'est que... bref, tu sais déjà tout de moi et de mes soeurs j'imagine. "baffouilla la belle brunette, qui tentait encore de remettre de l'ordre dans ses idées. Si on lui avait dit qu'elle aurait rencontré son être de lumière ce soir, elle ne l'aurait jamais cru.

    D'ailleurs, le voilà qui clamait qu'il l'avait retrouvé car elle l'avait appellé. Ok... là elle était perdue. Avant même pas 5 minutes, elle ignorait complètement l'existence de son guide, comment aurait-elle pu l'appeller?


    " Moi?? Mais non je t'ai pas appellé. Je te connais même pas et j'ai pas ton numéro de téléphone c'est humainement impossible. Et puis c'est toi qui connaissait mon prénom avant que je me présente alors c'est toi qui m'a trouvée."réfuta l'étudiante de droit.
    Au moins, elle avait vu un léger sourire effleurer ses lèvres, c'était un bon encouragement. C'était un bon début surtout! Elle avait pas envie d'un guide monosyllabique et complètement neutre. Ça en deviendrait perturbant.

    Un bruit près d'eux lui fit tourner la tête. Pas de panique, ce n'était qu'une jeune femme qui parlait au téléphone. Probablement qu'elle avait quitté le bar pour pouvoir parler sans crier.Ça serait logique. Mais de cette manière, Clover et Gabriel ne pouvaient plus vraiment de parler de magie... ça serait trop risqué pour la couverture secrète.


    " Donc maintenant tu seras genre ma muse? Tu vas me protéger de tout danger et m'aider à devenir extra-puissante?"


    _________________________________________
    avatar
    Kristall Lufkin

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age du personnage : 19 ans
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Kristall Lufkin le Ven 22 Fév - 4:16

    Décidément cette soirée s'annonçait bien catastrophique, enfin quoi c’est vrai, pour une fois qu’elle n’était pas en quête d’être de lumière, il en fallait un qui se ramène et maintenant en plus !

    Elle ne put s’empêcher de l’épier avec un sacré regard noir même si elle n’avait nullement l’intention de l’attaquer pour autant. Et oui, ce stupide être de lumière ne gâcherait pas sa soirée avec un combat, il en était hors de question. Au pire, elle préférerait fuir et passer sa soirée dans un autre lieu. Elle irais sûrement au cinéma ce regarder un bon film comme ça avec un peu de chance Loki se rendormirait peut-être, oui parce que lui n’aime pas les films sauf s’il a l’occasion de regarder une jolie fille -_-‘.
    Mais non ! La chance n’était jamais de son côté, son cher esprit gardien n’avait pas prévus ce programme là. Pour lui il était clair que l’être de lumière devant eux ne devait plus jamais respirer.

    Le problème c’était la fille qui était une sorcière, est-ce que Kristall serais capable d’engager un combat à du 1 contre deux, tout en sachant qu’elle n’a aucun pouvoir offensif, ce n’était pas sûr. Il faudrait qu’il soit de la partie mais ça serait dangereux. Au pire il prendrait sa place si jamais ça tourne mal, le temps que la miss recharge son énergie.
    Pour Kristall par contre jamais elle nous voudrait se battre contre la sorcière, tout simplement parce que cette dernière ne lui a rien fait et qu’elle n’a rien contre les sorcières bonnes ou mauvaises d’ailleurs. Bon bien sûr, si celle-ci l’attaque elle se défendras mais tenteras plus de l’arrêter que de la tuer.

    Mais il faut bien l’avouer que jamais elle n’aurait imaginée ce qu’allait faire Loki contre son grès.

    Ayant pris sa décision de les éviter tout les deux, elle commençait tout en évitant de les regarder d’aller rejoindre le P3 et essayer de continuer sa soirée ici si Loki se calmait.

    A ce moment là, Loki, sans lui demander son avis téléporta dans ses mains son arbalète avec un carquois de flèches empoisonnées, qu’elle avait laissé dans sa voiture au parking du P3.

    Elle n’au pas le temps de réagir et courir dans le P3, pour que ces deux là ne la voient pas avec tout son attirail de parfait être des ténèbres. Elle était encore bien trop loin de l’entrée du P3 et ces deux là étaient bien sûr entre elle et le P3 ><. Non sérieux, elle doit vraiment être invisible pour la chance, par contre la malchance l’aime bien XD.

    Sa seule réaction qu’elle a pu prendre le plus vite possible, elle s’en souviendra toute sa vie tellement que c’était sûrement la plus débile de sa vie. Non mais vous vous imaginez une seule seconde a sa place entrain d’essayer désespérément de cacher l’arbalète dans votre dos -_-‘ ? Bah elle c’est la boulette qu’elle venait de faire. Sans rire, comme s’ils n’allaient pas y remarquer, après tout c’est à la mode de se promener avec son arbalète et un carquois de flèche en plus, a non mais je vous jure celle-ci lol.

    Il ne lui restait plus qu’a prier je ne sais qu’elle Dieu pour qu’ils n’aient rien entendu et qu’ils aient dans l’idée de la regarder. Mais soyons réaliste, c’était bien trop gros. Si ces deux là n’avaient rien vu c’est qu’ils étaient sérieusement aveugle et sourd.

    En pensée elle envoya à Loki toutes les menaces de mort qu’elle avait en tête !

    - Je vais te tuer, te labotamiser, t’exploser, t’éviscérer, te réduire en lambeaux, te massacrer, t’éventrer, te défenestrer, te découper en petites rondelles …
    « - … Je te sent légèrement en colère ^^’ ! A oui et j’aimerais bien savoir comment tu pourras faire tout ça avec quelqu’un de déjà mort et dont le corps a été brûlé XD.»
    - Je m’en fiche ! Je t’aurais un jour, ma vengeance sera térriiiiiiiiiible !
    « - Mais bien sûr ! Mais en attendant ce jour, je ne sais pas moi, tu devrais peut-être songer à te défendre, car je ne pense pas qu’ils vont te proposer de boire un verre ! »
    - Et a qui la faute on se le demande grrr.

    Sur ces derniers mots en pensée, elle leva les yeux sur le duo face à elle et bien entendu, ce n’était pas avec une grande surprise qu’elle vue que ces deux-là aussi la regardaient.
    Que faire ? Parce que le coup du je ne comprend rien a ce qui ce passe n’allaient pas être efficace en particulier depuis qu’ils l’ont vue entrain de cacher son attirail dans son dos.
    Elle attendait alors leurs réactions pour tenter de répliquer quelque chose, seulement voilà elle venait d’oublier un léger petit détail, enfin pas si léger que ça, c’est que Loki pouvait prendre possession de son corps. Et il n’a pas attendu une quelconque réaction du duo et de Kristall pour réagir avant eux. Il leva le bras de sa protégée et tira une flèche en direction de l’être de lumière.

    Cette fois c’été décidé, cette soirée était bel et bien fichus ><.


    Dernière édition par Kristall Lufkin le Mar 18 Mar - 20:51, édité 1 fois


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Ven 22 Fév - 18:53

    La conversation commençait sérieusement à lasser Gabriel. Il ne se rappelait pas d'avoir déja eu affaire à des novices en ce qu'il concernait la magie. Il n'avait pas non plus eu à jouer les professeurs. Et là, il allait devoir être à la fois guide, conseiller et professeur. Si il l'avait su...Quoique. La jeune sorcière qui était là n'avait pas l'air stupide, et encore moins j'men foutiste. Alors elle pourrait peut être écouter ce qu'il avait à dire sans soupirer, sans lever les yeux au ciel ou sans montrer quelques autres signes de lassitude. Gabriel fronça les sourcils en se rendant compte qu'il s'était montré franchement impoli. Hum. Ses yeux clairs s'assombrirent davantage, si toutefois cela restait possible. Gabriel regarda autour de lui. Si l'intérieur était psychédélique et totalement ringard, l'extérieur, lui, était carrément glauque, voire lugubre. En fait, à l'extérieur, derrière, on dirait un dépotoir plutôt que la cour d'un des clubs les plus huppés de la ville. Il fallait bien des containers pour mettre les litres de vodka vides à la poubelle, non? Quand on disait que les arrière-cour des bars & restaurants servaient de cache misère...

    Gabriel ne put pas en dire plus à Clover. Il était mal à l'aise, il avait l'impression d'être épié, suivi, même. Fichue paranoïa. Mais la menace avait vraiment l'air réelle. Son pouvoir d'empathie lui renvoyait des ondes négatives. Gabriel fut ainsi au courant qu'il y avait une présence hostile dans le coin. Enfin, peut être pas la personne en elle même. Mais ce qui l'habitait. Gabriel était attentif. Ca serait bête de se faire poignarder dans le dos. Son visage exprimait maintenant l'anxiété. Il regarda derrière eux. Mais où ce truc était planqué? Quitte à lui implanter un détecteur d'émotions, il ne pouvaient pas lui mettre, en plus, quelque chose qui lui permettraient de localiser l'endroit d'où venaient les émotions négatives qu'il ressentait en ce moment?

    Il jeta un regard ennuyé à Clover. Il aurait aimé pouvoir répondre à ses questions, s'arranger pour qu'elle sache, mais lui faire de telles révélations alors qu'il venait juste de détecter cette fichue présence était suicidaire. Comme ça avait été du suicide de se rendre ici, d'avoir obéi aux ordres d'un père qui ne s'était montré que quand il avait révélé ses pouvoirs, à l'âge de 14 ans. Il s'était découvert à cette époque un être de lumière, qui se trouvait être son père biologique, Rabastan Von Eildermann. D'aprés Eve-Mary, d'après Jillian, le fils ressemblait beaucoup au père. Mais ledit père n'était qu'un étranger aux yeux du fils qui se serait sans doute mieux porté si il ne l'avait jamais connu. Parce que Rabastan se mêlait un peu trop de la vie de son fils, depuis quelque temps. Il disait vouloir rattraper le temps perdu. Là, à trop vouloir s'occuper de Gabriel, Rabastan avait mis son fils en danger. La prochaine fois qu'il le verrait, ça allait barder pour le vieil être de lumière. Jamais Gabriel ne s'énervait, tempêtait. Il râlait, à la limite. Mais son père avait le don de le mettre en colère.

    Bref. Gabriel fut surpris d'entendre une voix féminine s'exprimer avec véhémence. Super >.< La présence hostile était une jeune fille, qui était en train de s'engueuler avec on ne savait qui. un certain Loki. Pourtant, Gabriel était persuadé qu'il y avait une seule personne dans le coin. Alors peut être qu'il n'y avait qu'un corps pour deux âmes? Ca ne serait pas rare de voir des gens possédés. Il en avait déja rencontré dans le passé. Il regarderait dans ses bouquins une fois à la maison, si il sortait vivant de ce trou. Et dire que Gabriel n'avait pas pensé à prendre des potions pour se défendre, surtout qu'il n'avait aucun pouvoir offensif. Il doutait que l'empathie serve à repousser les entités maléfiques susceptibles de l'attaquer. Puis le don de guérison, il aimerait l'utiliser le moins possible. Restait alors l'éclipse. C'était le seul moyen de sortir vivant d'ici. Il doutait du fait que Clover puisse faire détaler une armée de démons. Son pouvoir devait être certainement trés puissant, mais comme elle ne savait pas encore trop bien le manier, autant ne pas tenter le diable, ils créeraient une catastrophe, et ça serait assez malvenu de laisser le dépôtoir du P3 dans un désordre qui laisserait présager qu'un ouragan était passé par là. En clair, il n'avait pas beaucoup de solutions.

    Gabriel aperçut enfin la personne responsable de toute cette agitation. Il regarda la femme droit dans les yeux, sur le qui-vive. Autant ne pas détourner le regard, elle pourrait en profiter pour l'attaquer en traître. Il se méfiait d'elle, parce que elle lui renvoyait des ondes hostiles. C'était normal de se méfier, non? Il n'exprima aucune surprise quand il vit apparaître une arbalète, avec des flèches. Ca sentait le roussi. Il fallait intervenir, et vite. Surtout qu'avant qu'il n'ait eu le temps de cligner des yeux, qu'une flèche se dirigeait droit sur lui. Il n'eut le temps que de prendre Clover par le bras et de s'éclipser avec elle deux ruelles plus loin. Mais la flèche avait frôlé d'un peu trop près son épaule droite, déchirant à cet endroit là son manteau, le blessant à l'épaule. Flûte >.<. Il ressentit à peine la douleur, mais ça devait saigner. Non, il n'utiliserait pas son pouvoir pour soigner sa blessure. Il laisserait la nature faire ce qu'elle avait à faire. Et tant pis si il devait morfler!

    Il tourna la tête vers Clover, et il s'aperçut avec une légère gêne qu'il tenait toujours son bras. Et qu'elle avait l'air drôlement sonnée en plus de ça. Il la regarda d'un air neutre, et il se contenta de lui demander:


    Ca va? Tu n'es pas blessée?

    Restait plus qu'à espérer que l'autre ne revienne pas à la charge.


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Clover Seredova

    Nombre de messages : 66
    Date d'inscription : 03/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Claire

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Clover Seredova le Ven 22 Fév - 20:10

    Encore une fois, celui qui se dénommait Gabriel, son présent être de lumière, n'osa pas répondre à ses questions. Voilà qui commencait fort mal leur nouvelle relation. À quoi bon être son guide, son protecteur, s'il ne voulait même pas répondre aux simples interrogations de la pauvre sorcière. Comment pourrait-elle évoluer dans ce domaine et quitter son statut de novice si il ne lui apprenait rien?

    La tension entre les deux êtres magiques s'intensifia même un peu plus lorsque Gabriel soupirait à voix basse et levait les yeux au ciel, comme s'il plaignait son statut d'amatrice. Ouah... Jayce avait bien raison. Les êtres de lumière étaient franchement pas agréables. Va falloir travailler un peu cette attitude si il voulait qu'ils collaborent bien.


    " Tu sais ça te tuerait pas de répondre à mes questions là.. Ton rôle de guide est de me guider, pas m'ignorer comme ça."s'impatienta l'étudiante de droit, en mettant les mains sur ses hanches. Non mais... s'il y avait bien une chose que Clover détestait c'était bien de se sentir ignorée. Elle ne parlait pas beaucoup mais quand elle parlait fallait au moins qu'on l'écoute!
    Malheureusement, même ce reproche ne rendit pas Gabriel un peu plus compréhensif. Il se contentait de regarder un peu partout autour d'eux, le visage empli d'anxiété, comme s'il redoutait quelque chose. Outrée, la belle brunette croisa les bras contre elle, tapant légèrement du pied. Si c'était comme ça, elle retournerait à l'intérieur et continuera de siroter sa limonade! Non mais... un peu de respect ici siouplait!


    " Non mais... tu sais que c'est très impoli là! Tu me traînes à l'arrière du bar et tu t'amuse à ignorer mes questions! Tu sais que je pourrais douter de ta véritable identité. Qui me dit que tu n'est pas un..."

    Clover n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Elle aussi elle venait de remarquer quelque chose d'assez étrange. La jeune femme qui était d'abord là avec un portable se retrouvait avec quelque chose de très gros dans les mains. Ouah... c'était pas tous les jours qu'on voyait quelqu'un se promener avec une arbalète et un carquois rempli de flèches. C'était assez spécial à voir. Et assez effrayant fallait l'avouer, d'autant plus que la même jeune femme pointait maintenant cette arme sur le duo magique.

    " Hey... dépointe ça de sur nous...!"risqua la sorcière dans une légère tentative de bravoure, osant reculer quand même de un ou deux pas, par mesure de précaution. Ce fut pourtant inutile puisque, sans qu'elle ne puisse réagir, elle vit comme dans un film au ralenti le doigt de leur ennemie appuyer sur la gachette et la flèche noire fendre l'air et se diriger vers eux.
    Aucune réaction ne vint de la sorcière qui observait la flèche se diriger vers son être de lumière et sa propre personne, complètement figée. Heureusement, Gabriel avait assez de réflexes pour deux et rapidement, il l'a pris par le bras et s'évapora dans une gerbe d'étincelles bleues, après avoir été frôlé par cette flèche meurtrière à l'épaule.

    Ce fut quelques rues plus loin qu'ils réapparurent, Gabriel toujours avec son air impassible et Clover toute étourdie par ce soudain voyage. Le bras toujours en contact avec la main de Gabriel, la pauvre cadette de la famille remettait péniblement de l'ordre dans ses idées, regardant à son tour tout autour d'elle, le visage anxieux.


    " Je... oui je crois que je n'ai rien. Où on est.. comment on a fait pour atterrir ici? C'était quoi cette fille?"questionna la pauvre fille qui ne pouvait s'empêcher de poser 100 questions.


    _________________________________________
    avatar
    Gabriel Von Eildermann

    Féminin Nombre de messages : 25
    Age : 28
    Age du personnage : 25 ans
    Date d'inscription : 26/01/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Gabriel Von Eildermann le Ven 22 Fév - 20:37

    Elle ne l'avait pas loupé, l'autre avec son arbalète. C'était une tueuse d'êtres de lumière. Gabriel grimaça. Non parce que son épaule lui faisait mal, ça, il s'en fichait totalement, mais parce que maintenant cette personne et l'être maléfique qu'elle abritait connaissaient son existence. A coup sûr, elle ne lâcherait pas prise. Il devrait s'attendre à la croiser de nouveau. Et de prévoir de quoi se défendre le cas échéant, parce que se promener les poches vides n'était pas franchement fûte-fûte. La douleur lancinante qui lui traversait l'épaule était là pour le rappeler à l'ordre. Il s'était montré négligeant. Et à présent il payait sa négligence. Encore heureux que ça avait été lui qui avait été touché, et non pas Clover, parce que ça aurait été vraiment de sa faute à lui. Fichue conscience. C'était encore un truc de Gabriel. Il subissait sans cesse la guéguerre entre son côté bon et son côté mauvais, le côté bon cherchait à le faire culpabiliser, son côté mauvais lui cherchait des circonstances atténuantes. STOP! C'était de sa faute. Il n'y avait pas à disserter là dessus. Il ferait attention où il mettrait les pieds le prochain coup. Il n'écouterait plus son père, parce que quand il l'écoutait, il lui arrivait toujours des bricoles. A croire que son être de lumière lui portait la poisse. Tu parles d'un protecteur.

    Ca ne me tuerait pas de répondre à tes questions tu dis?

    Il avait dit ça sans aucune animosité, même si son ton neutre et l'ombre de son sourire pouvait vexer. Parce que Clover pourrait croire qu'il se moquait d'elle. Alors que ce n'était pas le cas. Il avait parfaitement conscience que c'était toujours désagréable de parler à un mur, parce que le mur ne répondait pas, et on n'était même pas sûr que les briques du mur aient quelque chose à faire de ce qu'on disait. Mais Gabriel écoutait, même si il n'en avait pas l'air. C'est juste qu'il n'avait rien à dire. Mais maintenant qu'il avait une protégée à guider, la donne changeait. Il se verrait contrait à répondre à ses questions. A la guider dans le droit chemin, s'assurer qu'elle ne soit pas tentée par le mal qui essaierait bien évidemment de l'attirer dans ses filets. On ne savait jamais, avec des êtres aussi retors que les êtres maléfiques...

    Je vais d'abord te dire certaines choses. Je n'étais pas en train de t'ignorer, j'étais en train de surveiller, c'était pas pareil à mon avis. Alors s'il te plaît, pas d'affirmations de ce genre, je n'ai pas envie d'avoir à me justifier.

    Gabriel n'aimait pas trop qu'on lui fasse remarquer qu'il ignorait les gens. Il n'aimait pas le fait de devoir se justifier. De dire ce qu'il avait en tête. Il préférait garder cela pour lui. Ca ne regardait en aucun cas les autres. Puis il la regarda droit dans les yeux et murmura, avec un léger sourire moqueur aux lèvres et une lueur malicieuse dans le regard.

    Tu doutais de ma nature? Si j'avais été foncièrement mauvais, tu ne crois pas que je t'aurais laissée là bas? J'aurais pu le faire, mais comme mon job c'est de protéger, je t'ai soustraite à la lubie destructrice de l'autre.

    Ce n'était peut être pas sympa à entendre ce qu'il disait là. Mais il disait ce qu'il pensait. Si certains parlaient pour ne rien dire, Gabriel n'était pas de ceux là. Il était de ceux qui parlaient une fois par an, mais chacun de ses mots pesait son poids. Chaque mot faisait mouche, et généralement on se rappelait de ce qu'il disait. Là, le pauvre Gabriel n'allait plus parler pendant des siècles! Il parlait beaucoup plus que d'habitude. Usuellement, il se contentait de regarder, d'observer; de lire, mais il n'expliquait jamais. Il n'était pas du genre à chercher le comment du pourquoi.

    Et maintenant, pour répondre à ta dernière question, enfin tes dernières question, je me suis juste éclipsé pour nous faire atterrir ici, c'est un pouvoir qu'ont tous les êtres de lumière. Et cette fille, je ne sais pas exactement ce que c'était, je crois qu'elle était possédée. Il faut que je me renseigne à son sujet.

    Et voilà. Il allait devoir se glisser dans la peau de Sherlock Holmes. Il ne voulait pas alarmer Clover en disant qu'il était pourchassé par une tueuse d'êtres de lumière complètement schizo. Il avait déja assez de soucis comme ça. C'était à lui de porter le fardeau. C'était son job aprés tout.

    Et je crois qu'on devrait discuter dans un endroit plus tranquille, parce que je vois que tu as beaucoup de questions à me poser, et je ne veux pas risquer ma peau à rester ici. Je crois qu'on va faire un saut chez moi, là bas on sera en sécurité.

    Enfin, il l'espérait. Il y avait bien des cristaux magiques à chaque coin de l'appartement, qui empêchait les démons de s'y introduire, mais on ne savait jamais. Il regarda Clover, et il la prit par le bras avant de s'éclipser avec elle.


    _________________________________________
    Je veux bien tenter l'effort
    De regarder en face
    Mais le silence est mort
    Et le tien me glace...


    avatar
    Kristall Lufkin

    Féminin Nombre de messages : 29
    Age du personnage : 19 ans
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Feuille de personnage
    Pureté de l'âme: Oscillante

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Kristall Lufkin le Ven 22 Fév - 21:26

    Enfin pour une fois dans sa vie, elle était tombée sur un miracle. L’être de Lumière eu le réflexe de s’éclipser avec sa protégée. C’était parfait, sur ce coup elle devait l’avouer qu’elle appréciait pour une fois un être de lumière. Grâce à son intelligence ou peut-être plus son instinct de survie celui-ci était loin d’elle. Ah bah enfin c’est pas trop que la chance pointe son nez !

    Oui mais c’était loin d’être fini tant que Loki serait toujours de la partie. Il ne lui restait plus qu’à le rendormir ici et tout de suite. Le problème c’est qu’elle n’était plus maître de son corps et dans ces cas-là elle avait toujours eu des difficulté a le reprendre, et si elle ne le reprenait pas elle pouvait toujours rêver pour faire pioncer Loki.
    Par désespoir plus qu’autre chose, elle était obligée de le calmer par la parole mais c’était une discipline où elle n’a jamais brillée.

    « - Loki écoute-moi 5 minutes s’il te plait ! Laisse-le tranquille et puis de toute manière tu la touché, il va mourir dans peu de temps alors c’est bon maintenant il n’y as plus de danger … »
    - J’ai loupé mon coup a cause toi, ton corps n’est pas encore asses entraîner et ces flèches n’ont pas de poison. Au mieux je l’es égratigné !
    « - >< dit le tout suite si je te suis inutile ! »
    - En tout cas ce maudit ne m’échappera pas et de quel droit il se permet de voler ma magnifique créature ! L’imbécile c’est téléporté pas très loin, je vais lui montrer qu’il n’est pas le seul à pouvoir le faire !
    « - A non ! A non ! A non ! Pitié Loki stop! STOP »

    En ni une ni deux Kristall vue son corps dans un halot de lumière noir s’éclipser pour réapparaître devant le duo. Cette fois elle n’avait plus le choix c’était maintenant où jamais qu’elle devait récupérer son corps avant que Loki commette l’imparable : draguer avec son corps ><’. Oui je sais c’est complètement débile de penser à ça dans ce genre de situation mais cette imbécile de Loki est capable de tout et de ça encore plus.

    Le corps de Kristall étaient caché dans l’ombre d’une une ruelle sombre qui n’est pas du genre à attirer du monde et en particulier à cette heure, c’était parfait pour Loki, au moins personne ici ne l’empêcherai de mener son but : la mort de cette être de lumière qu’il traquerait toute la nuit s’il le faut. C’était son honneur d’être des ténèbres qui en était en jeu qu’importe que ça plaise à Kristall ou pas.

    Et puis zut pour une fois qu’il était libre de ses mouvements il n’allait pas rater cette occasion pour s’amuser un peu. D’ailleurs a propos cette jolie plante accompagner de l’EDL, il l’a transformerais en magnifique petite plante carnivore à son service ^^. (Laissons le rêver le pauvre XD)

    Du côté de Kristall c’était pas la forme, je dirais même le désespoir totale voir carrément l’abandon. Elle avait beau fournir tous les efforts du monde pour récupérer son propre corps mais cela restait toujours sans succès. La haine de Loki pour les EDLs était beaucoup trop forte pour elle. Si seulement elle pouvait communiquer avec le duo pour leur faire comprendre qu’ils doivent dégager le plus loin possible et la laisser tranquille. Hélas c’était mal partit sauf si la sorcière avait un don, je ne sais pas moi, comme la télépathie par exemple.

    Il y avait un truc bizarre aussi, Loki n’était pas comme d’habitude, jamais il ne lui aurait fait ce coup là en temps normal. Alors pourquoi ? C’était peut-être à cause de l’autre fille ? Non sûrement pas, en tout cas pas dans l’état actuel de Loki, il ne pourrait pas en faire une de ses protégées. « - Mais bon sens qu’est-ce qui peut lui prendre alors ? » Se demandait-elle sans relâche.

    Et puis ça lui est venu comme par magie d’un seul coup : ce jeune homme était mi-EDL mi-sorcier. Et Loki a une peur bleue d’eux. Ils sont à la fois EDL mais peuvent aussi se servirent de la sorcellerie, en d’autre terme ils peuvent se battre ! Et si ses souvenirs son bon, la sorcière qui avait tuer Loki en était aussi une également même si elle ne s’était pas vraiment servi de ses dons d’EDL.
    Oh là là là mais dans qu’elle pétrin ils était tout les trois ! Ils courraient à la catastrophe si elle n’arrivait pas à l’endormir et vite.

    Heureusement encore une fois l’EDL s’éclipsa loin d’eux alors même qu’il ne l’avait pas vue.
    Cette fois c’était sûr que Loki ne les retrouverais pas avant un bon moment, elle voyait mal le gars s’éclipser de mètre en mètre, oui c’était forcé il s’était sûrement réfugier dans un lieu où il ne vaudrait pas mieux y rentrer.
    Loki, lui entra dans une réelle rage que Kristall avait déjà vue une fois, à la mort de ce dernier. Il lui avait échappé mais ça n’en resterait pas là !

    - Ecoute-moi bien Kristall, à partir de demain on va traquer ce maudit et sa protégée et si on la trouve on n’aura plus qu’à l’attaquer pour qu’il rapplique !
    « - Ah bah enfin ta partie intelligence de ton cerveau refait surface ! Je me suis même demandée si elle ne s’était pas égarée dans les limbes. »
    - Mais je te préviens c’est moi qui le tuerais !

    Là-dessus il lui redonna le contrôle de son corps et retomba dans le sommeil.
    A bah oui en oubliant d’expliquer à Kristall où ils avaient atterris et de téléporter son attirail dans sa voiture >< !

    - Non finalement je retire ce que j’ai pu penser : je déteste TOUT les êtres de lumière !

    [HS : "une tueuse d'êtres de lumière complètement schizo" XD]


    _________________________________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Contraint de se sociabiliser >.< [Terminé]

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 12 Déc - 4:01